Rechercher
Rechercher

Nos Lecteurs ont la Parole - Par Ibrahim TABET

Pourquoi j’ai voté pour François Fillon

L'Orient-Le Jour vient de publier deux articles s'en prenant au programme politique de François Fillon vis-à-vis de la Syrie et de la Russie. Le premier, modéré, d'un de ses rédacteurs en chef, Michel Touma, et l'autre, outrageux, d'un lecteur, Me Abdel Hamid el-Ahdab. Indépendamment du fond et de la forme de ce papier confus, je trouve absolument scandaleux son titre associant le nom de François Fillon à ceux de Mussolini et Hitler. M. Ahdab l'accuse de complaisance envers Bachar el-Assad et Vladimir Poutine, et établit un parallèle entre sa volonté de mettre fin à l'ostracisme visant la Russie et la capitulation de MM. Chamberlain et Daladier face à Hitler à Munich. En outre, M. Ahdab semble lui reprocher son souci du sort des chrétiens d'Orient et sa volonté de combattre le totalitarisme islamiste (dont il convient que les musulmans sont aussi les victimes). Et, dans un déni total de la réalité, il qualifie les jihadistes combattant en Syrie « d'opposition modérée qui réclame la liberté », alors que la révolution syrienne a été rapidement détournée de son objectif initial. Je ne m'attarderai pas sur d'autres propos contestables où il déplore la volonté prêtée à Donald Trump de poursuivre la politique de Barak Obama de désengagement relatif par rapport au Moyen-Orient, alors que les États-Unis sont en grande partie à l'origine du chaos régional. Je ne cherche pas non plus à défendre Bachar el-Assad, qui est aussi responsable que les jihadistes et ceux qui les appuient des malheurs du peuple syrien. Et sans être un partisan de l'alliance des minorités, j'estime que le sort des chrétiens de Syrie aurait été catastrophique si les islamistes avaient pris le pouvoir à Damas. Quant à la répression exercée par les Assad père et fils contre les chrétiens du Liban, elle les visait en tant que résistants à leur occupation et à leur dictature, et non en tant que chrétiens.
Ce que je veux, c'est dire pourquoi, en tant que franco-libanais, j'ai voté et voterai pour François Fillon, et approuve sans réserve son programme de politique intérieure et étrangère. Sans m'attarder sur les questions de politique intérieure française, je pense que seul le programme économique libéral, qualifié par d'aucuns de radical, préconisé par François Fillon est à même de redresser la France et de permettre à ses entreprises d'être à nouveau compétitives. J'ai été tenté un moment de voter pour Alain Juppé, mais ce n'est pas avec des demi-mesures, notamment concernant le poids excessif du secteur public, qu'un redressement de l'économie française est possible. Lequel est autant dans l'intérêt de la France que du Liban. Seule en effet une France forte peut recouvrer un poids diplomatique sur la scène internationale, qu'elle a d'ailleurs toujours utilisé en faveur du Liban. J'approuve aussi le conservatisme de François Fillon sur les questions de société. Bien qu'agnostique, je suis en effet attaché aux valeurs chrétiennes que les socialistes se sont acharnés à saper, avec la légalisation du mariage pour tous et l'adoption d'enfants par les couples hétérosexuels. Enfin, je ne peux qu'être reconnaissant envers François Fillon pour son souci du sort des chrétiens d'Orient. Il est d'ailleurs un des rares hommes politiques français à l'exprimer, leurs positions sur ce sujet étant sans doute influencées par une fausse conception de la laïcité et leur souci du politiquement correct.
Des milliers de pages ont été écrites, surtout de condamnation, sur le régime syrien. Aussi me contenterai-je de faire trois remarques, indépendamment du jugement moral qu'on doit porter sur ses crimes et de la dénonciation vertueuse de la realpolitik qui est, qu'on le veuille ou non, la norme internationale. Premièrement, les jihadistes ont commis autant d'atrocités envers la population civile. Deuxièmement, si on se place du point de vue de l'intérêt national français, ils représentent une réelle menace sécuritaire pour l'Europe, alors que le pouvoir de nuisance du régime syrien se limite à son pays (indépendamment du problème des réfugiés qui affecte beaucoup plus le Liban que la France). Troisièmement, comme l'ont montré les cas de l'Irak et de la Libye, les interventions occidentales, sous couvert de faire chuter les dictateurs, n'ont pas amené la démocratie mais le chaos. C'est pourquoi en l'absence, pour le moment, d'alternative crédible à Bachar el-Assad, la priorité doit être donnée à la lutte contre le terrorisme islamiste, ce qui implique une coopération avec la Russie. C'est la politique préconisée par François Fillon. Ce qui ne l'empêche pas de dénoncer les agissements du dictateur de Damas, sans s'obstiner comme François Hollande à réclamer sa tête comme préalable à toute négociation, à l'instar d'une fantomatique opposition syrienne « modérée ». Prôner une politique réaliste et non manichéiste classant d'un côté les « bons » et de l'autre les « méchants » ne signifie nullement renoncer à des considérations humanitaires et à la défense des droits de l'homme qui est une des valeurs fondatrices de la République.
J'approuve enfin le projet de François Fillon de mettre fin à la politique d'isolement de la Russie qui n'est pas dans l'intérêt de l'Europe et se situe dans la droite ligne de la vision gaulliste d'une Europe de l'Atlantique à l'Oural. Ce n'est pas capituler devant Vladimir Poutine que de prôner une politique française plus indépendante vis-à-vis de Washington. Et au lieu de diaboliser le nouveau tsar, ne faut-il pas se demander si son intervention en Ukraine n'avait pas pour but de contrer l'acharnement américain à pousser la Russie dans ses derniers retranchements, illustré par l'avancée de l'Otan jusqu'à ses portes en dépit des engagements pris lors de l'unification allemande ? Quant à son intervention dans le conflit syrien, si, comme toute politique de puissance, elle a d'abord des objectifs géostratégiques et économiques, notamment pétroliers, je ne vois pas pourquoi elle serait plus condamnable que les interventions militaires américaines dans la région. Alors que ces dernières ont favorisé la montée du jihadisme transnational et détruit l'Irak, provoquant l'exode de la majorité de sa population chrétienne, la Russie est beaucoup plus concernée par la lutte contre l'islamisme radical qui la menace directement, tout autant que les musulmans et les chrétiens d'Orient.


L'Orient-Le Jour vient de publier deux articles s'en prenant au programme politique de François Fillon vis-à-vis de la Syrie et de la Russie. Le premier, modéré, d'un de ses rédacteurs en chef, Michel Touma, et l'autre, outrageux, d'un lecteur, Me Abdel Hamid el-Ahdab. Indépendamment du fond et de la forme de ce papier confus, je trouve absolument scandaleux son titre associant le nom de...

commentaires (8)

"Amicale" occupation syrienne. Je suis témoin oculaire de cet "aimable" détail : Vers 1985/86, un troufion alaouite de l'armée d'occupation syrienne, est juché sur son camion sur le pont de Nahar-el-Kalb dans le sens Jounieh-Beyrouth. Assis les jambes croisées sur la cabine, il donnait "respectueusement" des ordres aux automobilistes d'accélérer et ce, avec son pied droit....

Honneur et Patrie

17 h 45, le 13 décembre 2016

Tous les commentaires

Commentaires (8)

  • "Amicale" occupation syrienne. Je suis témoin oculaire de cet "aimable" détail : Vers 1985/86, un troufion alaouite de l'armée d'occupation syrienne, est juché sur son camion sur le pont de Nahar-el-Kalb dans le sens Jounieh-Beyrouth. Assis les jambes croisées sur la cabine, il donnait "respectueusement" des ordres aux automobilistes d'accélérer et ce, avec son pied droit....

    Honneur et Patrie

    17 h 45, le 13 décembre 2016

  • Je vous cite :"...illustré par l'avancée de l'Otan jusqu'à ses portes en dépit des engagements pris lors de l'unification allemande…" Et puis, quel bienfaiteur de l’humanité M. Vladimir Poutine ancien fonctionnaire du KGB ! Il ne se soucie ni des réfugiés syriens, (combien il en a accueilli ?) Ni des trois évêques enlevés en Syrie, autorisant aux popes d’arroser les bombardiers d’eau bénite. C’est sans aucun doute pour la défense des "valeurs traditionnelles russes", qu’il a annexé La Crimée, et comme disait quelques cyniques, dans le même ordre quand l’Alsace Lorraine redevenait française… Bientôt des voix s’élèvent pour le retour des territoires allemands perdus après la deuxième guerre. Ce n’est pas la même chose, mais contre la récupération d’un cadeau à l’Ukraine, et le retour d’un butin de guerre, quel casus belli !

    L'ARCHIPEL LIBANAIS

    14 h 11, le 13 décembre 2016

  • Je vous cite : "...J'approuve enfin le projet de François Fillon de mettre fin à la politique d'isolement de la Russie qui n'est pas dans l'intérêt de l'Europe et se situe dans la droite ligne de la vision gaulliste d'une Europe de l'Atlantique à l'Oural…" Depuis le retour de la France dans l’OTAN, comment peut-on imaginer une défense commune en dehors de ce cadre… J’ai bien lu les grandes lignes de la politique étrangère de Fillon, je le cite : "Nous devons être une puissance d’équilibre", sachant bien sûr qu’il n’y a pas d’alternative à la suprématie américaine… On peut discuter de l’efficacité des sanctions contre la Russie, car des deux côtés des entreprises sont pénalisées. C’est presque une mauvaise habitude des russes de s’inviter dans les campagnes électorales. Souvenez-vous de Giscard (Fillon adopte le même style, même vestimentaire), avant la chute de Berlin, rompait l’équilibre pour aller, lors des présidentielles, saluer Brejnev malgré l’invasion de l’Afghanistan… Gougler : télégraphiste, Mitterrand-Giscard… pour plus de détails….

    L'ARCHIPEL LIBANAIS

    13 h 51, le 13 décembre 2016

  • "…sans s'obstiner comme François Hollande à réclamer sa tête comme préalable à toute négociation…" Le bilan de François Hollande en politique étrangère n’est pas plus brillant que celui du duo Sarkozy-Fillon, même des erreurs comme lors de la visite reportée de Poutine pour l’inauguration de lieu de culte russo-orthodoxe à Paris. Hollande, dans la foulée du "Printemps Arabe", pouvait réclamer la tête de ce satrape. Sa tête est-elle plus chère que celle de l’Egyptien, du Tunisien ou du Libyen ? Sans doute pour vous, il y a une "exception syrienne", dont le prix est le maintien de Bachar au pouvoir. C’est aussi votre droit…

    L'ARCHIPEL LIBANAIS

    13 h 02, le 13 décembre 2016

  • Je vous cite : "Bien qu'agnostique, je suis en effet attaché aux valeurs chrétiennes que les socialistes se sont acharnés à saper, avec la légalisation du mariage pour tous et l'adoption d'enfants par les couples hétérosexuels." C’est votre droit en tant que conservateur d’être pour ou contre cette légalisation. Dites-moi où Fillon, votre candidat, a fait une déclaration pour mettre en cause l’adoption d’enfants par les couples homosexuels. Peut-être des allusions en directions des électeurs du Front National dont il a besoin pour se faire élire. Les Socialistes ne sont pas acharnés à saper les valeurs chrétiennes. Il y a bien des chrétiens au sein de l’électorat socialiste. C’était dans le programme de Hollande, le parlement a voté et la loi est passée… Je ne compte plus les pays où des partis politiques dits "chrétiens" du premier plan et ont adopté le mariage pour les couples du même sexe. Des curés ont même célébré ces unions… En tant que Franco-Libanais, conservateur, vous n’êtes pas sans savoir la déclaration du pape François : "Si une personne est homosexuelle, cherche Dieu et est de bonne volonté, qui suis-je pour la juger ?" Ne jugeons pas !

    L'ARCHIPEL LIBANAIS

    12 h 51, le 13 décembre 2016

  • Mr. Tabet, vous accordez assez d’importance aux déclarations du candidat Fillon lors de sa campagne pendant les primaires de la droite, où il tenait un discours pour le ralliement des électeurs à sa candidature. Tous les experts vous le diront, il ne réalisera pas même pas la moitié de son programme… Nous sommes pendant une campagne électorale, où toutes les promesses sont les bienvenues… surtout en politique intérieure…

    L'ARCHIPEL LIBANAIS

    12 h 22, le 13 décembre 2016

  • Mr Ibrahim Tabet , vous êtes chrétien, agnostique vous dites ,je suis musulman agnostique tout autant , mais vous avez parlé de vous , pour vous et AUSSI POUR MOI ET POUR TOUTE LA COMMUNAUTÉ FRANÇAISE D'ORIGINE LIBANAISE , je pense à celle d'Afrique de l'ouest, dont le nom que vous portez n'est pas étranger du côté du Sénégal plus précisément de la ville de Mbour . Fillon sera l'homme que nous respecterons, pour tout l'argumentaire que vous avez merveilleusement exposé. Bonne journée cousin .

    FRIK-A-FRAK

    09 h 56, le 13 décembre 2016

  • .....avec la légalisation du mariage pour tous et l'adoption d'enfants par les couples hétérosexuels... " D'abord, merci de corriger! Plutôt par des couples homosexuels.

    L'ARCHIPEL LIBANAIS

    09 h 54, le 13 décembre 2016

Retour en haut