X

À La Une

Sérieux accrochage militaire entre Israël et la Syrie

conflit

L'armée syrienne a affirmé avoir abattu un avion israélien et en avoir atteint un deuxième, ce que l'armée israélienne a démenti.

 

OLJ/AFP
17/03/2017

Israël et la Syrie ont connu dans la nuit de jeudi à vendredi leur plus sérieux accrochage depuis 2011, avec des raids sur le territoire syrien, une riposte anti-aérienne et l'interception d'un missile en direction du territoire israélien.

L'armée syrienne a affirmé avoir abattu l'un des avions israéliens et en avoir atteint un deuxième, ce qu'Israël a réfuté. Cette riposte syrienne pourrait refléter une attitude plus agressive du régime de Bachar el-Assad, conforté récemment par la prise d'Alep et le soutien continu de la Russie, face aux raids régulièrement menés par Israël, estiment des experts israéliens.

Quatre avions israéliens "sont entrés dans l'espace aérien (syrien) à 02h40 (00h40 GMT) via le territoire libanais et ont atteint une cible militaire près de Palmyre", dans le centre de la Syrie, a indiqué l'armée syrienne citée par l'agence officielle Sana. "Notre défense aérienne a abattu un appareil, touché un autre et forcé les autres à fuir", a-t-elle dit.

L'armée israélienne a démenti. "La sécurité de civils israéliens ou de l'appareil de l'aviation israélienne n'a à aucun moment été menacée", a-t-elle affirmé.
L'armée israélienne a fait état de plusieurs tirs de missiles anti-aériens, dont l'un a été intercepté par le système israélien de défense anti-aérienne. Ce missile visait un avion déjà dans l'espace israélien de retour de sa mission, ont indiqué des médias israéliens. Il aurait été abattu par le système Arrow, ce qui serait l'un des tout premiers cas d'usage opérationnel d'Arrow.
L'armée israélienne n'a confirmé ni la localisation de l'interception, ni l'armement employé.

Les sirènes d'alerte se sont déclenchées dans plusieurs localités israéliennes de la vallée du Jourdain, qui sépare Israël de la Jordanie et remonte en direction de la Syrie. Des témoins ont fait état de deux explosions qui pourraient évoquer l'entrée en action du système antimissiles.
Des débris de missiles sont retombés à Irbid, dans le nord de la Jordanie, a indiqué l'armée jordanienne.

 

(Pour mémoire : Pour le Financial Times, le Hezbollah sortira renforcé du conflit syrien)

 

Présence iranienne
Cet incident est le plus sérieux entre Israël et son voisin syrien depuis le début de la guerre civile en 2011.
Les deux pays restent officiellement en état de guerre depuis des dizaines d'années. Les relations sont d'autant plus tendues que le régime syrien est soutenu dans sa bataille contre les rebelles par le Hezbollah et l'Iran, deux grands ennemis d'Israël.

Tout en veillant à ne pas être aspiré dans le conflit du pays voisin, Israël a frappé à plusieurs reprises sur le territoire syrien. Il est cependant exceptionnel qu'Israël confirme sur le coup de tels raids. En avril 2016, le Premier ministre Benjamin Netanyahu avait admis qu'Israël avait attaqué des dizaines de convois d'armes destinés au Hezbollah.

Israël a aussi régulièrement pris pour cible des positions syriennes sur le plateau du Golan en réponse à des tirs présumés perdus provenant du conflit de l'autre côté de la ligne de démarcation.
Israël a annexé en 1981 la partie du Golan (1.200 km2) qu'il occupait depuis 1967 et la guerre des Six Jours. Cette annexion n'est pas reconnue par la communauté internationale.

Israël suit avec la plus grande attention l'évolution du conflit syrien. M. Netanyahu a exprimé à plusieurs reprises son souci que l'Iran, soutien du Hezbollah, non seulement ne poursuive le transfert d'armements sophistiqués à son allié, mais n'ouvre graduellement un front près du territoire israélien.

Assaf Orion, expert à l'Institut pour les études de sécurité nationale, a vu dans la riposte syrienne de la nuit un changement "significatif".
Le régime syrien se contentait jusqu'alors de ripostes dérisoires. Mais, renforcé par l'évolution de la guerre civile en sa faveur et l'aide russe, le président Assad "dit à Israël: +ne me cherchez pas, je ne suis plus aussi faible qu'avant+", estime Assaf Orion.

 

Lire aussi

Guerre en Syrie An VI : que reste-t-il de l’État syrien ?

Une guerre avec Israël aurait-elle lieu bientôt ?

Netanyahu à Poutine : Pas de paix en Syrie tant que l’Iran y sera présent

 

Le Hezbollah scrute avec inquiétude la nouvelle politique américaine au Moyen-Orient

 

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Irene Said

De quoi faire frémir de plaisir les troupeaux de moutons-suiveurs-bêleurs assoiffés de nouvelles de ce genre: voilà Saint Bachar qui abat un avion israëlien !
On trouvera toujours de l'argent pour faire une guerre stupide et le plus souvent inutile...mais jamais pour promouvoir le progrés, l'éducation et le bien-être des populations qui ne demandent que de pouvoir vivre normalement !
Irène Saïd



M.V.

Le décodage du message subliminal global est clair ...l'ennemi israélien peut intervenir à tout moment en Syrie et seul le gouvernement d'Assad est l'interlocuteur reconnu...même qu'il a tiré un missile pour confirmer ...! dés maintenant, il faut attendre un évènement de ce type coté Nord ...wait en see...et écouter les dires lyriques d'Erdogan ...

Bery tus

Hahahaha faite moi rire encore !! Tout comme la dernière fois quand la Syrie avait affirmée avoir abattit non pas 1 mais 2 avion israélien ... tout les médias du régime ont survolter de pr'opagande quand qlq jours plus tard il a été révélée qu'il en été rien !!!

Jaber Kamel

Le scénario cauchemardesque pour israel est en marche .

La Palestine sera rendue aux palestiniens et aux juifs pacifiques qui voudront vivre en paix en pays usurpé .

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

EN 1967 ET 1973 ON SE SOUVIENT QUE LES SYRIENS AVAIENT DECLARE AVOIR ABATTU DEUX FOIS PLUS D,AVIONS QU,ISRAEL EN AVAIT... ET ISRAEL N,A PAS BESOIN DE SURVOLER LE LIBAN POUR ENTRER DANS L,ESPACE AERIEN SYRIEN QU,IL VIOLE TOUS LES JOURS...
MONTREZ L,APPAREIL DESCENDU ! DONNEZ DES PREUVES !

Jaber Kamel

DE TOUTES LES FACONS ON SAIT QUE L'ARMEE DES POLTRONS MENT TOUJOURS .

EN 2006 IL y AVAIT EU AU MINIMUN LE DOUBLE DE TUES MILITAIRES DE CE QU'ILS ONT DECLARE , VOILA POURQUOI C'EST DEVENU DES POLTRONS , ILS ONT PEUR DE MOURIR EN GUERRE .

israel NE POURRA JAMAIS MENER 3 GUERRES EN MËME TEMPS . elle ne peut faire que de l'esbrouffe, pour protéger ses alliés les bactéries wahabites en voie d'éradication . .

AMMONIAQUE DIMONA ET YAKHONT .

George Khoury

comme quoi cette histoire que l'avion est rentre par l'espace aerien Libanais est tout aussi fausse...juste pour nous faire assumer un peu de responsabilite

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1 / 1

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Transition en douceur à Riyad, pas d’impact prévu au Liban

Citoyen grognon de Anne-Marie El-HAGE

RIP, internet !

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.