Rechercher
Rechercher

À La Une - Canada

L'auteur des menaces contre des étudiants musulmans à Montréal serait d'origine libanaise

Hicham Saadi, 47 ans, a menacé de faire exploser plusieurs "petits engins artisanaux" dans les locaux de l'Université Concordia.

Une photo de Hicham Saadi diffusée par la police de Montréal.

Un homme de 47 ans a été accusé jeudi d'être à l'origine des menaces contre des étudiants musulmans, forçant l'évacuation de près de 4.000 personnes de l'Université Concordia, dans le centre de Montréal.

Selon plusieurs médias canadiens, dont Radio-Canada et le Journal de Montréal, Hicham Saadi serait d'origine libanaise et poursuit un doctorat en économie à l'université citée. Il fait face à des accusations de méfait public, menaces et incitation en vue de semer la peur d'un attentat terroriste.

Mercredi, le suspect a diffusé un message adressé à l'université et à certains médias locaux, menaçant de faire exploser plusieurs "petits engins artisanaux" à l'intérieur des locaux du campus pour protester contre la présence d'étudiants musulmans. Son message portait la signature d'un groupe se présentant comme le "Conseil des citoyens conservateurs du Canada".
"Maintenant que le président Trump est en poste au sud de la frontière, les choses ont changé. Nous ne tolérerons plus votre comportement", indique le courriel en référence aux étudiants musulmans.

Trois pavillons de l'université ont été évacués et tous les cours ont été annulés jusqu'en début de soirée, a indiqué l'université sur son compte Twitter. Aucun engin explosif n'avait toutefois été découvert et les lieux avaient pu être sécurisés en fin d'après-midi. Une "semaine de sensibilisation à l'islam" se déroulait dans l'un des pavillons évacués.

"Nous dénonçons fortement ces attaques contre une université qui est un modèle de vivre-ensemble", a déclaré la ministre québécoise de l'Enseignement supérieur, Hélène David. Le recteur Alan Shepard a pour sa part déploré cet incident dans cet établissement qui accueille des étudiants de 150 pays différents.
Une autre des quatre universités de Montréal, McGill, a aussi reçu le même courriel, a précisé Mme David. Aucun bâtiment précis n'était cependant visé et l'université n'a pas été évacuée.

Fin janvier, un étudiant suprématiste blanc avait abattu six musulmans lors de la prière dans une mosquée de Québec. Plusieurs dégradations de mosquée ont également eu lieu au cours des dernières semaines au Canada, qui a accueilli plus de 40.000 réfugiés syriens depuis plus d'un an.

 

 

Lire aussi

Attentat de Québec : acte isolé ou reflet d'une islamophobie latente ?

Pour mémoire
Canada : un attentat imminent déjoué, le suspect avait prêté allégeance au groupe EI

La question de l'accueil des immigrés crée divisions et tensions au Canada

Un homme de 47 ans a été accusé jeudi d'être à l'origine des menaces contre des étudiants musulmans, forçant l'évacuation de près de 4.000 personnes de l'Université Concordia, dans le centre de Montréal.
Selon plusieurs médias canadiens, dont Radio-Canada et le Journal de Montréal, Hicham Saadi serait d'origine libanaise et poursuit un doctorat en économie à l'université citée....
commentaires (2)

UN ILLUMINE !

LA LIBRE EXPRESSION NE COMMENTE PAS.ELLE CONSEILLE

19 h 47, le 03 mars 2017

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • UN ILLUMINE !

    LA LIBRE EXPRESSION NE COMMENTE PAS.ELLE CONSEILLE

    19 h 47, le 03 mars 2017

  • toujours le vivre ensemble mais plutôt forcé à supporter les autres

    Talaat Dominique

    19 h 08, le 03 mars 2017

Retour en haut