Rechercher
Rechercher

À La Une - Sondage

La stabilité plutôt que la démocratie pour les jeunes Arabes

La montée en puissance du groupe Etat islamique est perçue comme le principal défi.

De jeunes tunisiennes marchant sur l'avenue Mohammed Bouazizi, le 14 décembre 2015. Photo d'archives AFP

La montée en puissance du groupe Etat islamique (EI) est perçue comme le principal défi par les jeunes du monde arabe, qui jugent aussi que la stabilité de leurs pays est plus importante que la démocratie, selon les résultats d'un sondage publiés mardi.

Alors que trois jeunes Arabes sur quatre se disent "préoccupés par la montée de Daech" (acronyme arabe de l'EI), "seul un sur six croit que le groupe terroriste finira par réussir" dans son projet d'installer un "califat" viable, ajoute cette étude.

Le sondage a été réalisé du 11 janvier au 22 février par Penn Schoen Berland, un institut d'études d'opinions basé aux Etats-Unis, auprès de 3.500 Arabes de 18 à 24 ans (entretien face à face) dans les six monarchies du Golfe et 10 autres pays arabes, dont l'Egypte, l'Irak, le Yémen, la Libye et la Tunisie.

Selon l'enquête, un quart des sondés croient que le chômage est "la principale" raison conduisant les jeunes à rejoindre l'EI qui, fort de dizaines de milliers de combattants, sévit en Syrie et en Irak, ainsi que dans d'autres pays comme la Libye et le Yémen.

 

(Dossier : Le printemps arabe, du doux rêve à l'interminable cauchemar)



Cinq ans après le début du Printemps arabe, la plupart des jeunes sondés jugent que la stabilité de leurs pays doit prévaloir sur la quête de réformes démocratiques, au centre des revendications lors des soulèvements dans plusieurs pays arabes.

"La majorité des jeunes arabes (53%) conviennent que la promotion de la stabilité dans la région est plus importante que la promotion de la démocratie (28%)", indique le sondage, ajoutant que les deux tiers des sondés exhortent cependant leurs dirigeants à améliorer les libertés individuelles et les droits de l'Homme.

"En 2016, seuls 36% des jeunes Arabes pensent que le monde arabe se porte mieux après les soulèvements, contre 72% en 2012, au moment fort de l'agitation", indiquent les auteurs de l'étude.
En outre, 47% des jeunes Arabes croient que les relations entre la majorité sunnite et la minorité chiite dans le monde arabe "se sont détériorées au cours des cinq dernières années".

 

Voir aussi

5 ans après les Printemps Arabes : Quel bilan ? (vidéo animée)

Pour mémoire

Explosion du chômage des jeunes Arabes

Une majorité de jeunes arabes rejettent l'extrémisme religieux


La montée en puissance du groupe Etat islamique (EI) est perçue comme le principal défi par les jeunes du monde arabe, qui jugent aussi que la stabilité de leurs pays est plus importante que la démocratie, selon les résultats d'un sondage publiés mardi.Alors que trois jeunes Arabes sur quatre se disent "préoccupés par la montée de Daech" (acronyme arabe de l'EI), "seul un sur six croit...

commentaires (5)

Heureux de me rendre compte que la jeunesse arabe est studieuse et apprend vite. Heureux de voir que les esprits prennent du volume et de la distance par rapport aux complots. Heureux de constater que enfin certains huluberlus commencent à se gratter la tête.

FRIK-A-FRAK

22 h 34, le 13 avril 2016

Tous les commentaires

Commentaires (5)

  • Heureux de me rendre compte que la jeunesse arabe est studieuse et apprend vite. Heureux de voir que les esprits prennent du volume et de la distance par rapport aux complots. Heureux de constater que enfin certains huluberlus commencent à se gratter la tête.

    FRIK-A-FRAK

    22 h 34, le 13 avril 2016

  • ...At one point, after leaving the room to take another urgent phone call, he came back shaking his head and said to me, “I’d rather my children be red than dead.” It wasn’t a political statement or an attempt at levity. These were the words of a father who adored his children and couldn’t bear them being hurt... il faut savoir replacer les mots dans le contexte je vous prierai de lire cet artcile !! http://www.salon.com/2012/02/20/jfk_better_red_than_dead/ ou encore : JFK: BETTER RED THAN DEAD de Jefferson Morley et vous allez comprendre ...

    Bery tus

    20 h 05, le 13 avril 2016

  • La stabilité plutôt que la démocratie pour les jeunes Arabes Le bourreau qui jouit, le martyr qui sanglote La fête qu'assaisonne et parfume le sang Le poison du pouvoir énervant le despote Et le peuple amoureux du fouet abrutissant Charles Baudelaire :Le Voyage 1867

    Henrik Yowakim

    17 h 05, le 13 avril 2016

  • John Kennedy le disait, better Red than dead. ... Les jeunes arabes ont enfin compris la supercherie des printemps arabes menés par des arabies démocratiques et donneuses de leçon. Lol.....

    FRIK-A-FRAK

    16 h 26, le 13 avril 2016

  • Les jeunes arabes soient ils n'ont rien compris de l'histoire soit ils sont la maladie de Stockholm .... ON NE CESSERA JAMAIS DE LE RÉPÉTER ON NE SACRIFIE PAS LES LIBERTÉS POUR DE LA SÉCURITÉ !!! Car ON finira par avoir ni l'un ni l'autre !!

    Bery tus

    14 h 26, le 13 avril 2016

Retour en haut