X

Liban

Les propos de Bassil, un message du Hezb aux États-Unis ?

Polémique
30/12/2017

Des propos du ministre des Affaires étrangères, Gebran Bassil, jeudi dernier, concernant une éventuelle normalisation des relations libano-israéliennes continuent de susciter des remous. Si d'aucuns y voient un message implicite du Hezbollah et de l'Iran, d'autres crient au scandale et appellent au respect de la cause palestinienne.

Interviewé par la chaîne panarabe al-Mayadine, M. Bassil avait déclaré que le Liban « ne refuse pas l'existence d'Israël et son droit de jouir de la sécurité ». Les propos de M. Bassil interviennent après qu'il a critiqué de façon virulente la décision du président américain, Donald Trump, de reconnaître Jérusalem comme capitale de l'État hébreu. M. Bassil avait notamment formulé ces critiques lors de la dernière réunion des ministres arabes des Affaires étrangères au Caire.

Interrogé par L'Orient-Le Jour sur le silence radio du Hezbollah à la déclaration du chef de la diplomatie, le journaliste et analyste politique Imad Komeiha (opposition chiite) estime que les propos de M. Bassil « ne sont pas le fruit du hasard ». « Gebran Bassil a accordé cette interview exprès pour dire ce qu'il a dit, sur demande du Hezbollah et de l'Iran, affirme-t-il. Il y a là un message iranien rassurant adressé aux États-Unis et à Israël pour leur dire: "Nous n'avons pas de problème avec la nouvelle donne" », souligne M. Komeiha. Tout ce que M. Bassil a dit avant sur la préservation du statut de Jérusalem, c'est de la propagande », assure-t-il.

« Il y a une certaine dualité dans le discours du Hezbollah, précise M. Komeiha. Il a, d'un côté, un discours destiné à exciter son public en organisant par exemple une tournée à Kfarkila du commandant de la brigade chiite syrienne Imam al-Baqer (mercredi dernier). De l'autre côté, se trouve la vraie position politique du Hezbollah qui n'est pas contre une normalisation avec Israël. Tout ce qui lui importe, c'est de préserver les intérêts iraniens dans la région », souligne M. Komeiha.

 

Une « catastophe »
Dans une déclaration à l'agence al-Markaziya, l'ancien ministre Farès Boueiz s'est quant à lui insurgé contre les propos de Gebran Bassil, appelant le gouvernement à adopter une position claire au sujet d'Israël et de la cause palestinienne. « Si les propos de M. Bassil concernant Israël ont été dits par inadvertance, c'est une catastrophe de traiter un sujet aussi critique avec autant de légèreté, a déclaré M. Boueiz. Si ses propos ont été dits exprès et pour des raisons tactiques servant à faire un équilibre avec sa déclaration à la Ligue arabe, c'est une catastrophe plus grande à cause des dégâts que cela va engendrer pour la crédibilité du Liban », indique l'ancien ministre qui appelle par ailleurs le gouvernement à « publier un communiqué qui neutraliserait les effets des propos de M. Bassil et qui confirmerait la position de l'État concernant la cause palestinienne ».
Pour le secrétaire général du 14 Mars, l'ancien député Farès Souhaid, « le Hezbollah sera tolérant avec M. Bassil pour donner l'impression au public chrétien qu'il n'est pas dépendant de lui ». « Je suis contre le ministre Bassil, mais il n'est pas sorti du cadre de l'initiative arabe de paix (2002) », souligne-t-il dans un tweet.

 

Pour mémoire

Des propos de Bassil sur Israël créent la polémique

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Wlek Sanferlou

"La Voix de son maître" donc?

Sarkis Serge Tateossian

Quand nos dirigeants cessent de galvaniser le peuple, on a l'impression que le peuple réclame aux dirigeants, plus de violence dans leurs propos, plus d'attaque et de confrontations frontales ...

Ce fanatisme absolu est très loin de l'esprit francophone, mais également, de l'esprit des soufis d'Orient....

Nos sociétés sont robotisées, formatées, jusqu'à ne plus s'aimer et apprécier la vie ?

A-t-on encore notre libre arbitre pour comprendre ce qui est bon ou mauvais pour nos futures générations ? Pour nos enfants ?

La spirale de la violence est elle la seule option pour l'Orient ?

George Khoury

il serait idiot d'etre utilisé comme boite postale pour faire passer des messages. n'a-t-on pas appris assez des erreures passees?

Honneur et Patrie

Le Ministère des Affaires étrangères est une boutique (dekkan" ouverte spécialement pour le compte d'un ministre venu de la société civile pour vendre de l'épicerie de toutes les marques iraniennes, syriennes, irakiennes et maintenant israéliennes. Il n'a de comptes à rendre à personne sauf à son mentor... Lequel ?

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

EN DEUX MOTS ON SE DECULOTTE DEVANT ISRAEL RIEN QUE POUR ESSAYER DE SAUVER LA MAINMISE PERSE SUR LE LIBAN !

Bery tus

il a fait de la diplomatie on vous avez dit ... nous espérons encore que celle ci est pour le bien et le compte du Liban dont il est ministre des affaires étrangères !!! et non pour le compte de l'Iran, d'ailleurs l'Iran n'a jamais été intrinsèquement contre Israel .. l'Iran agit comme on le sait tous pour ces propres intérêts d'abords et avant tout avec une propagande parfaitement bien huile ...

MIROIR ET ALOUETTE

Le liban fort de sa RÉSISTANCE gagnante devrait DORÉNAVANT conduire sa poltiqye étrangère de facon indépendante , loin des concepts arabes du golfe persique , qui ne sont que le reflet de traîtrise et de couardise .

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

La visite du ministre des AE turc à Beyrouth, un timing sensible

Un peu plus de Médéa AZOURI

Les ami(e)s de mes ami(e)s

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants