X

À La Une

En Syrie, l'Etat islamique a exécuté plus de 2000 personnes en six mois

conflit
OLJ/Agences
28/12/2014

Près de 2.000 personnes en Syrie, dont la moitié des membres d'une importante tribu sunnite, ont été exécutées par le groupe Etat islamique (EI) depuis l'annonce fin juin de l'établissement de son "califat", rapporte dimanche une ONG.
"L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a pu documenter l'exécution de 1.878 personnes aux mains de l'Etat islamique en Syrie depuis l'annonce de son 'califat' le 28 juin jusqu'au 27 décembre", indique l'ONG qui dispose d'un large réseau de sources civiles, médicales et militaires. Ces victimes ont été abattues par balles, décapitées ou lapidées jusqu'à mort dans les provinces de Deir Ezzor (est), Hassaka (nord-est), Raqa et Alep (nord), Homs et Hama (centre), d'après l'Observatoire.

Sur les 1.878, 1.175 sont des civils dont quatre enfants et huit femmes. Parmi eux figurent 930 membres de la tribu sunnite des Chaïtat, qui s'est rebellée contre l'EI durant l'été dans l'est de la Syrie.
En outre, le groupe extrémiste a exécuté 502 soldats et miliciens pro-régime lors de combats ou après les avoir enlevés. Il a également tué 120 de ses propres membres ayant tenté en majorité de fuir pour revenir dans leur pays et 80 rebelles syriens et membres du groupe rival le Front Al-Nosra, branche syrienne d'el-Qaëda.

L'OSDH estime que le nombre réel des personnes exécutées est supérieur à 1.878 en raison de la présence de centaines de disparus dans les geôles de l'EI. D'après des analystes, les exécutions par les jihadistes de l'EI, souvent filmées et diffusées sur internet, visent à terroriser les civils et les groupes qui tentent de se rebeller contre eux, mais aussi à attirer de nouveaux jihadistes dans leurs rangs.

Par ailleurs, l'OSDH estime que plus de 300 civils, dont 101 enfants, ont péri en 2014 en Syrie en raison du manque d'aliments et de médicaments dans les régions assiégées par le régime, notamment près de Damas. "La poursuite du siège de nombreuses régions syriennes, en particulier la Ghouta orientale où vivent des milliers de citoyens, est une violation flagrante de la résolution du Conseil de sécurité de l'Onu 2139" qui appelle à la livraison d'aides aux régions qui en ont besoin. La poursuite du siège de la Ghouta et du quartier de Waer dans la ville de Homs (centre) est "un crime de guerre", a souligné l'ONG.

La Ghouta orientale est considérée comme l'un des principaux bastions de la rébellion contre le régime de Bachar el-Assad. Quant au quartier Waer, il est le seul secteur encore tenu par la rébellion à Homs et accueille plus de 150 000 personnes dont de nombreux déplacés et rebelles ayant fui d'autres zones de Homs tombées aux mains du régime.

Plus de 200 000 personnes ont été tuées depuis le début de l'insurrection anti-Assad en mars 2011. Le 19 décembre, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) avait estimé que la guerre civile dans le pays a fait un million de blessés, ajoutant que la pénurie de médicaments et de fournitures médicales constituait un facteur de propagation des maladies.

"Des pathologies comme la typhoïde ou l'hépatite progressent en Syrie en raison de la baisse du taux de vaccination qui est passé de 90% avant le début du conflit à 52% cette année et en raison du manque d'eau propre à la consommation", avait souligné l'OMS.

 

Lire aussi
La Syrie frappée par la myiase, preuve de détérioration des conditions de vie (OMS)

Forte hausse des demandes de passeports en Syrie

L'autre record « Guinness » du régime de Bachar...

L'année 2014 a été dévastatrice pour les enfants, dénonce l'Unicef

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

DIGNES DU GUINESS MACABRE... OU DU PRIX NOBEL DE LA BARBARIE ! AVANT EUX : BEGIN ET ARAFAT !!!

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants