X

À La Une

La majorité des Français désapprouvent la visite des quatre parlementaires à Damas

Diplomatie

Selon un sondage Ifop/JDD, 61% des Français désapprouvent la récente visite de quatre parlementaires français à Damas.

OLJ/Reuters
01/03/2015

Les Français désapprouvent majoritairement (61%) la visite effectuée cette semaine par quatre parlementaires français à Damas et estiment à 56% que Paris ne doit pas renouer le dialogue avec Bachar el-Assad, selon un sondage Ifop que publie Le Journal du dimanche.

Les députés Jacques Myard (UMP) et Gérard Bapt (PS) et les sénateurs Jean-Pierre Vial (UMP) et François Zocchetto (UDI) se sont rendus en début de semaine à Damas. A l'exception du député socialiste, ils ont été reçus mercredi par le président syrien.

Leur déplacement, première visite d'élus français à Damas depuis la fermeture de l'ambassade de France en mars 2012, a été très vivement condamné par l'exécutif, François Hollande réprouvant cette rencontre "avec un dictateur" tandis que Manuel Valls dénonçait la "faute morale" de parlementaires qui, a-t-il dit, sont allés rencontrer "un boucher". (voir )

Selon ce sondage Ifop/JDD, les Français sont 61% à désapprouver cette rencontre contre 39% d'un avis contraire. En fonction des proximités politiques, les plus hostiles à cette rencontre se trouvent parmi les sympathisants du Front national (71%) et du Front de gauche (66%). Les sympathisants socialistes désapprouvent à 65%.

 

(Lire aussi : « Bachar el-Assad ne peut pas être l'avenir de la Syrie », répètent Paris et Londres)

 

A droite, les personnes interrogées proches de l'UMP sont plus clémentes (52% désapprouvent) tandis que les sympathisants de l'UDI se démarquent en approuvant à 57% cette visite. A la question de savoir si la France doit renouer le dialogue avec le président syrien, 56% des personnes interrogées répondent par la négative, jugeant qu'Assad est responsable de la guerre civile que vit la Syrie depuis 2011.

En fonction des proximités politiques, les plus hostiles à l'idée de reprendre le dialogue avec Damas se trouvent parmi les sympathisants du FN (71%) et du Front de gauche (67%) tandis que les sympathisants socialistes rejettent cette idée à 64%. A droite, en revanche, les personnes interrogées proches de l'UMP estiment majoritairement (58%) que Paris devrait renouer le dialogue avec Assad compte tenu de la menace que continue de représenter l'Etat Islamique en Syrie comme en Irak. Cet avis est plus largement partagé (70%) parmi les sympathisants de l'UDI.

Le sondage a été mené par internet les 26 et 27 février auprès d'un échantillon représentatif de la population française de 1 007 personnes âgées de 18 ans et plus.

 

Lire aussi

L'Occident face au problème Assad

Pour Jacques Myard (UMP), exiger le départ de Bachar el-Assad « installera le chaos et balayera le Liban »

Le voyage de Gérard Bapt à Damas, une affaire d'État en France

Media-diplomatie, l'éditorial de Issa Goraieb

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants