X

Moyen Orient et Monde

Comment Baghdadi profite de la guerre déclarée à l’EI

Irak

L'EI a annoncé hier qu'il allait frapper sa propre monnaie, des pièces en or, argent et cuivre, qui sera utilisée à travers son territoire.

14/11/2014

Le chef de l'État islamique (EI) Abou Bakr al-Baghdadi a averti, dans un enregistrement diffusé à la suite de rumeurs sur sa mort dans un raid, le premier depuis le mois de juillet dernier, que les frappes de la coalition ne stopperont pas l'expansion des jihadistes.


Dans le message de 17 minutes qui lui est attribué, l'homme se présentant comme Baghdadi affirme que la « marche de l'EI ne s'arrêtera pas et que son expansion se poursuivra si Dieu le veut ». « Rassurez-vous, ô musulmans, votre État va bien », assure Baghdadi, selon une transcription anglaise du message diffusé avec l'enregistrement audio. Dans le message, truffé de termes religieux, Baghdadi affirme que les pays de la coalition seront contraints d'envoyer des troupes au sol pour combattre l'EI. « Et bientôt, les juifs et les croisés seront contraints de descendre au sol et d'envoyer leurs forces terrestres à la mort et la destruction », prévient-il. Baghdadi encourage en outre les musulmans de Libye, d'Algérie, de Tunisie et du Maroc à ne pas abandonner leurs terres aux « fils de la laïcité ». De plus, il a affirmé que son « califat » gagnait du terrain dans le monde arabe et a appelé ses partisans à allumer les « volcans du jihad » dans plusieurs pays, dont l'Arabie saoudite. « Ô fils d'al-Haramaïn (Arabie saoudite), la tête du serpent et le foyer de la maladie se trouvent là-bas... Tirez votre sabre et oubliez la vie car il ne pourrait y avoir de sécurité pour Saloul », déclare Baghdadi, utilisant le terme péjoratif pour désigner le pouvoir saoudien. En outre, selon le compte Twitter de Romain Caillet, chercheur spécialiste sur les questions islamistes, « dans son message audio, Abou Bakr al-Baghdadi reconnaît officiellement l'allégeance des groupes en Égypte, en Libye, en Algérie au Yémen et en Arabie saoudite ».

 

(Lire aussi: Comment est organisé le groupe Etat islamique?)

 

« 80 000 soldats »
Ce message audio, publié 6 jours après les premières rumeurs évoquant la blessure ou la mort du calife, vise probablement, avant tout autre chose, à rassurer les fidèles sur l'état de santé de leur chef et sur la pérennité de leur « califat ». Il est d'ailleurs intéressant de noter que le calife Ibrahim s'adresse « aux musulmans » et les oppose aux chiites, croisés, juifs et laïcs. En procédant de la sorte, il place la lutte contre la collation sur des plans idéologique et eschatologique. C'est l'ensemble du monde musulman qui doit combattre l'Occident diabolique, mais aussi, et surtout, ses régimes alliés dans la région, au premier rang desquels l'Arabie saoudite.

 

(Lire aussi : Première condamnation pour un jihadiste français rentré de Syrie)


Le discours mélange subtilement les références au temps immédiat, comme le combat contre l'impérialisme américain, et les références aux temps longs qui alimentent l'image d'un monde musulman à la fois victime et dernier espoir pour sauver l'humanité. Cela permet de renforcer le moral de ses troupes et d'attirer de nouvelles recrues. En ce sens, Baghdadi se sert de l'incohérence de la guerre déclarée à son organisation pour retourner la situation à son avantage. Malgré tout, la vraie nouveauté du discours semble concerner la reconnaissance des groupes ayant fait allégeance à l'EI en Égypte, en Libye, en Algérie au Yémen et en Arabie saoudite. C'est le postulat victorieux d'une extension de l'influence de l'organisation islamiste au détriment d'el-Qaëda et de son ancrage local qui pourrait modifier sa stratégie à court terme et encourager les nouvelles recrues à demeurer sur le territoire d'origine pour faire peser une menace constante sur des régimes ennemis.

 

(Lire aussi : Amman traque partout tout ce qui ressemble de près ou de loin à du jihadisme)


Pour rappel, né en Irak en 1971, Abou Bakr al-Baghdadi est l'un des hommes les plus recherchés de la planète, Washington offrant 10 millions de dollars pour sa capture. Cet enregistrement intervient quelques jours après l'annonce par Barack Obama qu'une « nouvelle étape » s'ouvrait en Irak où les Américains ne veulent plus seulement stopper les jihadistes mais « lancer une offensive » contre eux. À ce propos, selon le chef d'état-major interarmes américain, le général Martin Dempsey, les forces irakiennes ont besoin d'environ 80 000 soldats suffisamment formés pour reprendre à l'EI le terrain perdu et contrôler la frontière avec la Syrie. Il a précisé que ces hommes pourraient être entraînés par des instructeurs américains en Irak. De son côté, le secrétaire américain à la Défense Chuck Hagel a estimé hier que le remaniement du commandement de l'armée irakienne est le signe que Bagdad, en lutte contre les jihadistes, commence à reprendre le dessus et tend la main à la minorité sunnite. Enfin, l'EI a annoncé hier qu'il allait frapper sa propre monnaie, des pièces en or, argent et cuivre, qui sera utilisée à travers son territoire. Le groupe explique dans un communiqué que l'objectif est de remplacer « le système monétaire tyrannique imposé aux musulmans et qui a conduit à leur oppression ».

 

Lire aussi
Dans la guerre contre l'EI, les USA sur une « pente glissante »...

« L’EI est notre ennemi commun, mais nous ne coordonnons pas avec l’Iran »

En se ralliant à l'EI, les jihadistes égyptiens veulent recruter

Pourquoi le monde arabe semble obsédé par les théories du complot ?

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

VIRAGE CONTRÔLÉ

Depuis que Baghdadi a fait diffuser son nouvel
enregistrement sonore, les analyses vont bon train sur ses visées surtout que le super agent de la CIA y évoque sa volonté de " couper la tête du serpent" que serait la famille royale binsaoud ! ridicule puisque le terme aparaissait dans le temps dans les propos du vieux binsaoud, quand il évoquait avec ses hôtes américains le renversement d'Assad . le roi grabataire Abdellah plaidait à l'époque ( 2010) pour que Assad soit éliminé et que le " serpent "iranien" soit de la sorte décapité" ! après avoir nourri et élevé dans son sein daech, la progéniture s'est visiblement retourné contre son géniteur puisque l'agent baghdadi veut annexer l'arabie binsaoud à son califat ! Mais comment? Daech envoie selon Al Ahed, des cartons d'adhésion aux étudiants boursiers binsaouds lesquels sont invités à rejoindre ses rangs " pour apporter leur contribution logistique et combative au jihad contre les mécréants sur terre d'islam" , les cartons d'invitation sont rédigés en arabe et en anglais et ils contiennent des fatwas , des récits des " hauts faits militaires" de Daech !! . l'universitaire binsaoude Youssef al Assimi a mis en garde contre ce phénomène qui s'amplifie de plus en plus et qui menace le royaume.

Jacques MARAIS

Désolé pour Baghdadi
Et Baghdadi et Baghdada…
J’espérais pour lui qu’il eût rejoint le Paradis d’Allah.
Ou l’Enfer de Dante, يا شيطان

« Minos s’y tient, horriblement, et grogne :
il examine les fautes, à l’arrivée,
juge et bannit suivant les tours.
J’entends que quand l’âme mal née
vient devant lui, elle se confesse toute :
et ce connaisseur de péchés
voit quel lieu lui convient dans l’enfer ;
de sa queue il s’entoure autant de fois
qu’il veut que de degrés l’âme descende.
Elles se pressent en foule devant lui,
et vont l’une après l’autre au jugement :
elles parlent, entendent et tombent
« Minos s’y tient, horriblement, et grogne :
il examine les fautes, à l’arrivée,
juge et bannit suivant les tours.
J’entends que quand l’âme mal née
vient devant lui, elle se confesse toute :
et ce connaisseur de péchés
voit quel lieu lui convient dans l’enfer ;
de sa queue il s’entoure autant de fois
qu’il veut que de degrés l’âme descende.
Elles se pressent en foule devant lui,
et vont l’une après l’autre au jugement :
elles parlent, entendent et tombent.

VIRAGE CONTRÔLÉ

Il s'en prend a la binsaoudie parce que ces derniers condamnent l'attentat anti chiite le jour de l'Achoura , pour la raison que ce pays du desert democratique veut faire bonne figure face aux gros yeux que lui font les occicons . Bien sur pour faire serieux il parle comme le lui demande son commanditaire en parlant des juifs, mais il n'a pas besoin de parole pour ca qu'il demande a ses hordes de salafowahabites d'attaquer le pays usurpateur , vu qu'ils sont a la frontiere du cote de la Syrie . baghdadi sait qu'on ne mord pas la main qui te nourrit .

M.V.

La frappe de pièces de monnaie annoncent hélas rien de bien ...! l'EI va encore voler tous les bijoux des soit disant ... impies , des satanés et des apostats ...c'est tellement facile de se cacher derrière des mots religieux faient pour ca....!!

Jacques MARAIS

Les conflits endémiques qui embrasent les pays arabes, l’Orient, mais aussi nombre de pays sous-développés en Afrique, est engendré par leurs utopies religieuses, leur égocentrisme et leur intransigeance, mais ils n’affectent guère les occidentaux qui les observent de loin, comme ils visionneraient un film d’horreur à la télé ou au cinéma. Une fois sortie du spectacle, ils sont repris par leurs soucis quotidiens, la récession, le chômage, la baisse de leur pouvoir d’achat, et oublient ce qu’ils ont vu, ce qui se passe à des lieux de chez eux, loin de leurs préoccupations. Demandez à des français, par exemple, qui est Bachar el Assad, je suis sûr que pas un sur deux sera capable de répondre. Qui se soucie de savoir que le Stomboli est un volcan en perpétuel irruption, dans le détroit de Messine ou qu’un météorite risque demain de nous tomber sur la tête et anéantira peut-être l’humanité entière. Ce n’est pas un alpiniste décapité sauvagement par des terroristes en Algérie, quelques journalistes tués en Syrie ou en Irak, ou quelques jeunes inconscients qui vont bêtement s’enrôler chez les djihadistes, et y laissent la vie, qui changera quelque chose : tous les jours des centaines de personnes meurent dans un accident de voiture, se noient ou périssent dans un incendie. Personne ne s’en préoccupe. Alors ce qui se passe au bout du monde !!! s’occuper et se distraire si la paix venait à régner.

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Entre Amal et le Hezbollah, des conflits latents

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants