X

À La Une

Fouad Makhzoumi aurait payé 50.000 dollars à Fillon pour rencontrer notamment Poutine

Dans la presse

Via la société de conseils du candidat de la droite à la présidentielle française, l'homme d'affaires libanais a rencontré en juin 2015 le président russe et le PDG de Total à Saint-Pétersbourg, selon le Canard Enchaîné.

OLJ/Agences
21/03/2017

François Fillon a reçu 50.000 dollars, par le biais de sa société de conseil, de l'industriel libanais Fouad Makhzoumi pour lui présenter le président russe Vladimir Poutine et le PDG de Total, selon Le Canard Enchaîné à paraître mercredi.

Après les emplois d'attachés parlementaires de ses proches et l'affaire "des costumes", le candidat de la droite et du centre à la présidentielle est l'objet de nouvelles révélations au sujet de sa société de conseil, 2F Conseil.

D'après l'hebdomadaire, François Fillon a signé, comme l'avait révélé Mediapart, une convention de lobbying avec le propriétaire libanais de "Future Pipe Industries", Fouad Makhzoumi, pour un montant de 50.000 dollars. Selon cette convention de sept pages consultée par Le Canard et rédigée en anglais, il s'agit de "jouer les entremetteurs auprès d'+influencers and policy makers in Russian, Algerian, Gabonese, Ivoirian and French companies+" (hommes d'influence et responsables dans des entreprises russes, algériennes, gabonaises, ivoiriennes et françaises).

"En bon français: Fillon s'engage à présenter au Libanais des dirigeants russes, algériens, gabonais et ivoiriens. Et aussi de grands patrons français (en l'occurrence, celui de Total) susceptibles d'acheter des pipelines", écrit encore Le Canard.

 

(Lire aussi : L’avocat franco-libanais Bourgi est l’« ami » qui a offert deux costumes à Fillon)

 

D'après l'hebdomadaire, les rencontres avec M. Poutine et avec le PDG de Total, Patrick Pouyanné (ancien directeur de cabinet de François Fillon quand il était ministre des Télécoms), ont eu lieu lors du forum économique international de Saint-Pétersbourg en juin 2015.

"Il est possible que Patrick Pouyanné ait rencontré cet industriel Oil & Gas dans le cadre de ce forum de Saint-Pétersbourg, où il rencontre habituellement des dizaines et des dizaines de personnes" a commenté un porte-parole du groupe Total, contacté par l'AFP.

"Les insinuations du Canard Enchaîné sur le contrat de 2F Conseil avec la société FPI sont dénuées de tout fondement", a réagi de son côté auprès de l'AFP l'entourage de M. Fillon. "Ni François Fillon, ni 2F Conseil n'ont été associés aux suites éventuelles de cette rencontre" en marge du forum de Saint-Pétersbourg, a-t-on ajouté. "2F n'a jamais été rémunéré ni par l'Etat russe, ni par une entreprise privée de ce pays. 2F n'a jamais conclu non plus de contrat avec le groupe Total. Les soupçons de conflit d'intérêt sont donc dénués de tout fondement. Le Canard enchaîné n'apporte d'ailleurs aucun élément à l'appui de ses accusations", affirme encore l'entourage de François Fillon.

Outre la somme de 50.000 dollars, le contrat prévoyait un intéressement pour chaque marché conclu. Mais François Fillon n'a perçu aucune prime de résultat, selon le chargé de communication de l'industriel libanais sollicité par Le Canard enchaîné.

 

"En toute légalité"
La société 2F Conseil a été créée par François Fillon le 7 juin 2012, juste avant que débute son mandat de député de Paris le 20 juin 2012. Le code électoral "interdit à tout député de commencer à exercer une fonction de conseil qui n'était pas la sienne avant le début de son mandat", ce qui signifie que M. Fillon a exercé chez 2F Conseil "en toute légalité", aux termes de ce texte.

En réponse aux interrogations notamment de ses adversaires sur d'éventuels "conflits d'intérêts" du fait de cette société, M. Fillon avait cité quelques-uns des clients qu'il a conseillés, dont "l'assureur Axa, la société Fimalac et la banque Oddo".

"La liste de mes clients ne comprend aucune entreprise russe, ni le gouvernement russe, ni aucun organisme de ce pays et toutes les conférences que j'ai données en Russie l'ont été à titre gratuit", avait-il dit lors d'une conférence de presse le 6 février, au début de l'affaire des emplois d'assistants parlementaires présumés accordés à son épouse et à ses enfants.

Lors de la campagne de la primaire de la droite, le président russe avait fait l'éloge de l'ex-Premier ministre, voyant en M. Fillon "un grand professionnel" qui "se distingue fortement des (autres) hommes politiques de la planète".
"Il se trouve que nous avons travaillé ensemble car j'ai été Premier ministre pendant cinq ans et il a été Premier ministre pendant cinq ans", avait alors réagi M. Fillon au sujet de M. Poutine. "Ce sont les seules relations que nous avons", avait-il alors assuré.

Dans un article publié le 14 mars dernier, le site d'informations Mediapart s'interrogeait déjà sur la nature du contrat signé entre MM. Fillon et Makhzoumi. Le lendemain, ce dernier avait publié un communiqué précisant les liens entre FPI et 2F.

Dans l'enquête sur les emplois présumés fictifs de sa famille, François Fillon a été mis en examen le 14 mars pour "détournement de fonds public", "complicité et recel de détournement de fonds publics", "complicité et recel d'abus de bien sociaux", et "manquements aux obligations de déclaration à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique".

 

 

Lire aussi

Ces Franco-Libanais dans l'entourage des candidats à la présidentielle française

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Gebran Eid

ILS VONT PAS LE LACHER ! FILLON FAIT PEUR À LA MAFIA QUI DIRIGE LE PAYS. EN AVANT FILLON...DEBOUT LES FRANÇAIS...VIVE LA FRANCE.

ACE-AN-NAS

En plus il est libanais. Il aurait eu un accès rapide et moins coûteux.

Bon on va pas croire à ça non plus.

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

CULOTTÉ ; läâmâhhh ; et il n'a pas froid aux yeux, le Fi(ll)on !

M.V.

Rien d'anormal dans cette affaire commerciale ordinaire ,mais avec le scandale de ce jour , et la démission de Bruno Le Roux ministre de l'intérieur , il était sans doute urgent et nécessaire pour les commanditaires de Médiapart et du Monde ,de faire diversion...

ACE-AN-NAS

C'est vrai qu'il est idiot de payer autant.

Pour moins que ça d'autres l'auraient présenté au génie POUTINE.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LE VOYANT RECUPERER... ON LUI PORTE UN AUTRE COUP ! LE CANARD NE SE DECHAINE QUE CONTRE FILLON... REMUNERE BIEN SUR !

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué