Rechercher
Rechercher

À La Une - Turquie

Ankara évoque un accord avec Washington sur un appui aérien à "certains" rebelles syriens

En cas de confirmation, cela marquerait une intensification de l'engagement des États-Unis dans le conflit.

Les États-Unis et la Turquie se sont entendus sur le "principe" d'un soutien aérien à certaines composantes de la rébellion syrienne. Photo d'archives AFP.

Les États-Unis et la Turquie se sont entendus sur le "principe" d'un soutien aérien à certaines composantes de la rébellion syrienne, a déclaré lundi le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu. Si cela était confirmé par Washington, cela marquerait une intensification de l'engagement des Américains dans le conflit syrien.

Des responsables américains ont reconnu lundi que des discussions étaient en cours avec la Turquie sur les moyens d'améliorer le combat contre les jihadistes du groupe État islamique (EI) mais ont ajouté qu'aucune décision n'avait été prise. "Nous menons des discussions avec les Turcs sur la lutte contre l'EI. D'après ce que je comprends, aucune décision n'a été prise", a dit un responsable du Pentagone qui a requis l'anonymat.

Washington s'est jusqu'à présent abstenu de s'engager en faveur de la création d'une "zone de sécurité" pour les insurgés syriens car une telle initiative pourrait passer pour une déclaration de guerre au régime syrien de Bachar el-Assad. Le soutien aérien serait censé protéger les rebelles syriens qui auraient reçu un entraînement sur le territoire turc en vertu d'un programme piloté par les Américains, a précisé le chef de la diplomatie turque.

 

( Lire aussi : Des agents turcs impliqués dans des livraisons d'armes en Syrie )

 

Mevlut Cavusoglu ne s'est pas étendu sur le sens à donner au mot "principe" et n'a pas dit plus précisément quel type de soutien aérien serait fourni et par qui. "Ils (les rebelles) doivent bénéficier d'un soutien aérien", a dit Cavusoglu au journal pro-gouvernemental Sabah, lors d'une visite à Séoul, en Corée du Sud. "Nous avons un accord de principe sur la fourniture d'un soutien aérien. Il incombe à l'armée de déterminer comment ce soutien sera accordé", a-t-il ajouté.

Le ministre a d'autre part balayé les spéculations des médias sur une entente entre la Turquie et l'Arabie saoudite à propos d'une opération conjointe en Syrie.

 

Lire aussi

 La Russie fournit toujours des armes au régime, affirme Assad

Accusé des raids en Syrie, Israël veut stopper le transfert d'armes au Hezbollah


Les États-Unis et la Turquie se sont entendus sur le "principe" d'un soutien aérien à certaines composantes de la rébellion syrienne, a déclaré lundi le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu. Si cela était confirmé par Washington, cela marquerait une intensification de l'engagement des Américains dans le conflit syrien.
Des responsables américains ont reconnu lundi...

commentaires (1)

COMMENT SÉPARER LE BON GRAIN DE L'IVRAIE QUAND PRESQUE LE TOUT EST AMALGAMÉ ?

OLJ, SOUTENEZ-NOUS POUR QUE NOUS VOUS SOUTENIONS.

17 h 51, le 26 mai 2015

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • COMMENT SÉPARER LE BON GRAIN DE L'IVRAIE QUAND PRESQUE LE TOUT EST AMALGAMÉ ?

    OLJ, SOUTENEZ-NOUS POUR QUE NOUS VOUS SOUTENIONS.

    17 h 51, le 26 mai 2015

Retour en haut