Rechercher
Rechercher

À La Une - Censure

Mashrou’Leila interdit de jouer en Jordanie

Dans un message posté sur Facebook, le groupe libanais explique qu'Amman a pris cette décision en raison de ses "croyances politiques et religieuses".

Le groupe indie pop beyrouthin Mashrou'Leila a annoncé mardi soir qu'il ne pourra se produire à Amman, en Jordanie, où un concert était prévu le 29 avril prochain, pour des raisons liées aux "croyances religieuses et politiques" du groupe, citant des sources informelles. 

"Nous regrettons profondément de vous informer que, malheureusement, nous ne serons pas en mesure de nous produire à Amman", explique Mashrou'Leila dans un message posté sur sa page Facebook, indiquant que l'autorisation de jouer, émanant des autorités jordaniennes, leur a été retirée.
Le ministère jordanien du Tourisme justifie cette décision en arguant du fait que l'événement pouvait "entrer en contradiction avec l'authenticité du site", explique le groupe, qui note toutefois avoir joué à trois reprises au même endroit.

Cependant, poursuit le groupe, "officieusement, l'histoire est beaucoup plus problématique. Nous avons été informés que la raison de ce brusque changement, quelques jours avant le jour du concert, était dû à l'intervention de certaines autorités" qui auraient fait pression sur certaines personnalités politiques.
"Nous avons également été officieusement informés que nous ne serions plus jamais autorisés à jouer en Jordanie en raison de nos croyances politiques et religieuses et de notre soutien à l'égalité des sexes et de la liberté sexuelle", poursuit le groupe.

Après avoir déclaré leur amour pour la Jordanie, leur "deuxième maison", Mashrou'Leila a dénoncé les "poursuites systématiques contre les voix dissidentes",  celles des "défenseurs de la liberté sexuelle et religieuse", ainsi que "la censure des artistes".

Présentant ses excuses pour avoir échoué à "créer un environnement culturel permettant à nos enfants de dire ce qu'ils ont dans la tête", le groupe libanais s'est engagé à "continuer de garder l'intégrité de notre art comme priorité", et à ne jamais renoncer à la liberté de parole.
"Nous nous engageons à continuer à écrire sur l'amour, et avec le désir de répandre l'amour. Nous allons nous battre, comme nous l'avons toujours fait, pour notre droit de jouer librement notre musique et de pouvoir dire ce que nous voulons", poursuit le groupe, demandant "respectueusement" aux autorités jordaniennes à "reconsidérer" leur position.

 

Pour mémoire
Le grand écart risqué de Mashrou’Leila

Avec « Mashrou’Leila », en coulisses et dans la salle...

La fin de l’underground pour Mashrou’ Leila ?


Le groupe indie pop beyrouthin Mashrou'Leila a annoncé mardi soir qu'il ne pourra se produire à Amman, en Jordanie, où un concert était prévu le 29 avril prochain, pour des raisons liées aux "croyances religieuses et politiques" du groupe, citant des sources informelles. 
"Nous regrettons profondément de vous informer que, malheureusement, nous ne serons pas en mesure de nous produire...

commentaires (4)

CHERCHEZ LES BARBUS ENTURBANES !

PRET A SOUTENIR L,OLJ QUE JE CONNAISSAIS.

21 h 33, le 27 avril 2016

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • CHERCHEZ LES BARBUS ENTURBANES !

    PRET A SOUTENIR L,OLJ QUE JE CONNAISSAIS.

    21 h 33, le 27 avril 2016

  • Si j'étais vous, je regarderais d'autres ouvertures épanouies, un peu plus à l'est par exemple...

    Khlat Zaki

    15 h 46, le 27 avril 2016

  • A l'image de cette region damnée de la terre......

    Tabet Karim

    08 h 41, le 27 avril 2016

  • Faudrait-il vraiment prouver encore une fois que le Moyen-Orient est bien en deçàdu Moyen-Age. Bravo, les gars, et continuez sur votre lancee !

    Remy Martin

    00 h 18, le 27 avril 2016

Retour en haut