Rechercher
Rechercher

Moyen Orient et Monde

« L’EI est notre ennemi commun, mais nous ne coordonnons pas avec l’Iran »

Les États-Unis et l'Iran ont tenté d'avancer hier à Mascate sur le dossier du nucléaire iranien mais le président américain Barack Obama a averti qu'il restait un « fossé important » à combler avant la date-butoir du 24 novembre. « Nous n'y parviendrons peut-être pas », a-t-il reconnu lors d'un entretien diffusé par la chaîne américaine CBS. Au même moment, le secrétaire d'État américain John Kerry et son homologue iranien Mohammad Javad Zarif étaient réunis dans la capitale omanaise pour des discussions dirigées par la représentante ad hoc de l'Union européenne Catherine Ashton. Elles visent à s'approcher d'un accord qui mettrait fin à plus de dix ans de crise nucléaire. « La question est de savoir maintenant si nous allons pouvoir combler ce fossé pour que (l'Iran) puisse réintégrer la communauté internationale, que les sanctions soient progressivement levées et que nous ayons des assurances vérifiables et fermes qu'ils ne développent pas la bombe nucléaire », a expliqué le président américain. « Il y a encore un écart » entre les parties sur ces deux sujets, a déclaré, pour sa part, hier M. Zarif, cité par l'agence officielle Irna. « Si l'autre partie fait preuve de bonne volonté politique, on pourra aboutir à un accord » a-t-il ajouté. Cela dit, 200 parlementaires ont demandé hier que les négociateurs « défendent vigoureusement » les droits nucléaires de l'Iran et garantissent la « levée totale des sanctions ». Enfin, concernant le lien entre le dossier nucléaire et la lutte contre l'État islamique, M. Obama a déclaré : « L'EI est notre ennemi commun mais nous ne coordonnons pas avec l'Iran. »


Les États-Unis et l'Iran ont tenté d'avancer hier à Mascate sur le dossier du nucléaire iranien mais le président américain Barack Obama a averti qu'il restait un « fossé important » à combler avant la date-butoir du 24 novembre. « Nous n'y parviendrons peut-être pas », a-t-il reconnu lors d'un entretien diffusé par la chaîne américaine CBS. Au même moment, le secrétaire...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut