Rechercher
Rechercher

À La Une - arabie saoudite

Turki al-Fayçal, ancien chef des renseignements saoudiens, s'en prend violemment à Obama

Dans une tribune publiée dans la presse saoudienne, l'influent prince réplique à des déclarations du président américain diffusées par le magazine The Atlantic. 

Le prince saoudien Turki al-Fayçal. Photo d'archives. AFP/Mandel Ngan

Un membre de la famille royale saoudienne s'en prend vivement lundi à Barack Obama pour avoir critiqué l'Arabie saoudite dans des déclarations diffusées par le magazine américain The Atlantic.

"Vous nous accusez de fomenter des conflits confessionnels en Syrie, au Yémen et en Irak", écrit le prince Turki al-Fayçal, qui a dirigé les services de renseignement de Riyad pendant plus de 20 ans, dans une tribune publiée lundi dans la presse saoudienne. "Et vous ajoutez l'insulte à l'injure en nous demandant de nous entendre avec l'Iran, pays que vous décriviez comme partisan du terrorisme et alors que vous aviez promis à notre roi de contrer ses activités déstabilisatrices" au Moyen-Orient, ajoute cet ancien ambassadeur du royaume aux Etats-Unis.

Dans ses déclarations publiées par The Atlantic, M. Obama reproche aux Saoudiens d'avoir cherché à influencer d'autres pays musulmans, dont l'Indonésie, en exportant l'idéologie wahhabite et exhorte Riyad à "partager" sa présence au Moyen-Orient avec son rival iranien.

"La concurrence entre les Saoudiens et les Iraniens -qui a contribué à alimenter des guerres par procuration en Syrie, en Irak et au Yémen- nous commande de demander à nos amis (saoudiens) aussi bien qu'aux Iraniens de trouver un moyen efficace pour cohabiter et d'instaurer une sorte de paix froide", ajoute le président américain.

 

(Lire aussi : Heurs et malheurs de la politique étrangère de Barack Obama)

 
A ce propos, le prince Turki réplique: "Vous assimilez (ainsi) une amitié constante pendant 80 ans (entre Riyad et Washington) à une direction iranienne qui continue de décrire l'Amérique comme le plus grand ennemi, qui continue d'armer, de financer et de soutenir les milices confessionnelles dans le monde arabe et musulman, qui continue d'abriter des dirigeants d'el-Qaëda et qui continue d'empêcher, par le biais du Hezbollah, l'élection d'un président au Liban".
L'Arabie saoudite sunnite accuse l'Iran chiite d'ingérence dans les affaires arabes, notamment en Syrie, au Yémen, au Liban, en Irak et à Bahreïn.

Le prince Turki assure que la politique de coopération se poursuivra au delà de l'administration Obama, actuellement en fin de mandat. "Nous continuerons à considérer le peuple américain comme notre allié", écrit-il, avant de conclure : "M. Obama, voilà ce que nous sommes, fidèles à l'amitié avec les Etats-Unis".

 

Pour mémoire
Ambassade saoudienne incendiée: l'Iran "doit s'excuser", réclame un influent prince saoudien

Turki al-Fayçal : Pour lutter contre Daech, il faut s'attaquer à la racine du mal qui est Assad

Pourquoi le milliardaire émirati Khalaf al-Habtoor soutient la candidature de Donald Trump ?


Un membre de la famille royale saoudienne s'en prend vivement lundi à Barack Obama pour avoir critiqué l'Arabie saoudite dans des déclarations diffusées par le magazine américain The Atlantic."Vous nous accusez de fomenter des conflits confessionnels en Syrie, au Yémen et en Irak", écrit le prince Turki al-Fayçal, qui a dirigé les services de renseignement de Riyad pendant plus de 20...

commentaires (10)

OBAMA ESSAYE D'IMITER JIMMY CARTER AVANT SON DÉPART. IL EST TANT DE DÉNONCER CES TROIS PAYS HAINEUX ET DIABOLIQUES BASÉS SUR LA RELIGION. L'IRAN, L'ARABIE SAOUDITE ET ISRAEL.

Gebran Eid

00 h 59, le 15 mars 2016

Tous les commentaires

Commentaires (10)

  • OBAMA ESSAYE D'IMITER JIMMY CARTER AVANT SON DÉPART. IL EST TANT DE DÉNONCER CES TROIS PAYS HAINEUX ET DIABOLIQUES BASÉS SUR LA RELIGION. L'IRAN, L'ARABIE SAOUDITE ET ISRAEL.

    Gebran Eid

    00 h 59, le 15 mars 2016

  • Bande de degenerés, tous, adorateurs de pouvoir et d'argent payés au prix du sang, moins cher que le baril de petrole..

    Je partage mon avis

    21 h 34, le 14 mars 2016

  • HA ! HA ! HA ! HA ! DERNIERE HEURE : POUTINE VIENT D,ORDONNER AUX FORCES RUSSES DE SE RETIRER DE SYRIE AYANT ACCOMPLIE... TERME POLITIQUE... LA TACHE POUR LAQUELLE ILS ETAIENT INTERVENUS.... DE LA DOUCHE FROIDE AU REGIME, A SES ALLIES ET ACCESSOIRES REGIONAUX... ET A TOUS CEUX QUI NE VEULAIENT PAS CROIRE A LA CONNIVENCE...

    L,EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    20 h 30, le 14 mars 2016

  • UN FAIBLE MASTODONTE QUI A DU RECEVOIR QUELQUES NOIX DE COCO TOMBEES DES ARBRES... ABRUPTEMENT SUR LA TETE... ET IL A DELIRE POUR UN MOMENT... AVANT SON RETRAIT DEFINITIF... POUR JUSTIFIER SON INCAPACITE MASTODONTIENNE...

    L,EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    19 h 16, le 14 mars 2016

  • Mais, c'est comme lorsque le Hamaj courait se jeter dans les bras de l'Iran et de Damas ! Idem.... Kifkif.

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    16 h 40, le 14 mars 2016

  • par cet article on peut comprendre que l'iran n'est pas innocente du tout avec ce qui ce passe au MO !! je voudrai savoir surtout des explications sur ce que al quaida fait en iran !?!? qlq peut me repondre !!

    Bery tus

    16 h 22, le 14 mars 2016

  • C'est mauvais signe pour les bensaouds. Presque un aveu de désaveu .

    FRIK-A-FRAK

    15 h 50, le 14 mars 2016

  • Turki al-Fayçal, ancien chef des renseignements saoudiens, s'en prend violemment à Obama ENFIN LE BEDOUIN OBNUBILEE ET ARNAQUEE PAR L'IMPOSTEUR YANKEE QUI SORT DE SA LETHARGIE ET OSE AFFRONTER SON PIRE ENNEMI

    Henrik Yowakim

    15 h 45, le 14 mars 2016

  • Et v'là ! En plein dans le faciès et en pleine campagne présidentielle ! Allâh yésstorre, yîîîh, Hillary ! Mais, bien dit, Prince Turki.... Il n'est pas Térrkéééh pour rien !

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    15 h 27, le 14 mars 2016

  • Règlement de comptes à pas OK Coral...!

    M.V.

    14 h 14, le 14 mars 2016

Retour en haut