X

À La Une

Exercices russo-syriens en vue d'attaquer Idleb

syrie

L'entraînement a lieu dans la province de Lattaquié, fief du régime de Bachar el-Assad.

OLJ/AFP
02/12/2015

Les forces militaires russes et syriennes s'entraînent depuis deux semaines à Lattaquié, dans l'ouest de la Syrie, en vue de lancer une offensive sur la province d'Idleb (nord-ouest) contrôlée par les rebelles, a indiqué mercredi une source de sécurité.

"Des entrainements communs des forces russes et syriennes ont lieu depuis deux semaines dans le nord de la province de Lattaquié", un fief du régime syrien, a indiqué à l'AFP cette source. La province d'Idleb, contrôlée par la coalition de rebelles "l'Armée de la conquête", "sera dans une prochaine étape le lieu le plus important pour les opérations militaires conjointes syro-russes", a-t-elle ajouté.

Car, selon elle, elle "est actuellement le plus grand rassemblement en Syrie des mouvements rebelles à l'exception du groupe Etat islamique (EI)". "Les rebelles y sont systématiquement transférés à chaque fois qu'un accord intervient" entre le régime et les rebelles, a souligné la source de sécurité, en faisant allusion à l'évacuation lundi de 119 insurgés de la ville rebelle de Qoudsaya, près de Damas, vers Idleb en échange de la fin d'un siège imposé par le régime depuis plus de deux ans. Un accord conclu mardi prévoit aussi le départ des insurgés du dernier quartier qu'ils contrôlent à Homs (centre).

La province d'Idleb a déjà été visée par l'aviation russe depuis le 30 septembre, date à laquelle Moscou, fidèle allié du régime de Bachar el-Assad, a débuté une campagne de frappes aériennes. La Russie affirme viser les groupes "terroristes" mais les rebelles l'accusent de ne pas frapper seulement l'EI mais d'autres groupes modérés, hostiles au régime.

 

Lire aussi
La France doit-elle impliquer l'armée syrienne dans la lutte contre l'EI ?

Damas assure n'avoir jamais fait usage d'armes chimiques depuis le début du conflit

Qui peut vaincre l'Etat islamique sur le terrain?

 

Comment l'Iran peut combattre Daech sans tomber dans une guerre sunnito-chiite ?

 

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

FAKHOURI

Quand je disais qu'il fallait se méfier des russes !!!
Et pendant ce temps, Daesch danse ...
S'allier avec la Russie c'est s'allier avec le diable

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants