X

Économie

Total et ENI n’ont pas trouvé assez de gaz au large de Chypre

Hydrocarbures
OLJ/AFP
13/09/2017

Les firmes françaises Total et italienne ENI n'ont pas trouvé assez de gaz au large de l'île méditerranéenne de Chypre pour pouvoir entamer une phase d'exploitation, a indiqué mardi le gouvernement chypriote. Les forages exploratoires effectués par ENI-Total dans un des blocs de la zone économique exclusive (ZEE) chypriote, dont le consortium franco-italien détient les droits, a confirmé la présence de gaz mais « les estimations préliminaires montrent que la quantité découverte n'est pas suffisante pour (y entamer) un projet (d'exploitation) », a indiqué le ministre de l'Énergie George Lakkotrypis.
Pour l'heure, un seul gisement a été déclaré commercialement viable dans les douze blocs de la ZEE chypriote : Aphrodite, découvert en 2011 par l'américain Noble Energy dans le bloc n°12 et qui contiendrait environ 127 milliards de m3 de gaz. Les firmes israéliennes Delek et Avner ainsi que l'anglo-néerlandaise Royal Dutch Shell possèdent également des parts dans ce bloc, mais son exploitation n'a pas encore commencé.
La découverte de ce champ gazier a suscité à Chypre l'espoir de voir la petite île devenir un acteur majeur du secteur de l'énergie en Méditerranée orientale. Mais le pays a besoin de trouver plus de gaz pour rendre financièrement viable son projet de terminal on-shore qui lui permettrait d'exporter par voie maritime du gaz naturel liquéfié vers l'Europe et l'Asie.
Chypre garde toutefois l'ambition de pouvoir exporter du gaz à partir de 2022, notamment vers l'Égypte, via un pipeline sous-marin reliant ce pays au champ Aphrodite.
Le géant américain Exxon Mobil a récemment annoncé qu'il commencerait des forages exploratoires dans la ZEE chypriote (bloc n°10), au sud des côtes de l'île, dans la seconde moitié de 2018.

Lire aussi

Hydrocarbures offshore/Liban : les raisons du report de la remise des offres

Consolider les fondations de la stratégie de protection des côtes libanaises

Hydrocarbures offshore/Liban : comment améliorer la transparence ?

Lire aussi à la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Les enfants de Jacques Chirac

Décryptage de Scarlett HADDAD

Démission de Hariri : la fin d’un épisode, mais le feuilleton continue

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.