X

À La Une

Une Australienne abandonne ses enfants pour partir combattre en Syrie

terrorisme

Jasmina Milovanov, 26 ans, était en contact via les réseaux sociaux avec "la recruteuse de fiancées de jihadistes".

OLJ/AFP
26/05/2015

Une mère de famille de Sydney a rejoint les rangs de l’État islamique (EI) en Syrie, abandonnant ses deux enfants en Australie dont plus de 100 ressortissants sont partis faire le jihad, a rapporté mardi un quotidien local.

Jasmina Milovanov, une femme de 26 ans convertie à l'islam, a quitté au début du mois son domicile où ses enfants, âgés de 5 et 7 ans, étaient gardés par une baby-sitter, et n'est jamais revenue, a rapporté le Sydney Daily Telegraph.

Cité par le journal, son ex-mari a expliqué qu'elle lui avait envoyé un SMS lui disant qu'elle était en Syrie.
"Je ne pense qu'à mes enfants. Je n'arrive pas à croire qu'elle ait quitté deux si beaux enfants. Mon fils me disait quelques jours après son départ +j'espère que maman va bien+", a déclaré le mari, dont l'identité n'a pas été dévoilée. "Avant (son départ), je lui ai parlé (de ses messages sur Facebook). Je lui ai dit que c'était extrême, stupide. Je l'ai mise en garde sur ses fréquentations", a-t-il ajouté.

 

(Pour mémoire : L'Australie déjoue des meurtres projetés par l’État islamique sur son sol)

 

Jasmina Milovanov est amie sur le réseau social avec Zehra Duman, une habitante de Melbourne dont le mari Mahmoud Abdullatif aurait été tué en début d'année alors qu'il se battait dans les rangs de l'organisation EI. Zehra Duman est connue en Australie comme "la recruteuse de fiancées de jihadistes" par le biais d'internet.

La police de l’État de Nouvelle-Galles du Sud a confirmé que le cas de Jasmina Milovanov faisait l'objet d'une enquête. Nommé cette semaine nouveau ministre chargé du contre-terrorisme, Michael Keenan, s'est dit inquiet qu'une mère puisse abandonner ses enfants pour se rendre en Syrie.

"Tout Australien impliqué dans ce conflit est un sujet de grande préoccupation pour le gouvernement australien. Nous surveillons la situation", a-t-il déclaré. Canberra a débloqué environ un milliard de dollars (715 millions euros) pour faire face à la menace terroriste alors que plusieurs tentatives d'attentats ont été déjoués cette année dans le pays. Plus de 100 Australiens, dont une trentaine est décédée, ont rejoint l'EI en Irak et en Syrie.

 

Lire aussi

Un Australien d'origine libanaise twitte une photo de son fils tenant la tête d'un soldat décapité en Syrie

Un adolescent australien, auteur présumé d'un attentat suicide en Irak

Pour mémoire

Fin de la prise d'otages à Sydney, deux tués dont le preneur d'otages

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Halim Abou Chacra

L'autre l'a probablement convaincue qu'en mourant en martyre, elle se réveillera au paradis dans les bras de 70 mâles vierges. A chacun son goût.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

POUR ALLER COMBATTRE... OU POUR ALLER FAIRE DU JIHAD SEXUEL ?

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants