Liban

Affaire Bachir Gemayel : à la veille du verdict, Chartouni réapparaît... dans « al-Akhbar »

Ultime provocation à la veille du verdict de la Cour de Justice dans l'affaire Bachir Gemayel, le principal prévenu, Habib Chartouni, jugé par contumace puisqu'il est censé être en cavale, accorde une interview explosive au quotidien al-Akhbar, publiée hier.
Dans ce brûlot, Habib Chartouni, militant du PSNS, qualifie le procès achevé de « jugement politique », sans toutefois nier avoir commis le meurtre de Bachir Gemayel ni même verser une larme sur les dizaines d'autres personnes mortes aux côtés du président élu dans l'explosion d'Achrafieh, le 14 septembre 1982. Quant au journal, il présente l'individu interviewé comme un « héros ».
Le ministre de l'Information, Melhem Riachi, est entré en contact avec son collègue de la Justice, Salim Jreissati, pour évoquer cette affaire. Ce dernier s'est engagé à prendre les mesures nécessaires sur ce plan. M. Jreissati a déclaré par la suite qu'à la lumière du verdict, le Liban s'attellera à obtenir la capture de Habib Chartouni où qu'il se trouve.


Ultime provocation à la veille du verdict de la Cour de Justice dans l'affaire Bachir Gemayel, le principal prévenu, Habib Chartouni, jugé par contumace puisqu'il est censé être en cavale, accorde une interview explosive au quotidien al-Akhbar, publiée hier.
Dans ce brûlot, Habib Chartouni, militant du PSNS, qualifie le procès achevé de « jugement politique », sans toutefois...

commentaires (4)

LA DECADENCE DE CERTAINS MEDIAS EST PROFONDE ET HONTEUSE !

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

11 h 00, le 20 octobre 2017

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • LA DECADENCE DE CERTAINS MEDIAS EST PROFONDE ET HONTEUSE !

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    11 h 00, le 20 octobre 2017

  • jreissati dites vous? la justice dites vous? mais le ibrahim de ce torchon appele alakhbar aurait dut etre mis en prison depuis TRES longtemps.....

    gaby sioufi

    09 h 53, le 20 octobre 2017

  • La capture de l'assassin, protégé par la Syrie et le Hezbollah est peu probable. Mais en attendant, on peut toujours inculper les membres de la rédaction du Akhbar de complicité d'assassinat.

    Yves Prevost

    06 h 35, le 20 octobre 2017

  • Et maintenant qu’on vienne pas me dire que le parti affilié à ce torchon se bat pour le Liban .... puisque son média insulte un ancien président ÉLU en plus !!! Khallas c’est clair net et précis

    Bery tus

    05 h 49, le 20 octobre 2017