X

Économie

Nouvelle prolongation du programme de subventions aux exportations maritimes

Commerce

Plus de 240 sociétés ont bénéficié de ce dispositif mis en place en 2015 par l'Autorité de développement des investissements au Liban (IDAL).

16/06/2017

Le Premier ministre, Saad Hariri, a annoncé hier au Grand Sérail le prolongement, pour un an, du pont maritime des exportations libanaises, un programme de subventions piloté par l'Autorité de développement des investissements au Liban (IDAL). « Le Conseil des ministres a accepté le 17 mai de prolonger le pont maritime pour 12 mois de plus et a débloqué 14,5 milliards de livres (9,6 millions de dollars) pour le financer », a expliqué à L'Orient-Le Jour l'économiste principal de l'agence gouvernementale, Abbas Ramadan.

« IDAL a réactivé le programme le 10 juin, après que le ministère des Finances a ordonné le transfert des fonds débloqués », précise-t-il. Il s'agit de la seconde enveloppe allouée par l'État pour financer ce programme, après une première injection de 14 millions de dollars pour son lancement, le 17 septembre 2015. Initialement prévue pour financer les 7 premiers mois du programme, cette somme avait finalement suffi pour payer les subventions dues pendant un an et demi, le Conseil des ministres ayant décidé de le prolonger une première fois, du 5 mai 2016 au 31 mars 2017.

« Nous sommes prêts à débloquer davantage de crédits si c'est nécessaire », a promis M. Hariri pendant son discours, entouré des ministres de l'Agriculture, Ghazi Zeaïter, de l'Industrie, Hussein Hajj Hassan, de l'Économie et du Commerce, Raëd Khoury, et du président d'IDAL, Nabil Itani. Selon M. Ramadan, IDAL pourrait solliciter une rallonge d'environ 7 milliards de livres (4,6 millions de dollars) au gouvernement à partir de 2018, au cas où le montant actuel ne suffirait pas à financer le programme jusqu'en juin prochain.

 

Nouvelle ligne
Le pont maritime permet aux sociétés qui y ont souscrit de compenser le surcoût lié à la réorientation de leurs exportations vers les pays arabes par voie maritime, suite à la fermeture de la frontière syro-jordanienne il y a environ deux ans. Cette compensation est directement versée aux armateurs agréés par IDAL qui acheminent les camions de marchandises libanaises sur des navires équipés de rampes d'accès capables de transporter des véhicules terrestres – des rouliers – principalement depuis Tripoli vers les ports jordanien de Aqaba ou saoudien de Duba, pour être ensuite redirigées vers d'autres destinations. « Sur les 7 000 dollars par camion facturés par l'armateur pour relier ces destinations, 3 000 sont directement réglés par IDAL », illustre M. Ramadan.

« Deux transporteurs qui affrètent 4 rouliers sont inscrits au programme et un troisième devrait bientôt les rejoindre », poursuit-il, ajoutant qu'IDAL a également annoncé l'ouverture d'une troisième ligne pour relier le Kurdistan irakien en passant par le port turc de Mersin. « Nous étudions aussi la possibilité de faire affréter un porte-conteneurs pour acheminer les marchandises vers le port d'Umm Qasr, dans le sud-ouest de l'Irak », révèle encore M. Ramadan.

Selon IDAL, 241 sociétés participent à ce programme qui a financé entre septembre 2015 et mars 2017 l'expédition de 4 555 camions qui ont transporté 103 853 tonnes de marchandises – à 84 % de produits agricoles, le reste étant principalement composé de produits issus de l'industrie agroalimentaire. Environ 85 % des rouliers ont rallié le port de Duba, tandis que les marchandises acheminées via ce programme ont principalement alimenté les marchés saoudien (55,94 %), koweïtien (24,3 %) et jordanien (16,2 %).
Pour rappel, l'efficacité de ce programme est critiquée par une partie des agriculteurs, particulièrement touchés par la fermeture des voies d'exportation terrestres (voir encadré). Ces derniers reprochent notamment à IDAL d'avoir privilégié le transport par roulier au détriment des porte-conteneurs, qui sont meilleur marché.

 

Pour mémoire

Idal fête quinze ans de soutien à l’investissement

Maya de Freige : Il faut que le Conseil des ministres adopte les réformes proposées par IDAL

Idal dévoile le programme de subvention des exportations maritimes

À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Macron, champion (du monde)

Commentaire de Anthony SAMRANI

Macron vs Macron

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué