X

Économie

Lancement de l’édition 2016 du prix Femme francophone entrepreneure

Liban - Partenariat
OLJ
13/04/2016

La 5e édition du prix Femme francophone entrepreneure (FFE) a été lancée hier par l'Agence universitaire francophone (AUF) et l'incubateur Berytech, en collaboration cette année avec L'Orient-Le Jour et le Commerce du Levant. « L'Orient-Le Jour s'est toujours engagé pour l'égalité homme-femme, (...) et continue de défendre la langue française, qui est la langue de la recherche, de l'innovation et des affaires », a affirmé Michel Helou, directeur exécutif adjoint à L'Orient-Le Jour.


Lancé en 2011, le prix FFE bénéficie de l'apport financier de l'AUF et de l'accompagnement technique de Berytech. « À travers le prix FFE, l'AUF souhaite valoriser le rôle des femmes et les encourager à développer des idées innovantes et à entreprendre », a déclaré Hervé Sabourin, directeur du bureau régional de l'AUF. « Nous souhaitons mettre notre écosystème au service des participantes au FFE, en leur offrant un support technique et logistique », a expliqué Krystel Khalil, responsable marketing à Berytech.


Principale nouveauté de l'édition 2016, le prix FFE ciblera deux catégories de candidature en distinguant à la fois un projet de moins de trois ans et une idée innovante d'entreprenariat. Le processus de sélection sera plus long pour permettre au plus grand nombre de candidater et de bénéficier des sessions de formation. « Un premier formulaire doit être rempli avant le 15 mai. Une première formation sera accordée aux candidates présélectionnées. Et ce sera ensuite aux organisateurs de choisir les candidates qui pourront exposer leurs projets devant les membres du jury et des investisseurs potentiels », a précisé Joanna Abi Abdallah, directrice en développement et support aux entreprises à Berytech.
L'enveloppe consacrée par l'AUF au prix FFE est de 20 000 euros, « mais elle est susceptible d'augmenter pour les prochaines éditions, si nous parvenons à trouver de nouveaux sponsors, idéalement des banques », a confié Mme Abi Abdallah.

 

Pour mémoire

Liban : Quand la francophonie distingue l'entrepreneuriat au féminin

À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Entre Hariri et Bassil, l’entente vacille, mais ne tombe pas

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué