X

À La Une

Le régime syrien optimiste : "Damas, Homs, Hama et maintenant le Qalamoun sont sûrs"

syrie

Face à l'avancée des rebelles, l'Iran, la Russie et le Hezbollah vont accroître leur aide, affirme Moqdad.

OLJ/Reuters
12/06/2015

Les différents groupes rebelles avancent certes sur le terrain en Syrie, mais le gouvernement syrien s'estime à même de riposter avec l'aide de ses alliés, déclare le vice-ministre des Affaires étrangères Fayçal Moqdad dans un entretien à l'agence Reuters.

Cette affirmation va à l'encontre de l'opinion des responsables occidentaux qui estiment que le président syrien Bachar el-Assad doit faire face à une pression accrue des insurgés.

Les groupes islamistes enregistrent des avancées depuis trois mois face à l'armée syrienne : le Front al-Nosra, branche syrienne d'el-Qaëda, dans le nord-ouest, l'État islamique dans l'est du pays et toute une série de groupes insurgés dans le sud.

Ces avancées s'expliquent largement par l'aide qu'octroient aux rebelles les ennemis de la Syrie dans la région, à savoir l'Arabie saoudite, le Qatar et la Turquie, soutenus par l'Occident, estime Fayçal Moqdad dans cet entretien réalisé jeudi soir. Mais, dit-il, les alliés de la Syrie, l'Iran, la Russie et le Hezbollah, vont renforcer leur aide.

 

(Lire aussi : Le régime syrien reprend le contrôle d'un aéroport à Soueida)

 

Damas pas menacée
De plus, les zones situées dans l'ouest du pays, et notamment la capitale, considérées comme cruciales pour la survie du gouvernement Assad, sont sécurisées, ajoute le chef adjoint de la diplomatie syrienne. Damas n'est plus vulnérable comme lors des deux premières années de la guerre civile, affirme-t-il.

A l'époque, ajoute-t-il, "même Damas était sous une menace directe. Actuellement, Damas n'est absolument pas sous une telle menace. Homs est sûre, Hama est sûre et maintenant le Qalamoun est sûr", dit-il, énumérant deux grandes villes et une zone de montagne le long de la frontière de la Syrie avec le Liban.

"Certaines avancées ont été faites, que cela nous plaise ou non", reconnaît le vice-ministre. "Mais deux choses nous rendent optimistes", ajoute-t-il. "Premièrement, une augmentation de la force et du moral de l'Armée arabe syrienne. Deuxièmement, le fort soutien que nous avons reçu et que nous recevrons de nos alliés, que ce soit la République islamique d'Iran ou la fédération russe ou notre principal allié, le Hezbollah."

"Nous espérons que la performance de l'armée syrienne sera différente dans quelques semaines, sinon dans quelques jours", déclare Fayçal Moqdad.

Le ministre assure en outre que la Syrie veut accroître sa coopération avec l'Irak pour lutter contre le groupe État islamique mais, selon lui, l'Occident empêche.

La coalition internationale menée par les États-Unis bombarde les positions de l'EI tant en Syrie qu'en Irak, mais elle souhaite le départ du gouvernement Assad, alors qu'elle soutient le gouvernement du Premier ministre irakien Haïdar Abadi.

 

Lire aussi
À Soueida, un nouveau retrait des forces du régime ?

 

La tuerie de Qalb Lozé, une aubaine pour le régime de Damas

De la médecine à la tête d'al-Nosra : le parcours d'Abou Mohammad al-Joulani

 

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

BOSS QUI BOSSE

Tout se jouera autour du 30 juin.
Et à ce moment Bashar pdt élu de Syrie nous annoncera sa démission dans 2 semaines, rien que pour faire plaisir aux huluberlus. Lol .

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Tractations gouvernementales : retour à la case départ

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

"La révolution en marche". Rejoignez maintenant la communauté des abonnés en vous abonnant dès 1$

Je poursuis la lecture

4

articles restants