X

À La Une

Double attentat meurtrier dans la banlieue-sud de Beyrouth: les images

Diaporama
OLJ
12/11/2015

La banlieue-sud de Beyrouth a été la cible, jeudi vers 18h, heure locale, d'un double attentat particulièrement meurtrier. Vers 23h, les derniers bilans de l'attentat qui a eu lieu devant un centre commercial à Bourj el-Barajneh, faisaient état d'au moins 43 tués et 239 blessés. Le double attentat, revendiqué par le groupe Etat islamique, a été perpétré par deux hommes à pied qui ont fait détoner leurs ceintures explosives.

Corps ensanglantés, magasins pulvérisés, flaques de sang au milieu de voitures détruites... Le lieu de l'attentat offre un spectacle effrayant.

Les images du carnage.

 

 

Cliquez sur la flèche en bas à gauche pour agrandir les images.

 

 

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

FAKHOURI

L'horreur !!!
des familles endeuillées, des vies brisées,
je m'incline humblement devant les dépouilles de ces innocents et je présente toutes mes condoléances de libanais à des libanais

Saliba Nouhad

Tiens, tiens, ça vous étonne ?
Rien de plus normal dans un pays où La démagogie, le populisme, les dérives théocratiques et une insouciance généralisée mènent à ce bestialisme moyenâgeux...
Toujours les mêmes qui payent le prix...
Malheureusement, on doit s'attendre à encore pire que ça!
Qui, du monde soi-disant civilisé pourrait contrôler ce monstre invisible? rien que des intérêts mesquins geo-politiques, stratégiques, économiques et surtout de la lâcheté stupidité et cupidité généralisées.
Dans un mois, tout sera oublié jusqu'au prochain épisode...

Ziad Gabriel Habib

A ce stade, ne faut-il pas une unité nationale contre l'ennemi absolu? Il y a des ennemis avec qui l'ont peut discuter et d'autres pas. L'ei fait manifestment partie de ces derniers. Laver son linge sale vient après et pas avant; au risque de ne plus avoir de linge à laver. Ne faut-il pas arrêter d'écouter les vendeurs de machines à laver, dont le seul but est de vendre leurs machines; et peu importe si linge à laver il en restera?
Bruxelles, 12.11.15

Halim Abou Chacra

Les salauds ! Ils ont réussi à faire un carnage ! Putz !!!!!!

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Soutenez notre indépendance!