Liban

Le consulat de France s’active pour les préparatifs du second tour

Présidentielle française

À quelques jours du second tour de l'élection présidentielle française, la consule générale de France à Beyrouth Cécile Longé fait le point des mesures prévues par le consulat pour veiller au bon déroulement du scrutin.

01/05/2017

Dès la fin du premier tour de l'élection présidentielle française, le consulat a œuvré sans tarder à l'organisation du second tour du scrutin, le 7 mai courant, afin qu'il puisse se dérouler dans les meilleures conditions possible. « La journée du dimanche 23 avril a été intense avec 17 500 compatriotes inscrits sur les listes électorales du Liban. Elle s'est bien déroulée, souligne la consule générale de France à Beyrouth, Cécile Longé. Nous avons eu des réclamations et nous les avions anticipées puisque nous avons mis en place une cellule spéciale en la matière, SOS Élections, qui a traité les problèmes tout au long de la journée sans répit. La principale source de problèmes est bien connue, en l'occurrence c'est le fait qu'un électeur se rende dans un bureau de vote et découvre que son nom ne figure pas sur la liste d'émargement. » Il y plusieurs explications à cela, indique Mme Longé : il s'agit soit d'une simple erreur de registre, ou encore le nom de l'électeur a pu être radié de la liste électorale.
Dans les bureaux de vote ouverts à Jounieh, au consulat de la rue de Damas et au Lycée français de Beyrouth, où l'affluence a provoqué de nombreux engorgements, « nous allons mettre en place une signalétique plus pédagogique qu'au premier tour, et nous allons prévoir un nombre de files correspondant au nombre de bureaux de vote », souligne la consule. En outre, les effectifs des bureaux de vote, composés, chacun, d'un président, de deux assesseurs et d'un secrétaire, seront renforcés.
La circonscription électorale du consulat général a également englobé pour cette élection la Syrie. « Nous sommes responsables de l'organisation de l'élection pour les compatriotes résidant en Syrie, indique Mme Longé. Uniquement 43 compatriotes de Syrie ont voté car ça n'a pas été simple. C'est une très faible participation. Ils savaient tous qu'un bureau de vote leur était destiné ici, à Beyrouth... Il y a aussi des problèmes de correspondance avec les compatriotes », précise la consule.
Concernant la communication future avec les électeurs pour le second tour, il n'y aura plus de SMS pour les citoyens résidant au Liban. « C'est le compte Twitter (voir ci-dessous) que nous allons utiliser, particulièrement, pour continuer à communiquer dans les prochains jours au sujet de l'organisation du second tour de l'élection », précise la consule.
Mme Longé tient dans ce cadre à adresser ses remerciements à « l'ensemble des membres du consulat général qui se sont employés à mettre au point les listes électorales, à recruter et équiper les volontaires ». « Je voudrais aussi adresser mes remerciements aux volontaires du campus diplomatique. Près de cent compatriotes ont ainsi participé à l'organisation des opérations de vote. Et on en aura besoin encore davantage pour le second tour », a conclu la consule de France.

Adresse Twitter du consulat : @consulatFRLiban

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Des législatives internes et des enjeux externes

Citoyen grognon de Anne-Marie El-HAGE

Douze à l’heure

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.