Rechercher
Rechercher

Lifestyle - La bonne nouvelle du lundi

« Nous sommes libanais et champions du monde en robotique ! »

Coupures d'électricité, crise économique, malaise social, clivages politiques accrus, tensions communautaires... Face à l'ambiance générale quelque peu délétère, « L'Orient-Le Jour » se lance un défi : trouver une bonne nouvelle chaque lundi.

Les Fast and Curious, à la First Lego League (FLL) qui s’est tenue du 22 au 25 avril à Saint Louis, aux États-Unis. Photo tirée de leur page Facebook

La seconde tentative fut la bonne. Le 27 avril dernier, neuf Libanais âgés de 13 à 16 ans sont rentrés à Beyrouth, en provenance des États-Unis, avec un trophée en main. Ce trophée, il représente leur victoire à la First Lego League (FLL), une compétition internationale en robotique qui s'est tenue du 22 au 25 avril à Saint Louis, aux États-Unis. Cette compétition, soutenue par la Nasa, est ouverte aux jeunes de 9 à 16 ans et le fruit d'une collaboration entre FIRST (For Inspiration and Recognition of Science and Technology), une association dont le but est d'encourager les étudiants à devenir des ingénieurs, et Lego, la marque de jouets mondialement connue.

L'année dernière, les "Fast and Curious", nom que se sont donné les écoliers de l'équipe de la Cedars Cultural School de Kabrechmoun, dans la région de Aley, s'étaient hissés à la seconde place du podium de ce même concours. Pas satisfaits, ils avaient décidé de retenter leur chance. Bien leur en a pris.

« Nous sommes libanais et champions du monde en robotique ! Enfin ! » s'exclame Charbel Najjar, entraîneur des Fast and Curious, interrogé par L'Orient-Le Jour.

Lors du concours, retransmis en direct sur le site de la Nasa, les robots venus des quatre coins du monde devaient notamment remplir, devant un jury de 55 personnes présidé par Skip Gridely, ingénieur aérospatial, 18 missions en 2 minutes 30. Des missions relatives au thème de l'année : améliorer l'éducation. Construit en six mois à partir de pièces de Lego, le robot de l'équipe libanaise, équipé de quatre moteurs, d'« un cerveau » et de quatre capteurs, devait placer une balle dans un but, prendre cinq loupes et les poser en un lieu donné ou encore reconnaître des couleurs en leur associant des objets.

« Comme il s'agit de notre deuxième participation à cette compétition, nous avons corrigé nos erreurs, utilisé des techniques plus avancées permettant à notre robot de porter des choses lourdes et d'être plus rapide », explique Charbel, certifié entraîneur en robotique par l'université américaine Carnegie Melon.
L'équipe a aussi créé une application mobile pour les étudiants dyslexiques, elle sera bientôt disponible sur iOS et Android. Tous les membres de Fast and Curious ont également été interrogés oralement par le jury. Ils devaient, sans leur robot, être capables de répondre à des questions techniques et à des questions liées au travail de l'équipe.

Résultat : les jeunes Libanais se sont hissés sur la première place du podium, devant l'Espagne et les États-Unis. Ils ont battu les 105 meilleures équipes sélectionnées parmi les 44 124 équipes originaires de 80 pays dont les États-Unis, la France, la Grande-Bretagne, le Japon, la Chine ainsi que la Jordanie, seul autre pays du Moyen-Orient. « Ils ont impressionné tous les juges, leur robot est rapide, eux sont curieux, il s'agit des Fast and Curious et ils sont les champions du monde », a annoncé le maître de la cérémonie de clôture avant de remettre leur trophée aux membres de l'équipe libanaise, applaudis par les milliers de spectateurs.

« Remporter une compétition mondiale n'est pas chose aisée, ça a été le résultat d'un travail acharné », explique Sally, 17 ans, assistante de l'entraîneur après avoir été membre de l'équipe. « Mais lorsqu'on est applaudi pendant plusieurs minutes par des milliers de personnes, on sait que ça en valait la peine », poursuit la jeune Libanaise. Pourquoi avoir tenté une seconde fois ce concours ? « Nous voulions prouver que les cerveaux libanais sont capables, malgré les circonstances difficiles, de réussir, nous voulions entrer dans l'histoire », répond-elle. Jana, 16 ans, a rejoint Fast and Curious cette année. Elle décrit la participation à la compétition comme la « meilleure expérience de sa vie ». « Nous étions tous unis par la robotique et par un seul but: rendre l'avenir de l'homme meilleur », souligne-t-elle.

La victoire a toutefois, pour les jeunes gens, un arrière-goût amer. « Nous sommes des rêveurs dans un pays où les rêves sont interdits », explique Sally, regrettant qu'elle et ses coéquipiers aient été « ignorés par le gouvernement. Il est triste d'accomplir quelque chose comme ça pour son pays sans être félicité », ajoute-t-elle, estimant que les politiciens sont plongés dans un « coma éternel ».
« À notre arrivée, on nous a ouvert le salon d'honneur de l'aéroport, mais personne n'était là pour nous recevoir, ajoute son coach. Que devons-nous faire de plus que ça ? Que devons-nous offrir de plus qu'une coupe du monde à notre pays ? J'espère qu'un jour, ces jeunes seront les leaders du Liban. Ce jour-là, je saurai que le pays est entre de bonnes mains. »

Les membres de l'équipe Fast and Curious: Sally Maddah (assistante de l'entraineur), Chadi Aridi, Jude el-Daroub, Sari Eid, Ribal Hamzi, Reem Malaeb, Wissam Malaeb, Jana Malaeb et Dany Tarabey.


Dans la même rubrique

Lancement d'un programme pour renforcer l'indépendance de la justice au Liban

Une nouvelle association, une mission : soutenir l'Orchestre philharmonique libanais

Arcenciel récompensée par les créateurs du Forum de Davos, une première pour le Liban

Jean-Gabriel Chelala, un Franco-Libanais à l'assaut du Vendée Globe 2016 pour la bonne cause

Une ligne directe pour venir en aide aux internautes libanais confrontés à la censure


La seconde tentative fut la bonne. Le 27 avril dernier, neuf Libanais âgés de 13 à 16 ans sont rentrés à Beyrouth, en provenance des États-Unis, avec un trophée en main. Ce trophée, il représente leur victoire à la First Lego League (FLL), une compétition internationale en robotique qui s'est tenue du 22 au 25 avril à Saint Louis, aux États-Unis. Cette compétition, soutenue par la...

commentaires (8)

Ne pas se décourager, croire en vous, croire en nous, les libanais qui sommes heureux et fiers de vous voir porter ce pays au pinacle de l'intelligence du cœur et de l'esprit, tout le reste tombera comme des vieilles croûtes pétrifiées sur une peau jeune et saine.

Je partage mon avis

21 h 21, le 04 mai 2015

Tous les commentaires

Commentaires (8)

  • Ne pas se décourager, croire en vous, croire en nous, les libanais qui sommes heureux et fiers de vous voir porter ce pays au pinacle de l'intelligence du cœur et de l'esprit, tout le reste tombera comme des vieilles croûtes pétrifiées sur une peau jeune et saine.

    Je partage mon avis

    21 h 21, le 04 mai 2015

  • Je croix que si ses filles et ces garçons étaient les enfants d'hommes politiques influant, il aurait eu une cérémonie d'accueil. Il ne faut pas s’étonner que ces futurs cerveaux aillent un jour enrichir des nations étrangères comme beaucoup d'autre avant eux. Notre élite politique ne travaille pas beaucoup pour leur nation.

    DAMMOUS Hanna

    18 h 47, le 04 mai 2015

  • ON COMPTE SUR VOUS MAINTENANT D'ÉLIMINER TOUS CES ROBOTS TÉLÉGUIDÉS PAR L'IRAN ET L'ARABIE SAOUDITE QUI NOUS GOUVERNENT.

    Gebran Eid

    14 h 45, le 04 mai 2015

  • ET NOS POLITICHIENS EN IDIOTIE INNÉE !

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    14 h 01, le 04 mai 2015

  • Bravo! Je me contente de répéter ce qu'a dit le coach de cette équipe pionière: "J'espère qu'un jour, ces jeunes seront les leaders du Liban. Ce jour-là, je saurai que le pays est entre de bonnes mains".

    Abichaker Toufic

    13 h 17, le 04 mai 2015

  • QUEL GACHI ....BRAVO..BRAVO.. BRAVO LE MALHEUREUX PEUPLE EST FIER DE VOUS. NE SOYEZ PAS ÉTONNÉ DE CET ACCUEILLE RÉSERVÉ POUR VOUS. VOTRE MINISTRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES QUI DEVAIT VOUS ACCOMPAGNER, N'EST QU'EN RÉALITÉ QU'UN MERCENAIRE PARMIS TOUS CES MERCENAIRES QUI NOUS ONT CONFISQUÉ NOTRE PAYS. C'EST À VOUS DE TROUVER LA SOLUTION MAINTENANT POUR LIBÉRER VOTRE PAYS.

    Gebran Eid

    12 h 06, le 04 mai 2015

  • Bravo a cette equipe de jeunes pour leur ambition, leur acharnement et leur courage! Puisse l'esprit qui les anime se transmettre a d'autres jeunes. A defaut d'avenir la reconnaissance de l'etat, ils ont la reconnaissance de la societe civile. La robotique est un domaine d'avenir. Peut-etre que les libanaises et libanais pourront s'imposer dans le domaine comme ils l'ont fait dans tant d'autres secteurs. En esperant qu'un jour avec une modernisation de notre mode de gouvernance il y ait un budget pour soutenir les jeunes dans des activites de recherche meme si celles-ci ne sont pas immediatement generatrices de revenus ...

    Carine Husni

    10 h 37, le 04 mai 2015

  • BRAAAVO!!!!

    NAUFAL SORAYA

    07 h 21, le 04 mai 2015

Retour en haut