Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

Un avion de la MEA cloué au sol en raison d'un appel téléphonique

Un passager mentionne "des explosifs" au cours de sa discussion.

Le vol 312 de la Middle East Airlines a été cloué au sol par la sécurité de l'aéroport de Beyrouth, en attendant de vérifier un appel téléphonique suspect.

Un avion de la compagnie aérienne libanaise Middle East Airlines (MEA) à destination d'Amman, en Jordanie, a dû retarder son décollage de l'Aéroport international de Beyrouth en raison d'un appel téléphonique suspect, rapporte vendredi la chaîne LBCI.

Le vol 312 était sur le point de quitter le tarmac libanais lorsqu'une hôtesse de l'air entend un passager mentionner des explosifs au cours d'une conversation téléphonique. Elle alerte en conséquence les autorités sécuritaires de l'aéroport qui ordonnent l'immobilisation de l'appareil en vue de l'inspecter. Les passagers ont été priés d'évacuer l'appareil afin d'être fouillés. Leurs bagages ont également été inspectés.

Interpellé, l'individu en question a révélé qu'il travaillait dans le domaine de la sécurité internationale. La mention d'explosifs dans la discussion s'est donc révélée justifiée, explique la LBCI.
Par mesure de précaution, les passagers ont néanmoins été embarqués à bord d'un autre appareil, afin de les rassurer.

Quelques jours plus tôt, deux avions de la MEA avaient dû faire demi-tour en raison de problèmes techniques survenus en l'espace de trois jours.

 

Pour mémoire
La Middle East Airlines fête ses 70 ans, et 13 ans de profits

La MEA se dote d'un centre de formation à vocation régionale

Un avion de la compagnie aérienne libanaise Middle East Airlines (MEA) à destination d'Amman, en Jordanie, a dû retarder son décollage de l'Aéroport international de Beyrouth en raison d'un appel téléphonique suspect, rapporte vendredi la chaîne LBCI.
Le vol 312 était sur le point de quitter le tarmac libanais lorsqu'une hôtesse de l'air entend un passager mentionner des explosifs au...
commentaires (1)

Problèmes techniques ou panique en l'espace de trois jours c 'est trop .MEA devra faire attention .

Sabbagha Antoine

23 h 16, le 05 juin 2015

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Problèmes techniques ou panique en l'espace de trois jours c 'est trop .MEA devra faire attention .

    Sabbagha Antoine

    23 h 16, le 05 juin 2015

Retour en haut