Rechercher
Rechercher

Moyen Orient et Monde - Proche-Orient

Israël reprend les démolitions punitives à Jérusalem

Les forces de sécurité ont pour la première fois depuis des années fait exploser l'appartement du Palestinien Abdelrahmane Shalodi, auteur d'un attentat meurtrier.

Les services de sécurité israéliens ont fait sauter hier à l’aube l’appartement de Abdelrahmane Shalodi. Ce dernier a tué le 22 octobre dernier un bébé israélo-américain de trois mois et une Équatorienne de 22 ans en fonçant avec sa voiture sur des passagers descendant d’un tramway à Jérusalem. Ahmad Gharabli/AF

La « main de fer » promise par Israël a commencé à agir à Jérusalem-Est, partie palestinienne de la Ville sainte où l'armée et la police ont pour la première fois depuis des années fait exploser l'appartement d'un Palestinien, Abdelrahmane Shalodi, auteur d'un attentat meurtrier.
Dans la nuit de mardi à mercredi, les services de sécurité israéliens ont commencé par faire sauter le logement dans une haute bâtisse du quartier populaire de Silwan à Jérusalem-Est. Le logement n'est plus qu'un trou béant rempli de gravats entre deux étages et les charges disposées par les Israéliens ont soufflé les parois intérieures et extérieures, dont l'une s'est écrasée sur une voiture garée en contrebas.
« Où allons-nous aller maintenant ? Nous n'avons plus de maison », se plaint sur place Nibras, une jeune sœur. « Les premières victimes des démolitions sont les proches : des femmes, des enfants, des personnes âgées qui n'ont aucune responsabilité dans l'attentat et n'étaient soupçonnés d'aucune infraction », a dénoncé l'organisation israélienne de défense des droits de l'homme B'Tselem.
Après la démolition de la maison de Abdelrahmane Shalodi, trois familles de Jérusalem-Est ont reçu la notification formelle que leur maison allait être frappée : celles de Mohammad Jaabis, à Jabel Moukabber, quartier escarpé qui surplombe Jérusalem-Est, de Mouataz Hijazi, dans le quartier d'Abou Tor, et celle d'Ibrahim al-Akari, dans le camp de réfugiés de Chouafat.

Dissuasif ou contre-productif ?
Au sein des forces israéliennes elles-mêmes, on apprécie diversement l'effet de ces démolitions, jugées dissuasives par certains, contre-productives par d'autres, et en tout cas susceptibles d'ajouter à des tensions déjà très vives. Pour Washington, elles ne font qu'ajouter aux tensions. Par ailleurs, les destructions sont censées frapper les esprits : s'ils ne craignent pas pour leur vie, les auteurs d'attentats potentiels pourraient réfléchir à deux fois en pensant à ceux qu'ils laissent derrière eux.
Rappelons que mardi, deux cousins palestiniens, Oudaï et Ghassan Abou Jamal, armés de hachoirs et d'un pistolet, ont tué dans une synagogue de Jérusalem-Ouest quatre rabbins et un policier avant d'être abattus. C'est l'attaque la plus meurtrière depuis 2008 en Israël et la première contre un lieu de culte juif à Jérusalem depuis longtemps. L'attaque de mardi est le point d'orgue d'une série d'attentats et de plusieurs mois de violences.
Abdelrahmane Shalodi est l'auteur de l'une de ces attaques qui font redouter un embrasement généralisé. Le 22 octobre, il a tué un bébé israélo-américain de trois mois et une Équatorienne de 22 ans en fonçant avec sa voiture sur des passagers descendant du tramway à la limite entre Jérusalem-Ouest et Jérusalem. L'acte délibéré ne fait aucun doute pour la police. La famille croit à un accident.
Depuis l'été, Jérusalem a été le théâtre de plusieurs attaques meurtrières, mais aussi d'affrontements devenus quotidiens entre jeunes Palestiniens et policiers israéliens. L'exaspération des Palestiniens devant l'occupation, la poursuite de la colonisation israélienne, les arrestations par centaines depuis l'été ou le chômage sont catalysées par l'inquiétude religieuse quant au statut de l'ultrasensible esplanade des Mosquées.
(Source : AFP)


La « main de fer » promise par Israël a commencé à agir à Jérusalem-Est, partie palestinienne de la Ville sainte où l'armée et la police ont pour la première fois depuis des années fait exploser l'appartement d'un Palestinien, Abdelrahmane Shalodi, auteur d'un attentat meurtrier.Dans la nuit de mardi à mercredi, les services de sécurité israéliens ont commencé par faire sauter...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut