X

La Dernière

Liban : vous avez rêvé les bonnes nouvelles de 2015

La bonne nouvelle du lundi

Difficile, au tournant de l'année, d'échapper à la cohorte de voyants qui peignent le tableau, souvent sombre, de l'année à venir au Liban. Difficile, aussi, d'oublier l'ambiance délétère qui règne dans le pays. Dans ce contexte, nous avions envie de redonner un peu de place au rêve. Depuis plus de deux ans et demi, chaque lundi, nous vous trouvons une bonne nouvelle relative au Liban. Ce premier lundi de l'année, c'est vous qui avez fait la bonne nouvelle. Vous nous avez envoyé ce que vous aimeriez lire, comme bonne nouvelle, sur le Liban en 2015. Votre participation a été massive, nous avons dû faire une sélection. Pour une fois, le temps d'un article, disons-nous que tout est possible.

OLJ
05/01/2015

Que ressort-il de vos envies ? D'abord, un président, que les députés réussissent enfin à élire un successeur à Michel Sleiman et mettent fin à une vacance qui dure depuis le 25 mai dernier.
Cristine Saliba : « Un président fort pour le changement!!! Et pas soumis à ses voisins. »
Noha Chidiac : « Un président de la république. Un pays fort, indépendant. »
Désirée Saliba Haddad : « Je rêve d'un pays libre démocrate ouvert au monde avec un président fort capable d'unir tous les Libanais et faire de ce beau pays un paradis. Utopie... »
Neo Haydar : « L'élection d'un président sur une candidature libre et non partisane »
Philippe Bondurand : « Que, touchés par la grâce, les politiciens pensent d'abord au Liban avant de penser aux intérêts de leurs soutiens étrangers, élisent un président, forment un gouvernement, et gèrent, au minimum, les affaires pressantes. »

Sandra Geha : « Les rues au centre ville sont bloquées, l'immense embouteillage coince les gens dans leurs voitures depuis deux heures mais ils sont heureux malgré tout. C'est étonnant je sais, mais ce qui se passe au Parlement est la source de la joie des Libanais. Les députés se sont enfin réunis et ils ont élu un président après une très longue attente. Ils ont aussi demandé pardon au peuple libanais de n'avoir pas accompli leurs missions plus tôt. Une autre nouvelle n'a fait qu'accroître la joie des Libanais, les militaires qui sont otages des jihadistes ont pu prendre la fuite et ils fêtent le Nouvel An avec leurs parents et leurs familles. »

Halim Abou Chacra : « 1-Immédiatement, un président accepté par toutes les parties et qui remette l'Etat libanais en marche. 2-Le Hezbollah déclarant solennellement : Je renonce à mon statut de milice iranienne. Je suis un parti libanais. »

Badarani Pierre : « Un président consensuel, le Hezbollah qui abandonne ses armes. »

 

Ce que vous voulez, aussi, c'est la paix
Olivier Mabilde : « Que nous ayons un bon gouvernement et qu'il n y ait plus de menaces venant de l'EI (groupe Etat islamique) ou autre, que nous recevions d'autres images télévisées que des batailles et des guerres. »

Jacjouc CH : « La paix, la liberté et l'amour. Et pour ceux que dérangent une de ces trois choses, la porte est grande ouverte, dehors avec un gros coup de pied. »

Mirvat Kassir : « En tant que Libanaise de l'exil, je souhaite la paix et surtout une entente entre toutes nos communautés religieuses et culturelles! Je sais que c'est possible, puisque nous le prouvons chaque jour nous Libanais habitant aux quatre coins du monde! Que nous soyons musulmans, chiites ou sunnites, chrétiens ou juifs, arabes ou européens, blancs ou noirs...... Nous vivons de chaque culture et nous en sortons immensément plus riches que de toutes ces guerres inutiles et surtout stériles! Voilà ce que je souhaite de tout cœur à mon Liban de sang! »

Ali Farhat : « Qu'il y ait plus de paix et de stabilité dans le pays par l'élection d'un nouveau président de la république que je vois bien en "Général". Qu'il y ait plus d'entente entre les différentes factions libanaises. Bref plus d'amour et d'union entre Libanais pour mieux se défendre contre les criminels islamistes qui nous entourent. La paix pour le Liban passe aussi par la paix de la très chère soeur Syrie, qui espérons-le sera plus forte encore face aux criminels takfiro-wahhabites et les pseudo démocrates qui en tirent les ficelles. Enfin, puisque cela nous regarde aussi, avoir des bonnes nouvelles pour les Palestiniens de cette chère terre sainte tant aimée, au détriment des criminels occupants sionites, envahisseurs venus de loin. Et puis si au passage L'Orient-Le Jour pouvait mieux centrer sa ligne éditoriale, hein? C'est pas la mer à boire non plus.. In Challah!! »

Jeanine Casterman : « Que mes petits-fils vivent enfin en paix. »

Mirna Mac : « La libération de nos soldats et du courage à notre armée pour surmonter les difficultés et les dangers. Que l'année nouvelle apporte enfin à notre Liban de réelles perspectives de développement et de progrès.
Le moment est venu pour qu'ensemble nous œuvrions avec courage et en toute confiance à la refondation d'un pays libre et digne, prospère, solidaire et fraternel. 2015 devra renforcer la volonté générale qui nous anime tous et demeure notre passion commune et sublime : celle de vivre ensemble en paix pour toujours. »

Vous voulez aussi que l'environnement soit préservé.
Celine Daoud : « Je rêve qu'un énorme projet de verdure (jardin public, petite forêt ou autre) soit lancé et réalisé au coeur de Beyrouth ; qu'un réseau de tramways et de trains soit mis en place du nord au sud à l'est. »

 

Et un minimum de laïcité
Pierre Chapuis : « Que le mariage civil soit possible, que la nationalité libanaise puisse être transmise aussi par la mère et non seulement par le père, que les confessions se parlent et arrêtent de se défier, que les politiques pensent aux intérêts des Libanais plutôt qu'à leurs intérêts, que le communautarisme sectaire recule. »

Alain Daveau : « Un pays laïc et en paix avec lui-même. »

 

Vous rêvez d'être toujours au Liban
Nina Aad : « Que je n'aie pas quitté Beyrouth, ma ville adorée, en 2012. Et que je l'aime toujours »

Hervé Godot : « Je rêve, je rêve de rentrer au Liban et de m'entendre dire qu'il fait bon y vivre. Je rêve de rouler du nord au sud et d'ouest en est sans avoir à me demander si je risque ma vie. Je rêve un jour d'emmener mes enfants au Liban pour qu'ils puissent découvrir le pays que j'adore. Je rêve de voir de nouveau tous les Libanais de toutes les confessions religieuses quelles qu'elles soient se parler et vivre côte à côte. Voilà je rêve et peut-être que mon rêve deviendra réalité. Habibi. »

 

Vous avez la tentation d'une île
Rabih Ghorayeb « Que le pays s'arrache de son entourage et devienne une ile méditerranéenne. »

 

Vous rêvez que les artistes montent en puissance
Daniele Aramouni Gerges : « Que les artistes libanais s'engagent a fond dans la vie nationale de leur pays. Leur voix, à mon avis, est plus puissante que celle des autres citoyens, politiciens compris. »

Garo Haddad : « En 2015, donnons la parole à nos jeunes poètes pour qu'ils nous apprennent à fredonner le chant de la convivialité. Laissons la place à nos jeunes architectes et urbanistes pour qu'ils reboisent nos quartiers, embellissent nos villes et nous offrent des espaces de convivialité. »

 

Vous rêvez que tout le monde se retrousse les manches
Joe Acoury : « Je rêve de ne plus rêver d'un Liban meilleur. J'ai choisi de continuer d'agir à la mesure de mes modestes capacités, pour traduire une citoyenneté tel le passage ordinaire du mode verbal au mode actif. »

Imane Hyjazi : « Au nom de notre Liban, que l'on aime tant, je souhaite :
Que l'on s'aime et se respecte pour ce qu'on est. Le respect est la base de toute relation. Aussi bien au sein d'une famille qu'entre amis et surtout entre compatriotes.
Que l'on cesse de juger l'autre au nom d'une religion, d'une origine, d'une pratique...
Que l'on se comprenne au lieu de constamment se taper dessus et d'être agressif.
Que les politiciens ouvrent les yeux et cessent d'être individualistes.
Qu'ils se rendent compte une bonne fois pour toute que nous avons un pays en or et qu'il est dommage de ne rien faire pour le préserver et l'améliorer.
Ouvrons les yeux, nous en sommes capables. Nous sommes loin d'être des imbéciles. Mais nous sommes des gros passifs égoïstes malheureusement.
Que les élus agissent pour améliorer le pays et lui assurer une belle image.
Le peuple libanais est réputé pour être intelligent, ouvert et aimer la vie. Que cela ne soit pas une simple réputation.
Que Dieu apporte la paix et la tranquillité au Liban.
Qu'il adoucisse nos coeurs.
Que Dieu nous unisse autour des valeurs simples : s'aimer, se respecter, s'entraider.
Réfléchissons avant d'agir mal envers notre pays, envers nos compatriotes.
Notre petit -mais brave- Liban a toujours su nous offrir du bonheur, mais nous le lui rendons en mal. »

Vous rêvez de sang neuf
Jo Haddad : « Que le Bidasse, le Tondu, le Barbu, le Barbichu, le Istiz et le Bek soient exilés sur une île déserte très loin d'ici et qu'ils soient condamnés à écouter leurs propres discours en boucle sans discontinuer. »

Gracy Farah : « Une nouvelle classe politique, du sang propre et neuf! »

c... : « Qu'il y ait une démission collégiale de toute la caste politique accompagnée d'une demande d'asile politique pour la principauté de Sealand... »

Gebran Eid : « Qu'on coupe net tout contact avec l'Iran, l'Arabie saoudite et le Qatar. Et que les chefs religieux disparaissent à jamais, une fois pour toute de la vie politique au Liban. Et le reste vient tout seul ».

 

Vous rêvez d'un pays plus propre...
Marilene Yoakim Sawaf : « Moins de corruption si possible »

 

...qui exploite ses ressources
Nadine Lambert : « Qu'on exploite notre gaz pour boucher la dette publique et développer le pays. »
Ninette Kamel : « Le Liban a déclenché les forages pour extraire le pétrole. »

 

Un pays fonctionnel
Joe Chartouni : « Par ordre d'importance à mes yeux :
1. L'inauguration d'un réseau de transports en commun national (métro, RER, train...)
2. L'arrivée d'un opérateur de téléphonie mobile chamboulant le marché, comme l'a fait Free Mobile en France (couverture 4G, abonnements pas chers...etc.)
3. Application du code de la route français au Liban avec obligation de le repasser à tous les conducteurs, dès leur première infraction, puis application des mêmes peines qu'en France (radars, amendes...etc.)
4. Inauguration d'une association supportée par l'Etat, de protection des consommateurs et répression des fraudes en tous genres.
Evidemment, je rêve, me direz vous... »

Tony Lalau : « Très beau rêve, je rajoute juste développement d un système électrique, pour n'avoir que l'électricité du gouvernement 24 heures sur 24. Plus de moteurs et de mafias. »

Chantal Younes : « L'électricité toute l'année. Est ce possible? Je pense à quelque chose qui puisse être réalisable ou possible. »

Un pays de droits
Nour El-Asmar : « Tout est possible ? Alors espérons que 2015 apporte au Liban des avancées significatives sur le plan des droits civiques : droits de la femme, droits des immigrés, droits des travailleurs étrangers et... droit des homosexuels. Allez, rêvons un peu... 2015 connaitra l'abrogation de l'article 534, qui condamne les relations sexuelles "contre nature". Cet article justifie aujourd'hui des pratiques répressives et humiliantes de la part de la police envers les homosexuels. Mais pour abolir cet article, il faut compter peut-être surtout sur la clairvoyance de plus en plus de juges, estimant que la relation homosexuelle n'est pas une relation contre nature. Mais au delà de cet article en lui-même, autorisons-nous à rêver à un Liban moins homophobe, plus tolérant. Un pays où l'appareil policier ne dérive pas vers des pratiques de violence physique et d'humiliation. Où les institutions éducatives, religieuses et médiatiques joueront pleinement leur rôle d'enseignement de la tolérance et de l'acceptation des différences. Un pays ou les homosexuels seront considérés donc juridiquement et socialement comme des citoyens à part entière. Disons-nous que tout est possible en 2015. »

Vous rêvez grand
Tala Barrage : « Un président qui nous rendrait fier, la paix, l'électricité 24h/24, la sécurité partout. Que notre armée soit glorieuse, que nos soldats kidnappés soient hors de danger avec leur famille. Que les groupes extrémistes de tous bords disparaissent... Qu'il y ait plus d'opportunités de travail pour nos jeunes, un pouvoir
d'achat plus élevé, une croissance économique, l'assainissement de notre
gouvernement et l'élimination de la corruption, un toit pour chacun, un système de santé et de vieillesse rassurant. Que la mer soit propre sur tout le long de la cote libanaise, que la nature soit respectée... Que les nouvelles technologies et la science soient parmi les priorités, que l'éducation soit accessible à tous, que le Liban réalise tous les projets qui dorment dans un tiroir. De la tolérance et de la compassion afin que tout le peuple soit plus heureux et uni. »

Assad Fakhouri : « Un Président de la République digne, volontaire et dynamique ; un gouvernement débarrassé de tous les reclus qui le composent actuellement ; l'électricité 24h/24 ; réduire les embouteillages ; une armée digne et bien armée pour nous protéger ; et surtout que le Hezbollah fasse rentrer les 5 000 homme qui se battent en Syrie et que sa milice soit désarmée, toutes ses armes remises à l'armée libanaise ; vivre en paix entre toutes les confessions. Je crois que j'en demande trop et qu'à mon âge je crois encore au Père Noël !!!!! ESPOIR, voilà un mot que j'aime ».

Sandra Bourgi « J'aimerais le courant 24h/24, une sécurité sociale, une augmentation de salaire pour tous, de bonnes écoles gratuites, de l'eau potable. Arrêtez de faire des différences entre les religions, pensez à l'écologie, luttez contre la pollution. Je voudrais la sécurité routière, du sport et des activités pour les jeunes, des médiathèques dans chaque ville, plus de modernité. Foutre à la porte tous les politiciens et hommes religieux. Je suis Sandra Bourgi, de mère chrétienne et de père musulman chiite, je parle quatre langues, je suis très cultivée. Eh oui, ça arrive, ne soyez pas choqués. Peace Lebanon »

 

Merci d'avoir partagé vos rêves avec nous.


Rétrospectives

Le Liban en 2014

Le monde en 2014

 

Dans la même rubrique
Bientôt, une première adaptation au cinéma d'un roman d'Amin Maalouf

Pour que la voix des Libanais soit entendue, une nouvelle initiative civile

À 16 ans, quatre Libanais décrochent une médaille d'or dans une compétition internationale d'inventions

Laury Haytayan, Libanaise, engagée et distinguée

Les œuvres sensuelles de Caland à l'honneur à New York

À la une

Retour à la page "La Dernière"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

CORRECTION : PRIÈRE LIRE " UNE SEULE N'EST PAS RAPPORTÉE " MERCI.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

UNE SEULE N'EST PAS REPORTÉE : CELLE DU BON DÉBARRAS DE L'ABRUTISSEMENT !!!!!! À MOINS QU'ON NE LE VEUILLE PAS À L'OLJ... (?)

Georges MELKI

Eh bien, continuez de rêver, les ami(e)s...Vous ne perdez rien, de toute façon!

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué