X

À La Une

Le mandat du TSL prolongé de trois ans

Liban

Guterres a réaffirmé "l'engagement de l'ONU envers l'action du tribunal internaional dans le cadre de la lutte contre l'impunité pour les crimes majeurs, afin de déférer leurs responsables devant la justice".

OLJ
22/12/2017

Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a prolongé le mandat du Tribunal spécial pour le Liban (TSL) pour trois ans à partir du 1er mars 2018, a annoncé vendredi son porte-parole, Stéphane Dujarric.

M. Guterres a réaffirmé "l'engagement de l'ONU envers l'action du TSL dans le cadre de la lutte contre l'impunité pour les crimes majeurs, afin de déférer leurs responsables devant la justice", indique un communiqué publié par M. Dujarric.

Le TSL a aussitôt salué la décision du secrétaire général de l'ONU.

Crée le 10 juin 2007, le TSL juge les responsables de l'assassinat de Rafic Hariri, assassiné le 14 février 2005 dans un attentat-suicide au centre-ville de Beyrouth, qui a provoqué la mort de 22 personnes et fait 226 blessés.

Le tribunal a délivré cinq mandats d'arrêt depuis 2011 contre des membres du Hezbollah, qui a rejeté toute paternité de l'attentat et exclu la remise des suspects. Les deux principaux accusés sont Moustapha Badreddine, 52 ans, décrit comme le "cerveau" de l'attentat par les enquêteurs, mort depuis et qui ne sera donc pas jugé, et Salim Ayache, 50 ans, accusé d'avoir été à la tête de l'équipe qui a mené l'attaque. Deux autres hommes, Hussein Anaïssi, 39 ans, et Assad Sabra, 37 ans, sont accusés d'avoir enregistré une fausse cassette vidéo, transmise à la chaîne de télévision al-Jazeera, pour revendiquer le crime au nom d'un groupe fictif. Un mandat d'arrêt pour un cinquième accusé, Hassan Habib Merhi, 48 ans, a été lancé en 2013. Les poursuites à son encontre pourraient être jointes au procès des autres accusés.

Entré en service le 1er mars 2009 dans la banlieue de La Haye, le TSL est le premier tribunal pénal international qui permet l'organisation d'un procès par défaut au cours duquel l'accusé est représenté par un avocat.

A la tête du gouvernement libanais jusqu'à sa démission en octobre 2004, Rafic Hariri se rendait à son domicile quand une explosion équivalente à celle de 2,5 tonnes de TNT l'a projeté hors de son véhicule blindé.

D'abord attribué aux généraux libanais prosyriens, l'attentat, sujet de vives réactions, a entraîné le retrait des troupes syriennes après près de trente ans de présence sur le sol libanais.

 

 

Pour mémoire

Lama Ghalayini raconte son traumatisme devant le TSL

Ralph Riachi, ou l’attachement à l’essence de la justice

Micheline Braidy, la solitude d’une juge libanaise au TSL

Le greffier du TSL souligne devant Saad Hariri l’importance du soutien du Liban au tribunal

Guterres reçoit la présidente du TSL : L’impunité ne sera pas tolérée

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

POUR UN PAYS DONT LA DETTE EST ENORME, CE MACHIN VA COUTER LES YEUX DE LA TETE POUR DIRE AUX LIBANAIS CE QU,ILS SAVENT DEPUIS LE DEBUT !

Irene Said

Faut bien que les personnes travaillant pour ce TSL continuent à toucher leurs salaires...non ?

Au fait à quoi sert ce TSL depuis 2009...et qui y prête encore attention, sachant que la vérité ne sera jamais connue...et combien cela coûte-t-il au Liban...???
Irène Saïd

Antoine Sabbagha

Si la remise des suspects ne sera jamais réalisée que fera alors le TSL?Attendre encore vingt ans ?

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

La délicate position du Liban aux rencontres de La Mecque

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants