Rechercher
Rechercher

À La Une - Censure

Mashrou' Leila finalement autorisé à jouer à Amman

La lettre envoyée par le gouvernement jordanien arrive cependant trop tard pour que le groupe libanais puisse se produire en concert.

Sur cette photo tirée de la page Facebook مشروع ليلى Mashrou' Leila, apparaît une message de soutien au groupe, sur lequel on peut lire : "Nous voulons Leila à Amman" et "Contre la décision d'interdire Machrou' Leila de se produire en concert à Amman". Deux photos censées montrer l'autorisation du gouverneur de la capitale jordanienne sont visibles de part et d'autres du message.

Après s'être vu interdit par le gouvernement jordanien de jouer à Amman lors d'un concert prévu vendredi 29 avril pour des raisons liées à ses "croyances religieuses et politiques", le groupe indie pop beyrouthin Mashrou' Leila a annoncé il y a quelques heures sur ses comptes Facebook et Twitter avoir reçu une autorisation de la part des autorités jordaniennes afin de se produire sur scène ce soir.

Toutefois, la formation libanaise ne pourra finalement pas jouer devant son public, affirmant que le délai de 24 heures est insuffisant du point de vue logistique et organisationnel.

"Nous félicitions le gouverneur de Amman pour avoir fait un premier pas vers nous, en nous envoyant une lettre d'autorisation de la part du ministère de l'Intérieur, qu'il a lui-même signée", a écrit le groupe sur sa page Facebook. "Nous apprécions ce qu'il a fait, après avoir affirmé il y a deux jours sur la chaîne CNN qu'il ne ferait pas machine arrière (...)", a ajouté Mashrou' Leila.

 

 

"Toutefois, l'autorisation arrive trop tard pour que nous puissions monter sur scène, le ministère du Tourisme étant actuellement en congé, ce qui empêche les organisateurs de réserver le site à temps, sans mentionner le délai de 24 heures pour réarranger tout l'événement", explique le groupe.

Masrhou' Leila note ensuite que la lettre qu'il a reçu ne mentionne "pas d'excuses pour la campagne injustifiée menée contre le groupe par certains médias" durant les deux derniers jours.

En 8 ans de tournées dans le monde et les pays de la région, Mashrou' Leila n'a jamais été confronté à ce genre de situation. Le ministère jordanien du Tourisme avait justifié son interdiction en arguant du fait que l'événement pouvait "entrer en contradiction avec l'authenticité de l'amphithéâtre antique romain de Amman", sachant toutefois que Machrou' Leila avait déjà joué à trois reprises au même endroit.

Le groupe conclut son message sur une note optimiste : "Nous espérons que cette lettre (d'autorisation) soit la première étape qui nous permettra de jouer à nouveau en Jordanie, dans des conditions plus justes, même si pour le moment nous n'en avons pas la certitude, sachant que cette autorisation concerne uniquement le concert du 29 avril qui ne pourra pas se tenir".

Mashrou' Leila remercie enfin le peuple jordanien pour son soutien : "Vous nous avez donné une leçon précieuse". Le groupe libanais avait en effet reçu des messages de soutien de nombreux fans jordaniens qui se sont mobilisés sur les réseaux sociaux.

 

Lire aussi
« Nous continuerons à prôner l'égalité et l'amour dans nos chansons »

 

Pour mémoire
Le grand écart risqué de Mashrou’Leila

Avec « Mashrou’Leila », en coulisses et dans la salle...

La fin de l’underground pour Mashrou’ Leila ?


Après s'être vu interdit par le gouvernement jordanien de jouer à Amman lors d'un concert prévu vendredi 29 avril pour des raisons liées à ses "croyances religieuses et politiques", le groupe indie pop beyrouthin Mashrou' Leila a annoncé il y a quelques heures sur ses comptes Facebook et Twitter avoir reçu une autorisation de la part des autorités jordaniennes afin de se produire sur...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut