Rechercher
Rechercher

À La Une - nucléaire

L'Iran commence à débrancher des centrifugeuses

Vingt membres de l'aile conservatrice du parlement écrivent au président Hassan Rohani pour se plaindre du démantèlement de centrifugeuses.

L'Iran a commencé à mettre en œuvre les dispositions prévues par l'accord du 14 juillet visant à limiter ses activités nucléaires en échange de la levée des sanctions internationales à son encontre. Photo d'archives/Reuters.

L'Iran a commencé à mettre en œuvre les dispositions prévues par l'accord du 14 juillet visant à limiter ses activités nucléaires en échange de la levée des sanctions internationales à son encontre, a déclaré lundi le directeur de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique Ali Akbar Salehi.

"Nous avons commencé le travail préliminaire", a indiqué Ali Akbar Salehi lors d'un déplacement au Japon, des propos repris par l'agence Kyodo. Il a ajouté que parmi ces mesures figurait la réduction du nombre de centrifugeuses en activité. Les centrifugeuses servent à enrichir l'uranium.

Selon l'agence de presse iranienne Fars, vingt membres de l'aile conservatrice du parlement ont écrit au président Hassan Rohani pour se plaindre du démantèlement de centrifugeuses sur les sites de Natanz et Fordow. "Malheureusement, ces deux derniers jours, des ouvriers (...) ont commencé à démanteler des centrifugeuses à Fordow", ont dit ces élus. "Ils ont dit qu'ils finiraient ce travail dans deux semaines."

 

(Lire aussi : Téhéran espère mettre en œuvre l’accord nucléaire cette année)

 

Au terme de longues négociations, un accord est intervenu cet été entre l'Iran d'une part et les six puissances du P5+1 (États-Unis, Chine, Russie, France, Grande-Bretagne + Allemagne) sur le programme nucléaire de Téhéran.

L'accord trouvé le 14 juillet à Vienne engage la république islamique à démanteler de larges pans de son programme nucléaire controversé en échange, dans un deuxième temps, d'une levée des sanctions internationales.

Pour la plupart des experts, le processus, qui a officiellement débuté le 18 octobre, devrait prendre entre quatre et six mois au moins.

 

 

Pour mémoire

Khamenei donne son feu vert à l'accord nucléaire malgré des "ambigüités"

"L'Iran ne cherche pas à éliminer l'Arabie saoudite"

Lire aussi

Après l'accordle commentaire de Volker Perthes

L'accord de Vienne, entre « la confusion » de Washington et « les tiraillements internes » de Téhéran

La crise du Moyen-Orient et le risque mondial

Après l'accord sur le nucléaire, l'Iran en – relative – position de force en Syrie

L'Iran a commencé à mettre en œuvre les dispositions prévues par l'accord du 14 juillet visant à limiter ses activités nucléaires en échange de la levée des sanctions internationales à son encontre, a déclaré lundi le directeur de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique Ali Akbar Salehi.
"Nous avons commencé le travail préliminaire", a indiqué Ali Akbar Salehi lors d'un...
commentaires (5)

Quels frocs !? Soutanes et/ou tchadors, oui !

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

15 h 49, le 02 novembre 2015

Tous les commentaires

Commentaires (5)

  • Quels frocs !? Soutanes et/ou tchadors, oui !

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    15 h 49, le 02 novembre 2015

  • Un accord est un accord . meme si certains ignorants y voient des deculottages .. Ou alors pour etre honnete , deculottage des 2 cotes . Voila l'apanage des grandes puissances , que ne peuvent comprendre les petits joueurs de bille en cours de recreation .

    FRIK-A-FRAK

    15 h 25, le 02 novembre 2015

  • Hahahahahahahaha ! Dans leur froc, on vous dit....

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    14 h 27, le 02 novembre 2015

  • CHEZ SOI DÉMENTÈLEMENT DES CENTRIFUGEUSES... ET CHEZ LES VOISINS AUGMENTATION DES INTERVENTIONS RAVAGEUSES !

    LA LIBRE EXPRESSION

    14 h 14, le 02 novembre 2015

  • c'est très mauvais signe ..cela valide " pour le moment " l'accord antiatome divin....! mais libère l'argent sous embargo...pour financer une guerre classique dans la région....

    M.V.

    13 h 27, le 02 novembre 2015

Retour en haut