X

À La Une

Mort "probable" d'un jihadiste australien d'origine libanaise et deux de ses enfants à Raqqa

australie

"Personne ne pleurera sa mort. (...) Je peux vous l'assurer", déclare le ministre australien de l'Immigration Peter Dutton.

OLJ/AFP
17/08/2017

Canberra a déclaré jeudi qu'il y avait un "haut niveau de probabilité" qu'un combattant de l'organisation Etat islamique (EI) originaire d'Australie et deux de ses enfants aient été tués par une frappe américaine en Syrie.

D'après la presse australienne, Khaled Sharrouf et ses fils Abdullah, 12 ans et Zarqawi, 11 ans, ont été tués vendredi alors qu'ils circulaient près de Raqqa, bastion de l'EI en Syrie.
Sharrouf avait suscité l'effroi et le dégoût en 2014 en postant sur Twitter une photo glaçante sur laquelle son fils Abdullah exhibait la tête en décomposition d'un soldat syrien décapité.

Ce père de cinq enfants s'est servi d'eux dans plusieurs vidéos de propagande. Dans l'une d'elle, qui a fait surface cette année, il interrogeait son plus jeune fils, âgé de six ans, sur le fait de tuer des non-musulmans, alors que l'enfant manipulait des armes à feu et des couteaux.
"Personne ne pleurera sa mort. (...) Je peux vous l'assurer", a déclaré le ministre de l'Immigration Peter Dutton sur Channel Nine.

Le journal The Australian et le groupe de médias Australian Broadcasting Corporation ont tous deux annoncé la mort de Sharrouf et de ses fils en citant des sources gouvernementales anonymes. Mais son décès dans une frappe de drone avait déjà été annoncé à tort en 2015 et M. Dutton a déclaré que son gouvernement attendait toujours la confirmation de sa mort. "Il y a un haut niveau de probabilité mais ce type a fait figure de chat avec neuf vies", a-t-il dit.

Sharrouf, né en Australie de parents libanais, est parti pour la Syrie en 2013 avec sa femme Tara Nettleton et leur cinq enfants. En février il est devenu le premier Australien à être déchu de sa nationalité aux termes d'une loi antiterroriste visant spécifiquement les combattants jihadistes. Selon la presse, Tara Nettleton aurait succombé à une maladie. Le sort des autres enfants n'est pas connu.

Si les dernières informations sont correctes, a poursuivi le ministre, il serait "regrettable" que les deux enfants aient été tués aux côtés de leur père. Mais "le fait est que les Sharoufs ont emmené leurs enfants dans une zone de guerre. Ils ont empoisonné leur cerveau. Ils ont endoctriné de jeunes enfants".

Il s'est refusé à dire si les trois autres enfants, deux filles et un garçon, seraient autorisés à rentrer en Australie. "De toute évidence, il est difficile d'obtenir des renseignements dans une zone de guerre comme la Syrie, nous allons attendre les renseignements sur l'endroit où ils pourraient se trouver et leur statut".
La grand-mère maternelle des enfants, Karen Nettleton, a déjà fait campagne pour leur retour.

 

Lire aussi
Projet d'attentat contre un avion en Australie : le dernier suspect d'origine libanaise relâché

 

Pour mémoire
Canberra dans l'embarras face à cinq orphelins d'un jihadiste australien d'origine libanaise

La supplique d'une belle-mère de jihadiste australien d'origine libanaise

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LUI ET SES ENFANTS CA FAIT 3 A 72 VIERGES CHACUN CA FAIT 216 VIERGES... UNE ORGIE FAMILIALE CELESTE... DANS LES BOITES VIDES DE CEUX QUI Y CROIENT...

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

CHEZ BELZEBUTH...

C.K

Pauvres enfants, menés de leur vivant en enfer, que les parents et leurs semblables pourrissent dans le désert, même les vautours s'en détourneraient.

ACQUIS À QUI

Ça c'est le genre d'exemple qu'on voudrait tant voir se répéter jusqu'à LERADICATION totale DES bactéries WAHABITES manipulées par israel.

On y arrivera INEXORABLEMENT.

Pierre Hadjigeorgiou

Honnêtement qui s'en fout? C'est un criminel pour qui on écrit un article? C'est franchement dépenser l'encre et le papier pour des c.....ies! Arrêtez de leur faire de la pub! Allez que Dieu s'en occupe, et soyez sur qu'il s'en occupera!!!

Chammas frederico

Pitié
Pour qui?
La grad mère (pauvre femme dont la fille à été séduite par une brute potentielle devenu assassin et formateur d'assassins en herbe)
S'il restait encore en vie queque enfant ou la femme...quoi faire de ces gens dont le niveau de responsabilité est difficile à évaluer?

Ce gère de problème politique sécuritaire moral est difficile à résoudre pour tous les gouvernements occidentaux qui vont y être confrontés...

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué