X

À La Une

Opération "Le Liban en sécurité" : des attentats de l'EI déjoués grâce à un agent infiltré

Terrorisme

"Il s'agit d'une première au Liban et dans le monde arabe", selon le ministre de l'Intérieur.

OLJ
19/01/2018
Le ministre libanais de l'Intérieur, Nouhad Machnouk, a révélé vendredi que les services de renseignement des Forces de sécurité intérieure (FSI) avaient arrêté et utilisé un cadre du groupe jihadiste Etat islamique pour infiltrer les réseaux de l'EI au Liban et mettre en échec des attentats qu'ils planifiaient contre des lieux de culte et des institutions publiques durant les fêtes de fin d'année.

"En juin dernier, un responsable de l'EI du nom d'Abou Jaafar el-Iraqi a été arrêté. Nous avons exceptionnellement décidé de dissimuler la nouvelle de son arrestation pour l'utiliser pendant cinq mois comme agent infiltré à notre service, sans que sa famille et les cadres du groupe jihadiste, notamment à l'étranger, ne le sachent", a expliqué M. Machnouk lors d'une conférence de presse organisée au siège des FSI. Pendant cinq mois, Abou Jaafar résidait dans un domicile loué pour lui par les autorités libanaises, qui l'ont placé sur écoute et ont disposé des caméras de surveillance.
L'opération "Le Liban en sécurité" a été alors lancée. "Grâce à cette opération, nous avons réussi à faire avorter toutes les opérations planifiées par de l'EI au cours des cinq derniers mois", a indiqué le ministre de l'Intérieur. "Ce type d'opération constitue une première au Liban, et dans le monde arabe", a-t-il ajouté. Un membre libanais de l'EI a pu être arrêté dans le cadre de l'opération, mais le ministre n'a pas évoqué d'autres interpellations.

Une vidéo, réalisée par les renseignements des FSI, a ensuite été diffusée, racontant les détails de l'opération, les individus rencontrés par Abou Jaafar el-Iraqi, et les informations recueillies par ce responsable irakien de l'EI.







"Par cette vidéo et par cette annonce, nous voulons assurer aux Libanais et aux ressortissants arabes souhaitant se rendre au Liban que la sécurité est assurée à un très haut degré de professionnalisme, selon les standards du monde arabe", a déclaré M. Machnouk.

En réponse à une question des journalistes, le ministre a indiqué que les mesures de sécurité prises durant la période des fêtes n'étaient pas liées à des informations sur d'éventuelles opérations terroristes pouvant survenir durant cette période.

Ces derniers mois, les services de sécurité ont régulièrement annoncé la mise en échec d'attentats sur le sol libanais. De nombreux islamistes ont par ailleurs été mis sous verrous durant cette période.
En août dernier, l'armée libanaise avait lancé l'opération "Aube des jurds" contre l'EI dans les jurds (hauteurs) de Ras Baalbeck et de Qaa, dans la Békaa. L'opération s'était achevée neuf jours plus tard avec l'évacuation des combattants de l'EI en direction du territoire syrien.
En août 2014, des soldats libanais avaient été pris en otage par le groupe jihadiste à Ersal. Leurs corps sans vie avaient été retrouvés dans les jurds près de trois ans plus tard. 



Pour mémoire

Fêtes de fin d'année : Aoun salue la "stabilité sécuritaire" du Liban

Hariri n'a pas de craintes pour la stabilité du Liban

Renforcement des mesures de sécurité à l’occasion de la Saint-Sylvestre



À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Saliba Nouhad

Oui, mais Mr Machnouk, par cette annonce vous venez de brûler complètement votre agent infiltré en le condamnant à mort si ce n’est déjà fait...
Donc, si vous n’en avez pas d'autres de rechange pour l’avenir, il ne faut pas crier victoire aussitôt car si dans l’avenir il y aurait un attentat quelconque, on vous reprochera vos fanfaronnades et de jouer au James Bond!
Le contre-terrorisme doit continuer à se faire dans la discrétion et le silence absolus et sans vantardises pour demeurer efficaces: seule garantie de succès à long terme!

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

FAUT-IL DECLARE QU,IL Y A UN AGENT INFILTRE ? NE LE MET-ON PAS EN DANGER ? DE LA LEGERETE POLITIQUE ! OU DE L,IRRESPONSABILITE !

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Amal et le Hezbollah veulent privilégier les structures partisanes

Un peu plus de Médéa AZOURI

Le Joy de Patou de tante Hoda

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.