Rechercher
Rechercher

À La Une - Dans la presse

Le Hezbollah dans le viseur de Netanyahu avant sa rencontre avec Trump

"Vu que la taille de la menace actuelle est considérable, la réponse israélienne lors de la prochaine guerre  touchera tout le Liban", confie un responsable israélien au site Bloomberg.

Le président américain Donald Trump et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, le 25 septembre 2016 à New York. Photo Kobi Gideon Government Press Office (GPO)/Handout via REUTERS

"Pour sa première rencontre le 15 février à la Maison Blanche avec le président américain Donald Trump, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu aura pour objectif principal de freiner le soutien financier et militaire de l'Iran à ses alliés régionaux qui s'en prennent à Israël et le Hezbollah figure en tête de ceux-ci". C'est ce qu'a écrit jeudi le site Bloomberg.

"Le Premier ministre israélien demandera à l'administration américaine de créer un fossé entre le parti chiite libanais et l'Iran, en imposant de sévères sanctions de sorte à faire réfléchir ce dernier deux fois avant d'accorder son soutien" (à des groupes régionaux, ndlr), ajoute le site d'information, citant le ministre israélien du Renseignement, Israel Katz.

"Le Hezbollah vit grâce à l'argent et aux armes sophistiquées que lui livre l'Iran", a estimé le responsable israélien. "Il faut qu'il y ait des sanctions paralysantes contre le Hezbollah ainsi qu'une menace sérieuse de sanctions contre l'Iran si celui-ci ne met pas un terme à son soutien", a-t-il ajouté, dans l'entretien accordé à Bloomberg.

 

(Lire aussi : Les tensions régionales et leurs répercussions au Liban)

 

Benjamin Netanyahu avait déjà indiqué que l'Iran occuperait une bonne place dans ses entretiens mercredi avec le président américain. Ils ont en commun d'être de virulents détracteurs de l'accord international conclu avec la République islamique sur ses activités nucléaires.

En juillet 2006, une guerre de 33 jours avait opposé le Hezbollah à Israël. Le conflit avait été déclenché par une attaque d'envergure lancée le 12 juillet 2006 par le parti chiite pour enlever des soldats israéliens.

Plus de 1.200 Libanais ont été tués, principalement des civils. Selon un rapport de Human Rights Watch, publié le 5 septembre 2006, les Libanais ont été victimes d'attaques israéliennes menées sans distinction entre la population civile et les combattants du Hezbollah. Côté israélien, les 160 morts sont en majorité des militaires.

"Vu que la taille de la menace actuelle (du Hezbollah) est davantage considérable, la réponse israélienne lors de la prochaine guerre (contre le Liban, ndlr) touchera tout le pays", a ajouté Israel Katz.

 

Lire l'intégralité de l'article de Bloomberg ici

 

 

Pour mémoire

Spéculations sur l'impact sur le Liban de l'ère Trump

Le Hezbollah scrute avec inquiétude la nouvelle politique américaine au Moyen-Orient

Des véhicules israéliens filmés en traversant la frontière libanaise, l'Etat hébreu dément


"Pour sa première rencontre le 15 février à la Maison Blanche avec le président américain Donald Trump, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu aura pour objectif principal de freiner le soutien financier et militaire de l'Iran à ses alliés régionaux qui s'en prennent à Israël et le Hezbollah figure en tête de ceux-ci". C'est ce qu'a écrit jeudi le site Bloomberg.
"Le...

commentaires (8)

Netanyahou va t Il "faire la loi" au moyen orient par l'entremise de Trump? Qui sera en mesure de le contrer, politiquement et idéologiquement? Tout un programme pour les dirigeants des pays concernés!

Chammas frederico

11 h 40, le 12 février 2017

Tous les commentaires

Commentaires (8)

  • Netanyahou va t Il "faire la loi" au moyen orient par l'entremise de Trump? Qui sera en mesure de le contrer, politiquement et idéologiquement? Tout un programme pour les dirigeants des pays concernés!

    Chammas frederico

    11 h 40, le 12 février 2017

  • Le Régime des mollah peine à museler les diverses déclarations des généraux du corps des gardiens de la révolution. Ainsi leur numéro 2 Hossein Salami, a affirmé que la récente mise en garde de Donald Trump , était plus incitative que dissuasive et l 'encourageait même à accentuer sa course à l'armement. Ces généraux persuadés d'un soutiens d'origine divine, ont toujours vécu au dessus des lois, en marge de considérations technocratiques , loin des intérêt du peuple et, n'obéissant qu'au seul guide suprême Ali Khamenei. A l'opposé Mohammad Javad Zarif, ministre des affaires étrangères a assuré que son pays ne "déclencherait jamais une guerre" Le premier vice-président iranien, Eshagh Jahangiri, quand à lui a réclamé le respect afin de relancer la négociations et le dialogue. De nombreuses sources iraniennes sont venues rappeler les intérêts américains notamment l'achat récent de 80 avions de ligne Boeing et les possibles partenariats dans l'exploitation d'hydrocarbures. Plus grave encore est la supplique envers le maitre du Kremlin qui a imposé de figer provisoirement les mouvement de troupes dans l'ensemble des théâtres d'opération. Car, Donald Trump et Vladimir poutine ont décidé d'aplanir leurs différents et bâtir une alliance durable qui préfigure un Yalta du moyen orient. les récentes concertations avec Netanyahou et Salman sont les préambules d'un ordre nouveau ou les réfractaires auront du mal à défier à la fois l'ours et l'aigle.

    ANDRE HALLAK

    20 h 05, le 11 février 2017

  • A extrapoler les chiffres de 2006 on aurait quoi ? Eh bien 3.500.000 tués d'un côté contre 350.000 de l'autre. Puis on criera victoire :)

    Remy Martin

    18 h 28, le 11 février 2017

  • Qu'âllâh yéSStéronne aux Per(s)cés de ce héZébbb !

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    17 h 36, le 11 février 2017

  • C'est du pipeau hébreux ...! ce n'est pas crédible, juste pour mettre un peu de pression sur Trump...personne ne fait la guerre pour faire la guerre , ca ne servirait à rien et ne mènerait nul part ...

    M.V.

    16 h 40, le 11 février 2017

  • LA REPONSE ISRAELIENNE SERA DESTRUCTIVE POUR TOUT LE PAYS A CAUSE DE L,IRAN ET DE SES ACCESSOIRES... ET MAINTENANT PUBLIEZ SVP !

    OLJ, FOSSOYEUR DE LA LIBRE EXPRESSION !

    15 h 28, le 11 février 2017

  • La reponse israrlienne devrait toucher tout le pays...perse....la racine du mal.

    HABIBI FRANCAIS

    15 h 01, le 11 février 2017

  • Et vice et versa. Destruction il y aura des 2 côtés comme on en a jamais vu du côté de l'usurpie.

    FRIK-A-FRAK

    14 h 35, le 11 février 2017

Retour en haut