Rechercher
Rechercher

À La Une - Proche-Orient

En Cisjordanie, Banksy organise une "cérémonie d'excuses" pour la déclaration Balfour

Ce jeudi marque le 100e anniversaire de la déclaration Balfour, lorsque le gouvernement britannique a déclaré qu'il considérait "favorablement l'établissement en Palestine d'un foyer national pour le peuple juif".

L'artiste de rue britannique Banksy a organisé mercredi 1er novembre 2017 une "cérémonie d'excuses" devant son hôtel en Cisjordanie occupée à l'occasion du 100e anniversaire de la déclaration Balfour qui a ouvert la voie à la création de l'Etat d'Israël. Photo AFP / AHMAD GHARABLI

L'artiste de rue britannique Banksy a organisé mercredi une "cérémonie d'excuses" devant son hôtel en Cisjordanie occupée à l'occasion du 100e anniversaire de la déclaration Balfour qui a ouvert la voie à la création de l'Etat d'Israël.

Dans une mise en scène surréaliste et sarcastique, une cinquantaine d'enfants palestiniens ont été reçus pour prendre le thé avec une actrice déguisée en reine d'Angleterre. Derrière eux, sur le mur de séparation israélien qui coupe la Cisjordanie, le mot "SORRY" a été gravé, en dessous de "Er" (Elizabeth Regina).

Ce jeudi marque le 100e anniversaire de la déclaration Balfour, lorsque le gouvernement britannique a déclaré qu'il considérait "favorablement l'établissement en Palestine d'un foyer national pour le peuple juif".
Ce centenaire est célébré en Israël, où ce texte est considéré comme un acte ayant encouragé les Juifs à émigrer vers la terre de leurs ancêtres et préfiguré la création de l'Etat hébreu en 1948.
Pour les Palestiniens, en revanche, la déclaration marque le début d'une "catastrophe" qui a conduit des centaines de milliers d'entre eux à abandonner leurs maisons lors de la guerre ayant abouti à la création d'Israël et qui s'est poursuivie par l'occupation de la Cisjordanie.

 

(Pour mémoire : L'hôtel Banksy accueille ses premiers clients à Bethléem)

 

"Ce conflit a causé tant de souffrances de tous les côtés. Je ne pensais pas qu'il était approprié de +célébrer+ le rôle britannique dans ce conflit", a déclaré Banksy dans un communiqué. "Les Britanniques n'ont pas bien géré les choses ici. Quand vous organisez un mariage, il est préférable de s'assurer que la mariée n'est pas déjà mariée".
Le gouvernement britannique a déclaré qu'il marquerait "avec fierté" l'anniversaire jeudi, en présence du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, invité à participer à un dîner à Londres avec son homologue britannique Theresa May.

Banksy a ouvert en mars l'hôtel Walled-Off près de Bethléem, avec toutes les chambres donnant directement sur le mur de séparation israélien. L'artiste protège de près son identité et il a été dit qu'il n'était pas présent mercredi pour la cérémonie d'excuses.

C'est "une commémoration de la désastreuse déclaration Balfour qui a engendré une catastrophe pour le peuple palestinien et le Moyen Orient", a pour sa part déclaré à l'AFP le gérant de l'hôtel Wissam Salsaa.

 

 

Pour mémoire

En Cisjordanie, Banksy ouvre un « hôtel » à l'ombre du mur

A Gaza, un graffiti de Banksy vendu... moins de 200 dollars

Les Palestiniens veulent porter plainte contre Londres pour la Déclaration Balfour

 

Lire aussi

La poudrière du Proche-Orient

Sykes-Picot : les accords du désaccord

« Les Français et les Anglais ont dessiné les frontières, et les Arabes ont colorié la carte »


L'artiste de rue britannique Banksy a organisé mercredi une "cérémonie d'excuses" devant son hôtel en Cisjordanie occupée à l'occasion du 100e anniversaire de la déclaration Balfour qui a ouvert la voie à la création de l'Etat d'Israël.
Dans une mise en scène surréaliste et sarcastique, une cinquantaine d'enfants palestiniens ont été reçus pour prendre le thé avec une actrice...

commentaires (3)

La déclaration de Grognon: “Je considère favorablement l’établissement en Angleterre d’un foyer national pour le peuple Arabe”. Et toc!

Gros Gnon

20 h 29, le 01 novembre 2017

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • La déclaration de Grognon: “Je considère favorablement l’établissement en Angleterre d’un foyer national pour le peuple Arabe”. Et toc!

    Gros Gnon

    20 h 29, le 01 novembre 2017

  • C'est scandaleux que la Grande-Bretagne célèbre ces 100 ans d'injustice au lieu de demander pardon aux Palestiniens pour avoir géré son mandat en Palestine avec un tel cynisme.

    Marionet

    18 h 26, le 01 novembre 2017

  • DE LA BLAGUE BRITANNIQUE !

    L,EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    17 h 25, le 01 novembre 2017

Retour en haut