X

Liban

Une manifestation devant l’ambassade US à Aoukar dégénère en agressions contre les forces de l’ordre

Statut de Jérusalem

Plusieurs rassemblements ont été organisés le week-end écoulé à travers le pays pour contester la décision américaine.

OLJ
11/12/2017

De nombreuses manifestations ont eu lieu hier dans plusieurs régions libanaises pour protester contre la décision du président américain, Donald Trump, de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël. Parmi ces rassemblements, une manifestation devant l'ambassade des États-Unis à Aoukar a rapidement dégénéré en agressions contre l'armée et les forces de l'ordre, nécessitant une riposte à coups de gaz lacrymogène et de jets d'eau de la part des forces de sécurité.

Brandissant des drapeaux de la Palestine, du Parti communiste libanais et du Parti syrien national social (PSNS), les manifestants à Aoukar ont scandé des slogans contre Donald Trump. Ils ont également brûlé une effigie du président Trump, ainsi que des drapeaux d'Israël et des États-Unis. De nombreux manifestants étaient venus des camps palestiniens de Saïda.

Empêchés d'avancer du fait de l'installation d'un long portail métallique qui barrait la route menant à l'ambassade, les manifestants ont lancé des pierres, des morceaux de verre et des drapeaux en direction de l'armée. Cette dernière a riposté à coups de gaz lacrymogène et de jets d'eau pour tenter de les disperser.

Une vingtaine d'agents des Forces de sécurité intérieure ont été blessés au cours de ces incidents, dont un grièvement. Dix manifestants ont été interpellés, quatre Libanais et six Palestiniens. Selon la Croix-Rouge libanaise, 42 cas de suffocation ont été traités sur place et huit blessés ont été transportés dans les hôpitaux de la région.

Présent sur place, le secrétaire général du Parti communiste libanais (PCL), Hanna Gharib, a affirmé devant la presse qu'il « faut fermer l'ambassade des États-Unis à Beyrouth parce que les États-Unis sont à la tête du terrorisme mondial et les ennemis de tous les peuples qui ont soif de liberté ». « La décision de Trump vise à éliminer la cause palestinienne, a-t-il accusé. Nous demandons à l'État libanais et aux États arabes d'arrêter tous les programmes de coopération avec les États-Unis et de chasser les ambassadeurs américains de leurs pays. »

 

(Lire aussi : Bassil aux ministres arabes des AE : Soit nous agissons maintenant, soit nous pouvons dire adieu à Jérusalem !)

 

« Aoukar n'est pas Gaza »
Une fois la manifestation terminée à Aoukar, plusieurs responsables ont réagi sur les réseaux sociaux. « Aoukar n'est pas Gaza et les Forces de sécurité libanaises ne sont pas israéliennes, et il n'est pas permis de nuire aux biens des citoyens, privés et publics », a réagi sur Twitter le député Ibrahim Kanaan, secrétaire général du bloc parlementaire aouniste. « Manifester en soutien à Jérusalem ne signifie pas violation des lois libanaises », a souligné M. Kanaan.

Le chef des Kataëb, Samy Gemayel, a également dénoncé sur Twitter le dérapage de la manifestation. « Permettre que Aoukar se transforme en un champ (de confrontation) pour certains fauteurs de troubles qui attaquent l'armée libanaise, les habitants et les établissements de cette région (...) constitue une honte pour cette autorité qui ne montre ses muscles que face à ceux qui défendent le Liban », a-t-il dénoncé.

Par ailleurs, une manifestation au niveau de l'autoroute d'Amioun lancée par le PSNS a rassemblé des représentants du Hezbollah, d'Amal, du Courant patriotique libre, des Marada, de la Jamaa islamiya et du PCL.

Un sit-in des factions palestiniennes et de partis dits nationaux a également eu lieu hier à Sibline, durant lequel les manifestants ont brûlé des drapeaux israéliens et américains. Un autre rassemblement a eu lieu samedi soir à Saïda, place de l'Étoile. Les manifestants y ont brandi des drapeaux libanais et palestiniens, ainsi que des drapeaux du mouvement nassériste et du Hezbollah.

Aujourd'hui, une « manifestation populaire massive » est prévue, dans la banlieue sud de Beyrouth cette fois et à l'appel du Hezbollah.

Par ailleurs, deux personnes ont été tuées ce week-end dans le camp de Aïn el-Héloué et trois autres blessées par des balles perdues suite à des tirs de joie célébrant le lancement de roquettes, il y a quelques jours, de Gaza vers Israël.

Signalons, enfin, que la Grotte aux pigeons, à Raouché, a été illuminée ce week-end aux couleurs du drapeau palestinien, à la demande du Premier ministre, Saad Hariri.

 

Lire aussi

Trump réussit l’improbable : fédérer les 101 factions palestiniennes du Liban

La rue libanaise exprime sa colère

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Bery tus

mais qu'est ce que le drapeau algérien faisait la !?!?!
de plus ces gens la ... sont moins attirer par le fait de manifester pour une cause que de vandaliser et détruire ce qu'il jalouse ...

Alex. K.L.

C'est d'un ridicule de permettre de manifester sur le territoire Libanais, surtout à des sauvages pareils. Qui ne respectent rien et personnes. Ils ont qu'à faire cela en Israël mais pas au Liban. Le respect des Libanais, du Liban, de l'armée Libanaise sont au dessus de tous. Le gouvernement doit prendre ses responsabilités et appliquer des sanctions à tout dérapage.

Fredy Hakim

Chassez le naturel il revient au galop!
Certains groupuscules islamo-gauchistes
prennent toujours un plaisir fou en créant
le désordre dans les quartiers chrétiens comme
ceux qui avaient attaqué l’église en 2006 en allant
manifester devant le consulat du Danemark !!!

Pierre Hadjigeorgiou

Toutes les raisons sont bonnes pour détruire les biens des Chrétiens dans le pays... Les Arabes se prennent claques sur claques depuis 1948 on brûle le Liban et on le jette en pâture aux vautours de tous bords! Au Danemark les Caricatures, on envahit Achrafieh... Trump reconnait Jérusalem capitale d’Israël, on saccage les rues de Aoukar... etc... en bref ils font tout et n'importe quoi sauf ce qu'il faut faire pour arrêter ce qui se passe... S'ils en sont incapables nous n'en avons plus rien a cirer! Qu'ils ailles ailleurs exprimer leur ires!

Bery tus

JE ME DEMANDE CE QU’ON FAIT LES MOUMANA3ISTE PENDANT 40-60 ans

Le Faucon Pèlerin

La route de Jérusalem ne passe pas par Aoukar comme elle ne passait pas jadis par Jounieh. La bande de casseurs palestiniens menés par le PCL et le PSNS (*) ne libéreront pas Jérusalem en brisant les vitres et les vitrines des magasins de Aoukar ou en jetant des pierres et des bouteilles sur les forces de l'ordre de l'armée libanaise.
La route de Jérusalem, la vraie, passe par le Golan occupé. Mille deux cents kilomètres carrés de terre syrienne abandonnés furent intégrés de facto et de jure à l'Etat hébreu.
(*) Le PCL ferait mieux d'aller chercher les reliques de Farjallah Hélou dans les eaux de l'Euphrate. Le PSNS ne vengera pas Antoun Saadé par un troisième complot contre la sécurité de l'Etat à Aoukar.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LA ! LA ! L,ARAFATISME EST FINI ET BIEN FINI... ALLEZ MANIFESTER DE CETTE SORTE CHEZ VOUS... ICI VOUS DEVEZ RESPECTER LES LOIS DU PAYS QUI VOUS HEBERGE DEPUIS 70 ANS !

michel raphael

L'HISTOIRE SE REPETTE ET SE RESEMBLE....

LES ANNEES 80 DU SIECLE DERNIER LA ROUTE DE JERUSALEM PASSAIT PAR JOUNIEH,,,,

EN 2017 ELLE PASSE PAR AOUKAR,,,VERS LA FIN DU 2EM MILLENAIRE ELLE POURAIT PASSER PAR ACHRAFIEH,,,,

LA BOUSSOLE EST EXACT MAIS LE GPS TROP LENT POUR LA LIBERATION DE LA PALESTINE ....

CE QUI FONCTIONNE TRES BIEN C'EST LE TELEPHONE ARABE,,,

DEMAGUOGUES ET HAKAWATIS SE RESSEMBLENT ET SE RASSEMBLENT AUTOUR DU NARGUILE ET DES DERWISHS TOURNEURS ,,,VERTIGES DES MIRADORS ET AUTRES MIRAGES DU DESERT D'ARABIE HEUREUSE..

ETOURDIT PAR LES PETRODOLLARS ET L'ODEUR DE LA POUDRE DE CANONS,,, CETTE REGION TREMBLE....DEPUIS LA MESOPOTAMIE JUSQU'AU BORDS MALEFIQUE DE LA VALEE DU NIL ,,TOUT CE MONDE EST TROP AFFAIRER PAR LES AFFRES D'UNE GUERRE SACROSAINTE PAR SA FRATERNITE..MALEFIQUE........

CE CONFLIT N'EST RIEN D'AUTRE QU'UNE SYMPHONIE INACHEVEEENTRE ,,,,

ENTRE UN PEUPLE :QUI PENSE,,,PARLE ET AGIT...

ET UN AUTRE PEUPLE:: QUI AGIT EN PARLANT SANS PENSER,,,,,,,

A DE MEUILLEURS LENDEMAINS

RAISINS SECS

A quoi ça servira de manifester ?

Si votre sponsor sunnite bensaoudo vous a vendu.
Qu'il vous envoie des armes vous savez celles qui tuent les civils au Yémen.

Dernières infos

Les matchs d’aujourd’hui

  • Arabie Saoudite
    Egypte

    25/06

    17h00 (GMT+3)

  • Uruguay
    Russie

    25/06

    17h00 (GMT+3)

  • Iran
    Portugal

    25/06

    21h00 (GMT+3)

  • Espagne
    Maroc

    25/06

    21h00 (GMT+3)

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué