X

À La Une

Électricité et loi électorale : Gemayel accuse le gouvernement de "tricher" et de faire du "sur-mesure"

Liban

"Est-ce que vous voyez ce qui se passe dans les camps (palestiniens) ou pas ? A part un tweet du ministre de l'Intérieur, qu'avez-vous fait?", lance le chef des Kataëb.

N.B. | OLJ
11/04/2017

Le président des Kataëb, Samy Gemayel, a tiré à boulets rouges sur le gouvernement libanais l'accusant de "tricher" et de se "moquer des Libanais" que ce soit dans sa manière de gérer le dossier de l'électricité ou celui des élections législatives.

Révélant avoir obtenu "hier, sur un CD, le plan de l'électricité" adopté par le gouvernement, M. Gemayel a affirmé qu'il y a eu une "tentative de dissimuler la vérité au sein du Conseil des ministres". Le nom de la société turque qui louera à l'Etat les deux nouveaux navires-centrales, sans que les adjudications ne soient lancées, a été rayé de la copie qui a été transmise au Conseil des ministres, a révélé M. Gemayel. "Ils essaient de  dissimuler la vérité, mais ce qui est remarquable c'est qu'en essayant de le faire, ils ont oublié d'effacer le nom de la société de tous les documents (annexes)", a-t-il ajouté. Le nom des nouveaux navires-centrales qu'ils ont l'intention de louer sont inscrits dans les documents distribués à tous les ministres. La prochaine fois que vous voulez tricher, faites-le correctement", a-t-il lancé ironiquement à l'adresse du gouvernement.

M. Gemayel a également révélé que son parti demandera prochainement "la création d'une commission  parlementaire pour enquêter sur le dossier des navires-centrale depuis leur installation".

 

"Vous vous moquez de qui ?"
M. Gemayel est ensuite passé au dossier de la loi électorale. "Au Liban, tout est construit sur mesure. Que ce soit l'électricité, la formation du gouvernement, les taxes ou les élections législatives".

"Assumez la responsabilité de la situation dans laquelle nous sommes, a lancé M. Gemayel. Nous vous avons mis en garde contre les délais mais vous êtes occupés à faire beaucoup de choses sauf à respecter la volonté du peuple libanais. Lorsque vous avez formé ce gouvernement vous avez dit qu'il sera chargé d'organiser des élections. Mais vous avez attendu que tous les délais soient passés avant de penser à vous réunir et à créer une commission ministérielle. Vous vous moquez de qui ?"

"Le peuple libanais n'a-t-il pas de valeur pour vous ? Pendant quatre mois vous ne vous êtes pas réunis une seule fois pour discuter de la loi électorale et vous voulez que l'on vous croie lorsque vous dites que vous voulez une loi électorale et des élections législatives?, s'est interrogé M. Gemayel. Cela fait quatre mois que vous essayez de vous entendre sur une loi sur base de laquelle les résultats des élections sont connus à l’avance. Vous essayez de créer une loi qui empêche les Libanais de décider de leur sort et de celui de leur pays. Toutes les parties qui font partie de ce gouvernement devront assumer la responsabilité de cette situation, a ajouté M. Gemayel. Nous sentons, en tant que Libanais, que vous vous êtes moqués de nous. Nous n'êtes pas venus travailler au service des gens, vous créez cette loi pour vous, vous élaborez ce plan de l’électricité pour vous!"

Le sort des législatives, prévues en principe en juin, est plus que jamais incertain. Les formations politiques ont jusqu'à présent échoué à s'accorder sur une nouvelle loi électorale. Et plus tôt dans la journée, le député Nicolas Fattouche a présenté une proposition de loi visant à proroger le mandat du Parlement libanais. Cette proposition prévoit la prorogation du mandat des députés jusqu'au 20 juin 2018, "pour éviter le vide au sein du Parlement, l'institution constitutionnelle mère".


(Lire aussi : En Conseil des ministres, Bassil hésite à défendre son projet...)

 

"Du jamais vu depuis 1975"
M. Gemayel s'est ensuite attaqué à la situation sécuritaire dans le camp de Aïn el-Héloué. "Est-ce que vous voyez ce qui se passe dans les camps palestiniens ou pas ? A part un tweet du ministre de l'Intérieur, qu'avez-vous fait? Il y a des combattants qui se déplacent d'un camp à l'autre, du jamais vu depuis 1975! Qu'êtes-vous en train de faire?, a martelé le député.

Dans ce camp à lisière de Saïda, des affrontements opposent depuis vendredi dernier des membres du comité conjoint de sécurité et du mouvement Fateh, d'une part, à des partisans de Bilal Badr, un responsable du groupuscule terroriste Fateh el-Islam, d'autre part. Le bilan des combats s'élevait lundi soir à 10 morts et 40 blessés.

"Le peuple libanais a besoin de changement, a besoin d'un État qui le respecte à tous les niveaux, qui respecte la souveraineté du Liban, a affirmé M. Gemayel. Le peuple a besoin d'un pouvoir qui travaille pour l'intérêt du peuple et non pour son intérêt privé. Nous réclamons la reddition des comptes, nous vous surveillons, nous allons étudier les dossiers bien mieux que vous et nous n'allons rien laisser passer!"

 

Lire aussi
Dans la ligne de mire du Hezb, l’alliance Aoun-Geagea

Premier résultat de la frappe US, le report des législatives ?

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Bery tus

normal ou l'entendait pas quand les Kataeb etaient au gouvernement pendant la crise des déchets, de l'electricite ... pq ce n'est que maintenant qu'il se reveille !?!?!

Assez de populisme, assez de manigances svp

Antoine Sabbagha

Le président des Kataëb, Samy Gemayel, a tout a fait raison de tirer à boulets rouges sur le gouvernement libanais l'accusant de "tricher" et de se "moquer des Libanais, et le comble nos parlementaires viennent aussi de renouveler leurs mandats sans recourir au peuple . Vive nos tribus confessionnelles .

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

QUE CE SOIT POUR L,ELECTRICITE OU POUR LA LOI ELECTORALE OU POUR TOUTE AUTRE CHOSE NOUS N,AVONS QUE DES MOUSSES INCAPABLES ET VAURIENS ERIGES EN CAPITAINES ET QUI PILOTENT VERS LES CATASTROPHES LE NAVIRE LIBANAIS ! QU,ALLAH YISTOR !!!!!!!!!!!!!!!!

Saliba Nouhad

La fougue, la franchise, l'innocence, la naïveté et l'honnêteté de la jeunesse de demain révoltée sincèrement?
Ou bien....
Le même populisme bon marché d'un parti traditionnel, aux structures aussi tribales et féodales que les autres et qui essaye de se rattraper politiquement?
Nous voulons vous donner le bénéfice du doute, Mr Gemayel Junior, et espérons que vous puissiez nettoyer ce nid de rapaces qui vous entoure et non pas rejoindre les rangs en vieillissant et devenant potentiellement présidentiable(sic)!

Dernières infos

Les signatures du jour

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Pays : Liban ; capitale : Téhéran

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué