Rechercher
Rechercher

À La Une - Syrie

La Russie fournit toujours des armes au régime, affirme Assad

Le ministère russe de la Défense n'a pas voulu réagir dans l'immédiat.

La Russie fournit des armes au régime syrien sur la base de contrats signés depuis le début du conflit en 2011, ainsi qu'en vertu de contrats conclus avant, a assuré le président syrien Bachar el-Assad. AFP PHOTO/YASIN AKGUL

La Russie fournit des armes au régime syrien sur la base de contrats signés depuis le début du conflit en 2011, ainsi qu'en vertu de contrats conclus avant, a assuré le président syrien Bachar el-Assad.

Les propos d'Assad, dans une interview que publie lundi le journal gouvernemental russe Rossiiskaïa Gazeta, semblent contredire les affirmations de Moscou, qui a laissé penser que les fournitures d'armes à Damas découlaient d'accords passés avant le conflit.

"Certains contrats ont été conclus avant que la crise ne commence et ont été honorés durant la crise. D'autres accords sur des livraisons d'armes et la coopération ont été signés durant la crise et sont mis en œuvre actuellement", a affirmé le président syrien au cours de l'interview. Il n'a pas donné de précisions sur les types d'armes fournies par la Russie, deuxième exportateur d'armes au monde, depuis le début d'un conflit qui a fait, en quatre ans, plus de 220 000 morts et des millions de déplacés et réfugiés en Syrie.

Interrogé au sujet de l'interview, le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov n'a pas dit si Moscou fournissait actuellement d'armes à Damas. "En fait, Moscou a toujours attiré l'attention sur le fait qu'il n'y avait pas et n'y aurait pas d'embargo sur la coopération militaire. Aucun frein juridique ne nous limite", s'est-il contenté de déclarer à la presse. Contacté par téléphone, le ministère russe de la Défense n'a pas voulu réagir dans l'immédiat.

 

(Pour mémoire : Brahimi sur la Syrie : "Nous nous sommes tous trompés")

 

Dans un entretien accordé à huit médias russes et publié vendredi par l'agence officielle syrienne Sana, Assad avait affirmé que la Syrie accueillerait volontiers une large présence militaire russe dans ses ports. "Nous saluons tout accroissement de la présence russe en Méditerranée orientale et surtout sur les côtes et dans les ports syriens", a-t-il indiqué.

La Russie dispose d'une base militaire dans le port de Tartous (220 km au nord-ouest de Damas). Créée par un accord soviéto-syrien de 1971, elle sert actuellement de point de ravitaillement technique de la marine russe, selon Moscou, qui déploie régulièrement des navires de guerre en Méditerranée orientale depuis le début de la guerre en Syrie il y a quatre ans.

Moscou et Damas avaient conclu au milieu des années 1950 des accords de coopération militaire et économique, le nombre de conseillers militaires soviétiques s'élevant à 6 000 en 1983 en Syrie, qui comptait également plusieurs bases de missiles. Après une période d'incertitude ayant suivi l'éclatement de l'Union soviétique, le président russe Vladimir Poutine a défendu sans failles son allié syrien.

 

Lire aussi

Après Idleb, Alep, Hama et... Lattaquié ?

Pour Kerry, Assad est un "dictateur brutal sans légitimité pour diriger la Syrie"

 

 

Reportage

À Damas, les commandos féminins en première ligne face aux rebelles

 

 


La Russie fournit des armes au régime syrien sur la base de contrats signés depuis le début du conflit en 2011, ainsi qu'en vertu de contrats conclus avant, a assuré le président syrien Bachar el-Assad.
Les propos d'Assad, dans une interview que publie lundi le journal gouvernemental russe Rossiiskaïa Gazeta, semblent contredire les affirmations de Moscou, qui a laissé penser que les...

commentaires (7)

Comment ? A crédit et en piastres trouées surelly !

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

15 h 08, le 31 mars 2015

Tous les commentaires

Commentaires (7)

  • Comment ? A crédit et en piastres trouées surelly !

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    15 h 08, le 31 mars 2015

  • Il ne ment pas le petit Hitler !!!! Il provoque !!!! Poutine, fils du KGB, doit certainement fournir des armes, en particuliers pour les avions qui bombardent les civils et les hélicoptères des barils d'explosifs. Tous ces "volants" sont d'origine soviétique et gourmands en munitions. Les petits calibres, il faut faire confiance à l'Iran pour les fournir Avec quoi le petit Hitler paie ces armes ? Les petrodollars iraniens !!! La source va tarir si les accords nucléaires échouent !!! En attendant, il continue de fanfaronner !!!! La Syrie est détruite, plus de 220.000 morts, et des exilés par millions, pas un mot dans ses interviews!!! Le créateur de Daesh, avec la complicité de l'Iran, pas un mot dans ses nombreux interviews Pas un mot pour proposer une paix immédiate et quitter la scène politique ... Cet homme est une catastrophe pour la Syrie, même "démocratiquement" élu Poutine, qui se prend pour un grand stratège face à Obama le mou, brouille les cartes avec un plaisir démoniaque

    FAKHOURI

    20 h 41, le 30 mars 2015

  • LA RUSSIE EST LA PLUS GRANDE RESPONSABLE DE CE QUI SE PASSE AU MOYEN ORIENT... JE SUIS ORTHODOXE MAIS J'AI LE COURAGE DE LE DIRE... PAS COMME D'AUTRES DE CHEZ NOUS QUI SONT FANATIQUEMENT... DONC OBTUS... OU POUR LA SAOUDITE ET OU POUR LA PERC(S)ÉE SANS FAIRE TRAVAILLER LEUR MATIÈRE GRISE... S'ILS EN ONT UNE... !!!

    OLJ, FOSSOYEUR DE LA LIBRE EXPRESSION !

    20 h 21, le 30 mars 2015

  • Ca sent la penurie tout ca...la mafia russe ne fonctionne qu'avec des $ ...

    Houri Ziad

    18 h 31, le 30 mars 2015

  • Maybe(h), mais sûrement à crédit en toûmânes.... Per(s)cés !

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    17 h 25, le 30 mars 2015

  • D'HABITUDE DANS CES COLONNES ON LIT QU'IL MENT , ALORS JE DIRAI , IL MENT LE PRESIDENT ELU BASHAR EL ASSAD.

    FRIK-A-FRAK

    17 h 03, le 30 mars 2015

  • Evidemment ! Le petit tsar Poutine fournit en permanence toutes les armes possibles et imaginables à la tyrannie Assad qui massacre le peuple yrien, et cela en vertu de son anachronique et sotte guerre froide avec le lâche Obama. Ces deux hommes ont coopéré indirectement mais de manière décisive avec le petit Hitler dans la création de Daech. L'histoire n'oubliera jamais cette vérité.

    Halim Abou Chacra

    16 h 47, le 30 mars 2015

Retour en haut