X

À La Une

"Interdit de danser ou de se trémousser" lors du concert du chanteur égyptien Tamer Hosny à Jeddah

arabie saoudite

Cette consigne écrite figure sur les billets d'entrée du prochain concert de la pop star égyptienne, suscitant la risée de nombreux internautes.

OLJ/AFP
06/03/2018

"Interdit de danser ou de se trémousser" : cette consigne écrite figure sur les billets d'entrée d'un prochain concert d'une pop star égyptienne en Arabie saoudite où elle a suscité la risée de nombreux internautes.
Ce concert sera donné le 30 mars par le chanteur égyptien Tamer Hosny à Jeddah, la grande ville de l'ouest saoudien située sur la mer Rouge.

"Mesdames et messieurs, veuillez attacher vos ceintures", a ironisé un utilisateur de Twitter. "Les couloirs et les sièges seront équipés de détecteurs. Quiconque songe à se trémousser sera expulsé", a-t-il ajouté.
"Ne pas danser et ne pas se trémousser en concert, c'est comme mettre de la glace au soleil et lui demander de ne pas fondre", peut-on lire sur un autre tweet.





L'Arabie saoudite, qui s'ouvre de plus en plus sous l'impulsion du jeune prince héritier Mohammad ben Salmane, a accueilli ces derniers mois une série de concerts d'artistes tels que la Libanaise Hiba Tawaji et le compositeur grec Yanni. Lors de certaines représentations, des hommes et des femmes ont dansé ensemble, provoquant des scènes inimaginables il n'y a pas si longtemps.

À l'heure actuelle, les Saoudiens dépensent des milliards de dollars chaque année pour aller voir des films et visiter des parcs de loisirs dans des centres touristiques voisins comme Dubaï.


Lire aussi
Cinémas, opéra, concerts : Riyad annonce de grands projets dans le secteur du divertissement


Pour mémoire
Hiba Tawaji a chanté à Riyad « au nom de toutes les femmes »

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

ET PETER, AUTHORISÉ ?

Sarkis Serge Tateossian

Pour certains cela paraît ridicule ou curieux, mais en réalité c'est un processus tout à fait naturel pour l'Arabie Saoudite, qui s'honore en libéralisant les mœurs. (ce n'est pas péjoratif)

Pour comprendre la situation, imaginez une "nonne" qui quitte son couvent des carmélites ...pour de bon.

Laissez lui le temps de s'approprier de son nouveau milieu naturel....

Hai capito ?

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants