Rechercher
Rechercher

Liban - Meerab

Geagea : Si le Hezbollah est sérieux, Aoun sera élu demain

Le président des Forces libanaises (FL), Samir Geagea, a jeté hier la balle dans le camp du Hezbollah, l'appelant à montrer sa bonne foi en élisant au plus vite le chef du bloc du Changement et de la Réforme, qui est son candidat à la présidence de la République.
« Si le Hezbollah est sérieux dans sa candidature du général Aoun, ce dernier sera président au plus tôt », a affirmé M. Geagea, au cours d'un entretien diffusé sur la chaîne MTV.
« La balle est dans le camp du Hezbollah. En toute franchise et en toute sincérité, il reste à voir combien il est sérieux dans sa volonté de combler la vacance présidentielle. Michel Aoun est le candidat du 8 Mars, et le minimum vital serait que le 8 Mars soit sérieux dans cette candidature », a indiqué le leader FL.
« Le Hezbollah a souligné qu'il était avec M. Aoun jusqu'au bout. Nous voilà arrivés aujourd'hui au bout. Il doit donc prouver ce qu'il a dit. L'échéance présidentielle repose aujourd'hui sur combien le Hezbollah est sérieux dans sa volonté d'élire un président. C'est pourquoi il peut rassembler toutes les forces du 8 Mars pour qu'ils s'entendent sur l'élection de M. Aoun. La présidence de la République est uniquement entre les mains du Hezbollah. Le Hezbollah et le président Berry sont en coordination permanente avec M. Aoun, qui est le candidat du 8 Mars. Partant, ils sont obligés d'assurer le quorum pour l'élire », a-t-il noté.
Le président des FL a par ailleurs défendu, tout au long de l'émission, le choix de sa réconciliation avec le général Aoun et de la candidature de ce dernier, estimant qu'il s'était « repositionné vers le centre » de l'échiquier politique. « Le leader des Marada est un candidat authentiquement 8 Mars, tandis que le général Michel Aoun est un 8 Mars made in Taïwan », a affirmé M. Geagea.
Selon lui, « le soutien à la candidature de Michel Aoun n'a pas été une réaction à l'initiative Hariri ». M. Geagea a révélé, dans ce cadre, que des contacts avaient été entrepris entre les FL et le Courant patriotique libre à ce niveau avant que M. Hariri ne soutienne Sleiman Frangié.
« Entre Michel Aoun et Sleiman Frangié, nous choisissons Michel Aoun, avec tout le respect que je dois à M. Frangié. M. Aoun a plus de légitimité à ce niveau, puisqu'il est plus représentatif. Il nous ressemble, d'une certaine manière, en dépit des divergences entre nous au cours des dix dernières années. Le CPL est un grand parti représentatif des Libanais dans toutes les régions chrétiennes », a-t-il noté.
Sur le fait de savoir si Michel Aoun se rendrait à la Chambre pour prendre part aux séances électorales, M. Geagea a indiqué que les députés FL, eux, continueraient à assister aux séances.
Samir Geagea a par ailleurs souligné que son soutien à la candidature de Michel Aoun ne change en rien son positionnement politique. « Je reste au sein du 14 Mars et je n'en sortirai pas, quand bien même tous les autres le feraient », a-t-il noté. « Le 14 Mars n'est pas fini et son projet continue d'exister », a-t-il ajouté, estimant qu'il restait également au côté de l'Arabie saoudite.


Le président des Forces libanaises (FL), Samir Geagea, a jeté hier la balle dans le camp du Hezbollah, l'appelant à montrer sa bonne foi en élisant au plus vite le chef du bloc du Changement et de la Réforme, qui est son candidat à la présidence de la République.« Si le Hezbollah est sérieux dans sa candidature du général Aoun, ce dernier sera président au plus tôt », a affirmé...

commentaires (1)

« Je reste au sein du 14 Mars et je n'en sortirai pas, quand bien même tous les autres le feraient », a-t-il noté. IL RESTE AU SEIN DU 14 MARS MAIS IL VOTE POUR LE CANDIDAT DU 8 MARS BAASSYRANIEN.CELA S'APPELLE VOTE SCHIZPHRENIQUE.

Henrik Yowakim

02 h 36, le 21 janvier 2016

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • « Je reste au sein du 14 Mars et je n'en sortirai pas, quand bien même tous les autres le feraient », a-t-il noté. IL RESTE AU SEIN DU 14 MARS MAIS IL VOTE POUR LE CANDIDAT DU 8 MARS BAASSYRANIEN.CELA S'APPELLE VOTE SCHIZPHRENIQUE.

    Henrik Yowakim

    02 h 36, le 21 janvier 2016

Retour en haut