X

Liban

Les États-Unis mettent à prix la tête de deux cadres du Hezbollah

Terrorisme

Washington accuse la formation chiite de vouloir frapper au cœur de son territoire.

OLJ
11/10/2017

Pour marquer le vingtième anniversaire de la désignation officielle du Hezbollah par les États-Unis en tant qu'organisation terroriste étrangère, le 8 octobre 1997, la Maison-Blanche et le département d'État ont tous deux rappelé que le parti chiite « reste une des principales formations terroristes dans le monde » et qu'ils entendent le combattre partout où il opère.

« Le Hezbollah demeure une menace pour les États-Unis et pour la sécurité des nations à travers le Moyen-Orient et au-delà. Il est temps que plus de nations à travers le monde se joignent aux États-Unis pour dénoncer cette organisation meurtrière, confronter ses réseaux et ses sponsors, et entreprendre une action globale pour contrer la menace qu'elle représente pour le monde », a rapporté la Maison-Blanche sur son compte Twitter, reprenant ainsi ce que le conseiller du président américain, Donald Trump, à la Sécurité intérieure, Tom Bossert, avait écrit la veille dans une tribune parue dans le quotidien français Le Monde.

Au cours d'une conférence de presse au département d'État, l'ambassadeur itinérant des États-Unis pour la lutte contre le terrorisme, Nathan Sales, et le directeur du Centre national contre le terrorisme, Nicholas Rasmussen, ont également souligné hier que le parti de Hassan Nasrallah « demeure l'un des groupes terroristes les plus dangereux » et qu'avec leurs partenaires, les États-Unis « comptent faire face au Hezbollah partout dans le monde pour déférer ses leaders devant la justice ».

athan Sales et Nicholas Rasmussen ont ensuite indiqué qu'à travers leur programme « Rewards for Justice » (récompenses pour la justice), leur pays a décidé d'offrir une récompense de 7 millions de dollars à quiconque lui fournira des informations susceptibles de favoriser l'arrestation, « n'importe où dans le monde », de Talal Hamiyé, chef du département de sécurité extérieure du Hezbollah, et de 5 millions de dollars pour des informations concernant Fouad Chokr, un autre cadre du parti.

Selon Nathan Sales, le Hezbollah est soupçonné de vouloir développer sa capacité à frapper au cœur des États-Unis. Il a fondé ses soupçons sur le fait que les services américains constatent des activités entreprises en territoire américain au nom de la formation chiite. Selon lui, Talal Hamiyé est lié à plusieurs attaques terroristes, détournements et enlèvements visant des citoyens américains. « Il dirige la branche terroriste internationale du Hezbollah, l'Organisation de sécurité extérieure (ESO). L'ESO maintient des cellules terroristes dans le monde entier et elle est responsable de la planification et de la conduite des attaques terroristes à l'extérieur du Liban. Ces attaques ont ciblé principalement des Israéliens et des Américains », a-t-il expliqué.

Fouad Chokr est un haut commandant militaire du Hezbollah. Il dirige les forces du groupe dans le sud du Liban et il est membre du plus haut corps militaire du Hezbollah, le Conseil du jihad, toujours selon Nathan Sales qui a précisé que Chokr a « joué un rôle-clé dans les récentes opérations militaires du Hezbollah en Syrie et dans la planification et le lancement de l'attaque de 1983 contre la caserne des marines à Beyrouth, au cours de laquelle 241 soldats américains avaient été tués ».

Les récompenses annoncées sont « une nouvelle étape pour accroître la pression sur eux et sur leur organisation », a poursuivi Nathan Sales. Il a appelé les alliés des États-Unis à désigner également le Hezbollah comme « organisation terroriste » et à ne pas faire de « fausse distinction » entre branche politique et branche militaire, en allusion notamment à l'Union européenne qui n'a classé que la branche militaire du groupe islamiste sur sa liste des « organisations terroristes ». « Le Hezbollah est une organisation terroriste de A à Z », a-t-il insisté.

Alors que l'administration de Donald Trump s'apprête à dévoiler cette semaine sa position concernant l'accord sur le nucléaire iranien, Nathan Sales a aussi affirmé que le Hezbollah avait pu devenir une « menace globale » uniquement grâce au « soutien » de Téhéran. Les États-Unis accusent l'Iran de violer « l'esprit » de l'accord de 2015 en raison de son rôle « déstabilisateur » au Moyen-Orient et de son « soutien au terrorisme ».

 

 

Lire aussi

Pour Lieberman, l'armée libanaise « est devenue partie intégrante du Hezbollah »

Sarraf au Liban-Sud : Le Liban fera face à toute agression israélienne

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

C.K

C'est les mêmes, le parti les clone.

Nader Marc

A voir ces tronches c'est le Bon Dieu sans confession ...

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

PARLER D,AILE POLITIQUE ET D,AILE MILITAIRE EST CE QU,IL Y A DE PLUS IDIOT !

Gretta Rizk

C'est bizarre on dirait le même homme sur les 2 photos...

Eleni Caridopoulou

Quelles sales têtes ils ont pire que Daech

Irene Said

Vraiment...ces Américains peuvent être d'un ridicule !
Il y aura certainement des petits malins qui les mèneront en bâteau...uniquement pour essayer de toucher les millions de dollars promis...
Ah...que ne ferait-on pour une poignée de dollars...?
Irène Saïd

DAMMOUS Hanna

L'attaque de 1983 contre la caserne des marines à Beyrouth, au cours de laquelle 241 soldats américains avaient été tués restera le moteur du classement du Hezbollah comme organisation terroriste Adam-eternam par la plus grande puissance du monde. Pour s’en sortir la communauté chiite faudra que son parti politique majoritaire "le Hezbollah" change de nom et de statut et d’écarter tous les cadres qui ont été impliqués dans des actions terroristes et couper court à toute allégeance aux autorités non libanaise.

C.K

1983??? Il n'est jamais trop tard pour pendre un terroriste, mais ils ont mis le temps!

gaby sioufi

hmm! le fouad chukr la, si les americains esperent un resultat ils se leurrent.
Sa foto ainsi publiee, tres peu claire & trop vieille -cet homme la doit au moins avoir 30 ans de plus qu'il ne le parait vu qu'il aurait PREPARE l'attaque de 1983 contre les marines ...
CIA c pas serieux ca !

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LE COMPTE A REBOURS A COMMENCÉ !

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.