Rechercher
Rechercher

Dernières Infos

L'ex-chef de la sécurité du président algérien empêché de quitter le territoire

L'ancien chef de la sécurité du président algérien Abdelaziz Bouteflika, le général Djamel Kehal, limogé fin juillet, a été empêché samedi de quitter le territoire algérien, a annoncé lundi une source sécuritaire à l'AFP.

"La police aux frontières lui a signifié l'interdiction de quitter le territoire au moment où il s'apprêtait à embarquer pour Paris", a déclaré cette source confirmant une information publiée par des journaux algériens. En poste depuis 2004, le général Kehal a été limogé fin juillet en même temps que le directeur de la Sécurité intérieure au sein des services de renseignement, le général Ali Bendaoud, ainsi que le chef de la garde républicaine, le général Ahmed Moulay Méliani.

Selon la presse, ces limogeages sont intervenus à la suite de coups de feu tirés à la résidence où le président Bouteflika a installé ses bureaux, dans la station balnéaire de Zeralda, à l'ouest d'Alger. L'interdiction de quitter le territoire visant le général Kehal serait liée à l'instruction de cette affaire par un juge militaire, selon la presse.


L'ancien chef de la sécurité du président algérien Abdelaziz Bouteflika, le général Djamel Kehal, limogé fin juillet, a été empêché samedi de quitter le territoire algérien, a annoncé lundi une source sécuritaire à l'AFP.


"La police aux frontières lui a signifié l'interdiction de quitter le territoire au moment où il s'apprêtait à embarquer pour Paris", a déclaré...