X

La Dernière

Bientôt un téléphérique reliant Jbeil à Annaya ?

La bonne nouvelle du lundi

Crise des déchets, attentats, coupures d'électricité, malaise social, clivages politiques accrus, tensions communautaires... Face à l'ambiance générale quelque peu délétère, « L'Orient-Le Jour » se lance un défi : trouver une bonne nouvelle chaque lundi.

15/02/2016

Pourra-t-on bientôt monter à Annaya, au monastère Saint-Maron où se trouve la tombe de saint Charbel, en téléphérique depuis Jbeil? C'est en tout cas l'initiative de Ziad Hawat. À quelques mois des élections municipales, le président de la municipalité de Jbeil vient de lancer le projet. «C'est en voyant la beauté des paysages de la région que j'ai eu l'idée de ce téléphérique, explique-t-il à L'Orient-Le Jour. J'ai fait des recherches, j'en ai discuté avec le directeur du monastère et le directeur de la réserve de Bentaël, sur les hauteurs de Jbeil, où un arrêt est prévu.»


Il n'existe actuellement au Liban qu'un seul téléphérique, celui de Jounieh. Construit en 1965, il parcourt 1,5 km en 9 minutes pour atteindre Notre-Dame du Liban à Harissa, à une altitude de 650 mètres.
Le projet du téléphérique de Jbeil n'en est qu'à ses débuts. Des experts de la société française Poma, leader mondial du téléphérique, sont attendus ce lundi à Jbeil pour étudier la faisabilité du projet, mesurer la vitesse du vent, analyser la nature du terrain... D'autres experts d'une compagnie italienne viendront la semaine suivante. «Des entreprises turques et allemandes nous ont aussi contactés la semaine dernière, explique Ziad Hawat. Ce type de projet n'est pas fréquent au Liban et au Moyen-Orient». Une fois que ces entreprises auront communiqué leurs études, un calendrier pourra être fixé pour la réalisation du chantier.
Le projet est composé de deux volets. Le premier consiste à aménager un chemin de randonnée le long du fleuve Bentaël, entre la plage de Jbeil et la réserve naturelle de Bentaël. Située sur les hauteurs de Jbeil, parmi les pins parasols, les chênes et les caroubiers, sur une superficie de 110 hectares en pente et à une altitude variant entre 250 et 800 mètres, Bentaël est la première région du Liban protégée par la loi, depuis les années 1990. Le second volet consiste à construire le téléphérique qui doit parcourir une distance de 10 à 11,5 km pour relier le centre-ville de Jbeil au monastère de Annaya, en passant par la réserve naturelle de Bentaël.


«Le projet est très intéressant pour la région. Il devrait créer une centaine d'emplois et développer l'économie, l'écotourisme et le tourisme religieux, soutient M. Hawat. Le tombeau de saint Charbel attire déjà 4 millions de visiteurs par an. Le téléphérique permettra ainsi de réduire le trafic routier de 30%, un trafic qui explose les jours de fête.» Le président de la municipalité espère donc que le téléphérique deviendra à la fois un véritable moyen de transport et un centre d'attraction majeur, «au même titre que la citadelle de Jbeil».

 

« Dieu est avec nous et avec le Liban »
Avec un patrimoine culturel vieux de 7000 ans, Jbeil est déjà un centre touristique d'envergure. «La ville est en vogue, assure Ziad Hawat. C'est la première destination libanaise, celle à laquelle se rendent directement les touristes depuis l'aéroport. En 2015, 500000 visiteurs locaux se sont rendus dans la cité pendant la période des fêtes de fin d'année.»
Classée au patrimoine mondial de l'Unesco, la ville a d'ailleurs été sacrée «capitale arabe du tourisme 2016» par l'Organisation arabe du tourisme en juin 2015.


Le téléphérique devrait accroître encore davantage l'attractivité de Jbeil. Ziad Hawat et ses équipes sont en train d'étudier le moyen de le financer: «Le financement ne devrait poser aucun problème, affirme-t-il. Plusieurs entreprises, locales et internationales, nous ont déjà proposé de réaliser le projet à travers des partenariats publics privés (PPP)». En d'autres termes, un prestataire privé financerait la construction du téléphérique et assurerait sa gestion. En contrepartie, il recevrait un paiement du partenaire public ou directement des usagers (le prix du billet par exemple). Le projet implique aussi les ministères de l'Eau et de l'Énergie, et celui de l'Environnement.


Ziad Hawat est confiant: «Ce projet verra le jour, Dieu est avec nous et avec le Liban. Le pays a besoin de ce type de projets, mais surtout d'une vision pour surmonter cette période noire qu'il est en train de traverser.»

 

Dans la même rubrique

Bbeepp ! : la nouvelle app pour développer le covoiturage au Liban

Le Libano-Britannique Rani Raad prend les rênes de CNN International Commercial

Antoine Chédid, « ambassadeur de l'année » aux États-Unis

En Égypte, un groupe hospitalier dirigé par un Libanais récompensé pour son excellence

Le Libanais Adrian Lahoud, nouveau doyen d'une prestigieuse école d'architecture à Londres

 

À la une

Retour à la page "La Dernière"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Abichaker Toufic

Magnifiques projets, aussi bien le téléphérique que le chemin de randonnée jusqu'à la réserve.

A byblos également, un chemin pedestre maritime reliant le vieux port à Edde Sands semble être en chantier, hésitant,depuis plusieurs années. J'espère que lui aussi pourra voir la jour.

Et puisqu'on y est, un 3e téléférique ne serait de trop, entre Faraya village et le départ des remontées mécanique. Cela permettrait d'éviter les virages en lacets jusqu^à la station, diminuer la pollution et les embouteillages ainsi que le nombre de voitures mal équipées qui restent en travers de la chaussée.

Sabbagha Antoine

Bonne initiative et un beau projet pour le tourisme de Jbail et le Liban .

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

Encore un miracle !

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

QUELLE BONNE NOUVELLE ? DILIPIDER DE L,ARGENT ACTUELLEMENT... OU LES TOURISTES 3AM I ATLOU BA3DON... POURQUOI ?

TYAN Georges

Il est excellent ce jeune homme!!!

Dernières infos

Les signatures du jour

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Macron, champion (du monde)

Commentaire de Anthony SAMRANI

Macron vs Macron

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué