Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

Déchets : Samy Gemayel accuse le pouvoir de "mentir aux Libanais"

Le ministre de l'Environnement a expliqué que les ordures déversées sur la côte proviennent des décharges sauvages.


Le ramassage des déchets déversés sur la côte allant de Bourj Hammoud, à Beyrouth, à Zouk, dans le nord de la capitale, a commencé mardi matin. AFP / JOSEPH EID

Le chef des Kataëb, Samy Gemayel, a accusé mardi le ministre de l'Environnement, Tarek el-Khatib, et le gouvernement de "mentir aux Libanais", en affirmant que les déchets déversés sur la côte allant de Bourj Hammoud, à la sortie nord-est de Beyrouth, jusqu'à Zouk Mosbeh, plus au nord, venaient des décharges côtières.

"On m'a accusé de mener une campagne de désinformation et de me donner en spectacle. Visiblement, c'est la seule façon pour que vous vous mobilisiez", a déclaré M. Gemayel lors d'une conférence de presse. "Ce que vous appelez spectacle, c'est mon travail de député. Mon devoir est de contrôler l'action du pouvoir et d'alerter l'opinion publique car je le dis : vous avez menti aux Libanais", a lancé le leader des Kataëb et député du Metn.

Lors d'une tournée effectuée dans la journée, M. Khatib avait critiqué "la campagne de désinformation" menée selon lui par Samy Gemayel et affirmé que les allégations selon lesquelles les déchets proviendraient des décharges étaient "erronées".  M. Khatib a soutenu la thèse des déchets charriés par les cours d'eau. Du village de Beit Chabab dans le Metn, où il s'est rendu afin de déterminer l'origine du problème, il a affirmé que "les déchets dans cette région sont jetés de manière anarchique" dans les cours d'eau et que "de grandes quantités de détritus arrivent sur les plages du Kesrouan à partir du Nahr el-Kalb". Le ministre a en outre annoncé le lancement "d'un plan pour la gestion des déchets en coopération avec les municipalités", affirmant que le ministère "se mettra à leur service pour les aider à mettre en application" ce programme.

"Lorsque le ministre (Tarek el-Khatib) nous explique que les déchets sur les plages viennent de Nahr el-Kalb ou des dépotoirs sauvages du Metn, il ne dit pas la vérité car le Haut-comité de secours a supervisé des opérations de nettoyage bien au-delà de cette région", a rétorqué M. Gemayel. "Et lorsqu'il s'insurge contre l'existence de dépotoirs sauvages dans le Metn, il invente la poudre. Il prend conscience du problème, il en a visité un, c'est bien. Mais il y en a 940 autres. Il est temps de trouver des solutions", a-t-il déclaré. "Vous n'avez pas de plan, vous ne faites que jeter les déchets dans la mer", a lancé le député du Metn.

Plus tôt dans la journée, le président de la commission parlementaire de l'Environnement, Akram Chehayeb (PSP), avait de son côté indiqué que "les déchets proviennent du cours des fleuves, dont les rives étaient jonchées d'immondices" avant la création de la décharge et lors de la fermeture de celle de Bourj Hammoud.  Après une réunion de la commission, M. Chehayeb a annoncé que "dans les prochaines 72 heures, une proposition sera présentée pour la création d'un comité national chargé de la coordination dans le dossier des déchets solides". Il a aussi indiqué que la création d'un département au sein du ministère de l'Environnement, lié aux déchets ménagers, sera proposée.

Nettoyage
"Il a fallu que je m'exprime pour que le lendemain, l'Etat, dans son entièreté, se mobilise et commence à nettoyer les côtes", a également déclaré M. Gemayel lors de sa conférence de presse.

Le ramassage des déchets déversés sur la côte avait commencé dans la matinée au lendemain de la polémique qui a éclaté après la publication de photos de ces ordures recouvrant les plages à la faveur de la tempête ayant balayé le Liban la semaine dernière. Sous une pluie battante, des employés de la société Ramco ont commencé à ramasser les déchets sur six axes: Zouk, Golden Beach et la Marina d'Antélias, Nahr el-Kalb, Zalka, Jal el-Dib et la décharge de Bourj Hammoud.

C'est le Haut-Comité de secours (HCS) qui supervise le nettoyage suite à des directives données lundi soir par le Premier ministre, Saad Hariri.  Le chef du HCS, le général Mohammad Kheir, a assuré que les opérations se poursuivraient malgré le mauvais temps afin que "la côte devienne encore plus belle qu'elle ne l'était". Il a dans ce contexte demandé aux propriétaires des complexes touristiques de coopérer avec eux. Dans la soirée, le HCS a indiqué que 90% des déchets ont été ramassés entre l'embouchure de Nahr el-Kalb et le complexe balnéaire de Portémilio, à Kaslik, ajoutant que le nettoyage se poursuivra mercredi matin.

Les premières photos de cette catastrophe environnementale avaient été publiées lundi matin par le collectif "Vous puez !" avec pour commentaires : "Le littoral du temps des voyous des déchets et des décharges maritimes", "La mer a rendu son gage", "Assez de destruction du Liban, de son environnement, de notre santé et de celle de nos enfants". Comme une traînée de poudre, les images se sont ensuite propagées sur les réseaux sociaux, suscitant l’indignation de milliers de personnes.


"Mer de désespoir et de mensonge"
"L'objectif de M. Khatib et du pouvoir qu'il représente est de nous convaincre que ces déchets ne viennent pas des décharges côtières. En d'autres termes, ils nous disent qu'il ne faut pas toucher à ces déchets et, quelque part, que le fait qu'il y ait des immondices sur les plages n'est pas un problème", a ajouté M. Gemayel, balayant l'argument selon lequel ces déchets datent d'il y a trois ans.

"Vous voulez nous faire croire que vous avez toujours raison. Vous nous dites que la crise des déchets, c'est de ma faute, celle des municipalités, des citoyens, de l'opposition", a accusé M. Gemayel, rappelant que son parti s'est toujours opposé aux décharges côtières. "Vous avez détruit les côtes libanaises", a-t-il lancé, accusant le pouvoir de ne prendre aucune responsabilité et appelant les Libanais à sanctionner son action politique lors des prochaines élections législatives prévues en mai.

En soirée, le ministre de la Culture, Ghattas Khoury, a répondu à Samy Gemayel. "Nous noyer dans une mer de désespoir et de mensonges ne paiera pas. Grossir les problèmes ne fait pas grossir le poids électoral", a-t-il écrit sur Twitter. Dans la matinée, le député Ibrahim Kanaan (CPL) avait lui aussi dénoncé sur Twitter l'exploitation de la crise des déchets à des fins électorales. Il a en outre demandé la création d'une commission d'enquête pour déterminer les responsables. "C'est la différence entre ceux qui agissent et ceux qui exploitent (une cause)", a-t-il ajouté.



Lire aussi

Les futurs incinérateurs, une patate chaude en période électorale

Incinération en plein air : campagne choc de HRW (vidéo)

Le CDR chargé de négocier l’agrandissement de Costa Brava... avec Jihad el-Arab

Khatib tente de dorer la pilule : tri obligatoire avant toute incinération


Le chef des Kataëb, Samy Gemayel, a accusé mardi le ministre de l'Environnement, Tarek el-Khatib, et le gouvernement de "mentir aux Libanais", en affirmant que les déchets déversés sur la côte allant de Bourj Hammoud, à la sortie nord-est de Beyrouth, jusqu'à Zouk Mosbeh, plus au nord, venaient des décharges côtières."On m'a accusé de mener une campagne de désinformation et...

commentaires (8)

Cela promet des élections bien polluées.... Quand les déchets s'invitent au cœur de la république....tout devient flou. Les grecs et les romains ont inventé les latrines et au Liban nous ne sommes même pas capables de copier un incinérateur moderne pour en finir avec ces zbelli ? Parfois j'ai honte, pour ces histoires d'électricité et de déchets ...(qui n'en finissent pas) La guerre est passer par là ....(pour nous retarder) j'en convient. Mais maintenant cela fait des décennies que le pays a trouvé une stabilité relative (en tout cas une paix relative) Plus rien ne justifie ces carences et nous sommes tous (sans exception)responsables de cette situation ridicule. Serrons-nous les coudes !

Sarkis Serge Tateossian

22 h 16, le 23 janvier 2018

Tous les commentaires

Commentaires (8)

  • Cela promet des élections bien polluées.... Quand les déchets s'invitent au cœur de la république....tout devient flou. Les grecs et les romains ont inventé les latrines et au Liban nous ne sommes même pas capables de copier un incinérateur moderne pour en finir avec ces zbelli ? Parfois j'ai honte, pour ces histoires d'électricité et de déchets ...(qui n'en finissent pas) La guerre est passer par là ....(pour nous retarder) j'en convient. Mais maintenant cela fait des décennies que le pays a trouvé une stabilité relative (en tout cas une paix relative) Plus rien ne justifie ces carences et nous sommes tous (sans exception)responsables de cette situation ridicule. Serrons-nous les coudes !

    Sarkis Serge Tateossian

    22 h 16, le 23 janvier 2018

  • Il y a aussi le Hezbollah qui envoie ses déchets au nord et chez les chrétiens . Vous ne dites jamais rien ce que font des ordures le parti chiite

    Eleni Caridopoulou

    19 h 33, le 23 janvier 2018

  • Sea 'regurgitates trash' to cover Lebanon beach Piles of plastic waste, footwear, tyres and even cattle bones have swept on to the Zouq Mosbeh beach in Lebanon. 12:08, UK, Voila comment on decrit le Liban AUJOURDH'UI dans la presse etrangere et nous trouvons des raisons de discuter et d'interdire un film , " BEIRUT " qui semble malheureusement tres vrai pour decrier les kidnappings et meurtres en 1982 a Beyrouth et dans tout le Liban Les ordures, l'electricite,l'eau, c'est AUJOURDH'UI pas il y a 32 ans. Je prefere encore que l'on voit un film fictive qui qui se passe en 1982 comme cela les personnes etrangeres qui le verront pourront encore penser (peut etre) que c'est bien fini tout cela, que voir un film sur le Liban MAINTENANT avec comme sujet et images les ordures, l'electricite et l'eau et les milliards depenses ( peut etre ...)pour avoir soit disant voulu resoudre ces problemes. sans plus de commentaires

    LA VERITE

    16 h 05, le 23 janvier 2018

  • "Kanaan dénonce l'exploitation de la crise à des fins électorales" pas besoin les responsables de ce scandale ont montré leurs incompétences pour ne plus renouveler leurs mandat ou alors c'est le peuple qui lui est incompétent

    yves kerlidou

    15 h 58, le 23 janvier 2018

  • QUELLE MISERE ! QUELLE HONTE ! SI VOUS AVEZ UNE GOUTTE DE DIGNITE OU D,AMOUR PROPRE... INCAPABLES ET IGNORANTS... DEGAGEZ ! LE PEUPLE NE VOUS VEUT PLUS...

    PRET A SOUTENIR L,OLJ SANS L,HUMILIANTE CENSURE.

    15 h 36, le 23 janvier 2018

  • Dans mille ans quand des archéologues découvriront les différentes strates du Liban ils trouveront la terre cuite phoenicienne,la mosaïque romaine et byzantine, le reste des bombes syriennes et puis une couche de déchets marquant l'ère moderne de la décadence politique avec des traces d'images de ceux qui briguent des sièges au parlement. Les archéologues seront certains de la date à un an près: 2017 , 2018... La science est inouïe et la politique bien moins..

    Wlek Sanferlou

    13 h 24, le 23 janvier 2018

  • Eh bien voilà , ça donne du taf à pas mal de chômeurs . Faut continuer comme ça !

    FRIK-A-FRAK

    11 h 54, le 23 janvier 2018

  • Pendant que vous y êtes...ramassez aussi les déchets qui polluent les ministères concernés et leurs alliés... Irène Saïd

    Irene Said

    11 h 33, le 23 janvier 2018

Retour en haut