Spécial Orientation professionnelle / Édition 3

Préparer demain…

Édito
27/03/2018

Un quotidien français rapportait récemment, en évoquant le problème épineux de l’orientation professionnelle des jeunes, que près de 700 métiers peuvent être répertoriés sur le marché du travail. Il s’agit, certes, d’une estimation se rapportant à une économie largement industrialisée et développée, comme celle de la France. Au Liban, nous en sommes à l’évidence encore très loin. Il reste que pour les jeunes Libanais, plus particulièrement pour les élèves du cycle secondaire, ce chiffre de 700 orientations possibles fournit une indication des opportunités insoupçonnées qui pourraient s’offrir à eux.
Les impressionnantes avancées technologiques qui se poursuivent à un rythme exponentiel, sous l’impulsion du développement diversifié des filières informatiques, numériques, médicales et paramédicales – sans oublier les métiers plus traditionnels – compliquent encore plus la situation en termes d’orientation professionnelle. Ce qui rend sur ce plan la tâche complexe pour les élèves libanais c’est le difficile accès à l’information. Les sites web des différents établissements universitaires ou associations professionnelles sont souvent confus, tant les spécialisations, sous-spécialisations et branches dérivées sont nombreuses. Il est, de ce fait, difficile pour un jeune de se faire une idée claire de ce qui correspond le mieux à ses attentes et compétences.
Cette troisième édition du Spécial Orientation professionnelle préparé par L’Orient-Le Jour constitue une modeste contribution dans ce domaine. Son objectif est de fournir aux élèves du secondaire des pistes, des éléments d’information, d’une façon résumée et la plus claire possible. Les deux précédents numéros lancés sur le marché en 2016 et 2017 avaient été axés sur les métiers les plus courants, mais aussi et surtout sur certaines filières non-traditionnelles qui offrent d’intéressantes perspectives d’avenir.
Cette troisième édition de notre Spécial a été conçue pour être le complément des deux précédents numéros. Un nombre très restreint de métiers a été repris pour les traiter sous un autre angle, mais nous avons tenu à focaliser cette fois-ci notre attention principalement sur les filières futuristes ou les plus innovantes et prometteuses, notamment dans les secteurs informatiques, numériques, paramédicaux et de l’énergie, parallèlement au cinéma, aux arts du spectacle et à la mode.
Le concept de ces Spéciaux est de fournir aux jeunes des informations concrètes et concises, présentées en soignant l’aspect visuel afin de rendre la lecture facile et attrayante. Cette initiative ne saurait être exhaustive et globale, par la force des choses. Elle ouvre cependant des perspectives et trace des voies. La détermination d’une carrière dépend, certes, des compétences et des penchants de la personne, mais elle nécessite surtout que l’élève soit minutieusement et solidement informé, avant même l’année du Bac, des opportunités qui s’offrent à lui. Les moyens modernes et sophistiqués de communication rendent cette tâche relativement plus facile dans un pays développé. Mais au pays du Cèdre, c’est au jeune adolescent de faire l’effort de lire, de se documenter, de naviguer sur le net, d’interroger des professionnels qualifiés. L’enjeu en vaut indubitablement la chandelle.

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué