Rechercher
Rechercher

À La Une - société

En Arabie, une jeune femme apparue en minijupe interrogée par la police

Plusieurs séquences d'une vidéo, au départ postée sur le compte Snapchat du "mannequin Khulood", montrent une jeune femme aux cheveux longs sans voile et portant une minijupe, un t-shirt court et des lunettes de soleil, en train de marcher dans un fort historique à Ushaiqer.

Les autorités saoudiennes enquêtent sur une vidéo diffusée ce week-end sur les réseaux sociaux, au départ postée sur le compte Snapchat du "mannequin Khulood", sur laquelle une jeune femme marche en minijupe dans un site historique du royaume, selon la police religieuse dans ce pays ultraconservateur. Photo Twitter/@RudawEnglish

La police de Riyad a indiqué mardi interroger une jeune femme apparue ce week-end sur les réseaux sociaux en minijupe dans un site historique du royaume saoudien, où les femmes sont tenues d'être entièrement couvertes en public.

La jeune femme a reconnu avoir visité le site historique en compagnie d'un gardien mâle mais affirmé que les images ont été diffusées sur les réseaux sociaux sans qu'elle le sache, selon un porte-parole de la police cité par des journaux en ligne saoudiens. Elle doit être transférée devant un représentant de la justice qui décidera, selon la même source, de la détenir ou de la libérer et d'engager ou non des poursuites contre elle.

En Arabie saoudite, les femmes sont tenues de sortir en public vêtues d'une abaya noire, l'habit traditionnel qui les recouvre de la tête aux pieds. Elles n'ont pas le droit de conduire et ont besoin de l'accord d'un tuteur masculin pour travailler, faire des études ou voyager à l'étranger. Une petite brèche a été ouverte dans ce système le 5 mai lorsque les Saoudiennes ont été autorisées par décret royal à effectuer différentes démarches administratives sans besoin de tuteur.

Plusieurs séquences d'une vidéo, au départ postée sur le compte Snapchat du "mannequin Khulood", montre une jeune femme aux cheveux longs sans voile et qui porte une minijupe, un tee-shirt court et des lunettes de soleil.
Sur l'une d'elles, elle est vue de dos puis de face en train de marcher dans un fort historique à Ushaiqer, un village situé à 200 km au nord-ouest de la capitale Riyad.

Les autorités de la région de Riyad, dont Ushaiqer dépend administrativement, ont ordonné de poursuivre en justice la jeune femme pour s'être montrée en tenue "indécente".
La Commission pour la promotion de la vertu et la prévention du vice entend "adopter les mesures nécessaires contre cette transgression (de l'ordre moral), en coordination avec les autorités compétentes", a confirmé un porte-parole de la police religieuse sur Twitter.

La vidéo a suscité de vives réactions sur les réseaux sociaux, certains internautes défendant la jeune femme, d'autres appelant à la poursuivre en justice pour entorse aux règlements dans le royaume.

 

"Si elle était étrangère, on l'aurait complimentée pour son tour de taille et ses beaux yeux, mais parce qu’elle est saoudienne, on veut la poursuivre en justice!", s'indigne l'internaute Fatima al-Issa, sur son compte Twitter.

 

Au contraire, le journaliste saoudien Khaled el-Zaïdan se félicite de l'enquête en cours :

"Grâce à Dieu, cette femme aux mœurs légères et la personne qui la filmait font l'objet d'un mandat d'arrêt", affirme-t-il sur son compte Twitter.

 

Outre les règles vestimentaires, les Saoudiennes sont soumises à une série de restrictions, dont l'interdiction qui leur est faite de conduire une voiture.

 

 

Pour mémoire
Levée de certaines restrictions imposées aux femmes en Arabie saoudite

"Arrêtez le débat: il est temps que les femmes conduisent", lance Al-Walid ben Talal

Des activistes s'inquiètent du sort d'une Saoudienne fuyant un mariage forcé

Prison pour un Saoudien qui avait milité contre la tutelle exercée sur les femmes

Statut des femmes en Arabie : "Patience", recommande un ministre

Ovaires, viol, drogue... Quelques uns des arguments avancés en Arabie pour interdire aux femmes de conduire

La police de Riyad a indiqué mardi interroger une jeune femme apparue ce week-end sur les réseaux sociaux en minijupe dans un site historique du royaume saoudien, où les femmes sont tenues d'être entièrement couvertes en public.
La jeune femme a reconnu avoir visité le site historique en compagnie d'un gardien mâle mais affirmé que les images ont été diffusées sur les réseaux...
commentaires (2)

Bravo tout mon estime pour cette jeune fille , je crains qu'elle sera lapide enfin ils ne sont pas mieu que les Iraniens

Eleni Caridopoulou

20 h 43, le 18 juillet 2017

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Bravo tout mon estime pour cette jeune fille , je crains qu'elle sera lapide enfin ils ne sont pas mieu que les Iraniens

    Eleni Caridopoulou

    20 h 43, le 18 juillet 2017

  • LES LEVRIERS A LA CHASSE DE L,INDECENTE... O QUEL OBSCURANTISME PROFOND !

    LA LIBRE EXPRESSION

    15 h 45, le 18 juillet 2017

Retour en haut