Rechercher
Rechercher

Liban

Double appel du synode des évêques maronites aux députés libanais et aux chrétiens du M-O

Les évêques réunis lors du synode extraordinaire à Bkerké.

Les évêques maronites ont appelé samedi, à l'issue du synode extraordinaire qu'ils ont tenu à Bkerké, les députés à se rendre au Parlement afin « d'effectuer leur devoir constitutionnel et d'élire un président de la République sans qui il n'y ait ni État ni institutions qui fonctionnent ».
Les prélats ont évoqué la vacance présidentielle au Liban et ses répercussions « désastreuses » aux niveaux sécuritaire, économique et social, ainsi que le rendement des institutions de l'État. Ils ont dans ce contexte réitéré leur appel aux différentes parties politiques pour qu'elles surmontent leurs différends et mettent fin à la crise de la présidentielle.
Le communiqué final, lu par l'évêque Mounir Khaïrallah, a également exhorté les chrétiens du Moyen-Orient à « résister face à la tempête qui passera, et à s'attacher à leur terre et à leurs propriétés, des éléments qui constituent, selon le texte, leur identité, et une garantie de leur existence libre et de leur ouverture vers leurs frères ». Les évêques ont dans ce sens appelé « les pays arabes et musulmans à assumer leurs responsabilités historiques en luttant contre l'extrémisme et le fanatisme », et à protéger « l'existence chrétienne qui joue un rôle-clé dans la construction de l'identité du monde arabe et de sa civilisation islamo-chrétienne ». Ils ont par ailleurs appelé les États arabes à « soutenir le Liban et à l'aider à sortir de la situation de crise politico-économico-sécuritaire provoquée par les guerres et les conflits au Moyen-Orient ». « Le Liban est un des pays fondateurs et actifs de la Ligue arabe. Il représente un facteur de stabilité, une oasis de rencontre et de dialogue. Il est un fervent défenseur des libertés publiques et de la démocratie », ont souligné les prélats maronites.
Ils se sont attardés sur la situation économique qui continue de se détériorer, avant d'appeler la communauté chrétienne maronite à la solidarité et à un soutien plus larges aux familles les plus démunies.


Les évêques maronites ont appelé samedi, à l'issue du synode extraordinaire qu'ils ont tenu à Bkerké, les députés à se rendre au Parlement afin « d'effectuer leur devoir constitutionnel et d'élire un président de la République sans qui il n'y ait ni État ni institutions qui fonctionnent ».
Les prélats ont évoqué la vacance présidentielle au Liban et ses...

commentaires (5)

LES TROMPETTES DE JOSHUÉ... EST-CE QUE LES MURS DE JÉRICHEO VONT-ILS TOMBER ?

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

17 h 57, le 16 mars 2015

Tous les commentaires

Commentaires (5)

  • LES TROMPETTES DE JOSHUÉ... EST-CE QUE LES MURS DE JÉRICHEO VONT-ILS TOMBER ?

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    17 h 57, le 16 mars 2015

  • NETTOYEZ D'ABORD VOTRE BERGERIE DES BREBIS GALEUSES ET PERDUES... PUIS APPELEZ LES AUTRES !!!

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    14 h 13, le 16 mars 2015

  • Combien est faux le point de vue sectaire qui fait comparaître le Sain(t) Laïc devant le forum religieux. C’est lui faire 1 sorte d’injure que de le contraindre ; lui dont on reconnait la dignité souveraine ; à se défendre des Sain(t)es conséquences qu’il entraîne, à se justifier auprès d'un sectarisme qui se scandalise de son existence suffisante et nécessaire. Il vient alors à l’esprit, l’histoire de ce roi accusé de haute trahison envers ses propres sujets ! Aussi longtemps qu’1 goutte de sang battra dans le cœur de ce Sain(t) Laïc, cœur libre qui englobe l’infini, il s’écriera à l’adresse de ces ennemis : "Impie n’est pas celui qui fait place nette des dieux du vulgaire, mais celui qui prête aux dieux les idées du vulgaire. Le Laïc Sain(t) ne se dissimule pas, il hait tous ces dieux ; qui sont ses obligés ; qu’il subit par eux 1 traitement inique est sa profession de foi, et sa maxime contre ces dieux qui ne reconnaissent pas pour suprême divinité la conscience Saine qu’il a de lui-même. Quant aux pleutres et sournois qui se réjouissent de voir se dégrader en apparence sa haute position, il leur rétorque que contre une servitude pareille à la leur ; qu’ils le sachent ; il n’échangerait pas son "malheur. Qu’il aime mieux être asservie à sa Laïcité, que de se voir fidèle messager d’1 allâh ou d’1 dieu. Le Sain(t) Laïc étant le + noble des saints du calendrier Laïc Sain, c’est ainsi qu’à des vaniteux, il lui sied de montrer sèchement leurs retorses fatuités et banalités.

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    09 h 30, le 16 mars 2015

  • Ou, le "bal des invalides séniles"....

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    09 h 19, le 16 mars 2015

  • La mème littérature de chaque mois. On s'attendait à un texte plus énergique, en particulier concernant la vacance mortelle à la présidence de la République et les parties qui en sont gravement responsables.

    Halim Abou Chacra

    06 h 17, le 16 mars 2015