Diaspora

Daher Cutait, « un médecin, une vie », au Brésil

Portrait

Le Dr Daher Elias Cutait (1913-2001) est un nom fameux et une histoire à succès aussi bien au Brésil qu'ailleurs dans le monde.

20/10/2014

Le Dr Daher Elias Cutait est né en 1913 à São Paulo, où ses parents, Elias Cutait et Eugénie Zoroub, étaient établis. Son père, Elias, était originaire de Jdeidet Marjeyoun, au Liban-Sud. Il avait émigré au Brésil tout seul, à l'âge de treize ans, à la fin du XIXe siècle, à la recherche d'une nouvelle vie.
Avec une petite valise et peu d'argent, Elias arrive au port de Santos, sans parler un mot de langue portugaise, mais avec la volonté de faire sa vie en Amérique. Son épopée commence ainsi à São Paulo, d'où il part pour l'État de Cuiabá, à Mato Grosso. Il y débute sa carrière professionnelle comme colporteur. Quelque temps plus tard, après avoir travaillé dur, il retourne à l'État de São Paulo, à Tatui, où il devient propriétaire d'un grand magasin d'habits. Il commence alors à faire fortune.
C'est à Beyrouth, où il est revenu temporairement pour rendre visite à ses parents, qu'Elias rencontre Eugénie Zourob. Issue d'une famille de médecins, elle venait d'obtenir son diplôme en pédagogie de l'Université américaine de Beyrouth (AUB). Elias n'avait pas suivi de grandes études, mais c'était un autodidacte qui lisait beaucoup et avait une vision des affaires. La famille d'Eugénie l'apprécie : les deux jeunes gens se marient en 1904 au Liban, où ils eurent deux enfants, Victor et Victoria. Après leur retour à São Paulo, cinq autres enfants naîtront: Daher, Aziz, Evelina, Tufia et Charles.
En 1908, Elias ouvre une grande fabrique d'huile de grain de coton, la première du genre au Brésil. Désirant la développer encore plus, il prend un associé avec lequel les affaires tournent mal, et la fabrique est fermée. En 1935, Elias fonde une fabrique de chemises masculines portant le nom de Victor, qui connaît un grand succès. Pour rendre hommage à sa renommée dans le monde des affaires, le président du Brésil de l'époque, Getúlio Vargas, lui attribue le titre de « Citoyen brésilien ». Après sa mort, une rue de São Paulo est baptisée « rua Elias Cutait ».

Une carrière professionnelle chargée
Daher a été influencé par sa mère et a étudié la médecine. Il a été diplômé de l'Université de São Paulo (USP) en 1939, avec une spécialisation en chirurgie de l'appareil digestif. En 1942, le Dr Daher voyage pour les États-Unis avec une bourse d'études de la Kellogg Foundation. Il effectue des stages et travaille dans de grands centres médicaux tels que : Presbiterian Hospital de New York, Mayo Clinic (Minnesota), Lahey Clinic (Maryland), Johns Hopkins Hospital, Columbia University, Massachusets General Hospital et University of Michigan Hospital au service du célèbre Dr Frederick Coller.
Un an plus tard, il décide de retourner au Brésil. Ses compétences sont très vite reconnues, et il occupe des postes importants dans plusieurs hôpitaux, avant de débuter sa carrière académique à l'Université de São Paulo, où il devient chef du service de proctologie en 1947. Il y restera jusqu'à sa retraite en 1983. En 2000, il publie son autobiographie Um médico, uma vida (Un médecin, une vie), où il relate des faits personnels ainsi que ceux ayant marqué sa trajectoire professionnelle.
Daher Cutait s'est marié en 1948 avec Yvonne Dib. Il avait à l'époque 35 ans, elle 23. Cette grande femme connue pour son esprit unificateur lui donna quatre enfants : Raul, médecin, Edgar, économiste (aujourd'hui décèdé), Luiz, architecte et Plínio, maître de Reiki (méthode de soins d'origine japonaise). En 1972, le Dr Daher visita le Liban et se rendit dans son village d'origine, Jdeidet Marjeyoun. Le gouvernement libanais lui octroya alors la médaille du Cèdre du Liban pour ses services rendus à l'humanité en tant que médecin.

« Chirurgie Cutait »
Le Dr Daher jouissait d'une renommée internationale car il a formé des spécialistes au Brésil et a été professeur visiteur aux États-Unis ainsi que dans plusieurs pays d'Amérique latine, comme l'Argentine et l'Uruguay. Chercheur en puissance, il a donné plus de 500 conférences médicales lors de congrès nationaux et internationaux, et a écrit plus de 120 articles scientifiques dans des revues spécialisées ainsi que plus de 40 chapitres de livres. Il a publié trois ouvrages médicaux et a produit plusieurs films sur la chirurgie. Il a obtenu 15 prix pour ses contributions scientifiques et a reçu le titre de « Honorary Fellow » du Royal College of Surgeons of England, des médailles, des diplômes d'honneur et Honoris causa, etc. Devenu une référence en chirurgie du cancer du côlon, l'une des méthodes de traitement de cette maladie porte aujourd'hui son nom: « Chirurgie Cutait ».
Son nom est aussi lié à l'histoire de l'hôpital Sírio-Libanês de São Paulo, où il a été directeur de clinique de 1965 jusqu'à sa mort. Le Dr Daher est décédé en 2001, à l'âge de 87 ans, après toute une vie dédiée à la recherche et à sa famille. Il aura formé deux générations de spécialistes, au Brésil et à l'étranger, dont son fils, le Dr Raul Cutait. Ses amis lui ont donné le qualificatif de « Medicus in aeternum ». Le Dr Daher disait : « La main du succès professionnel a cinq doigts : caractère, vocation, talent, effort et discipline. »

À la une

Retour au dossier "Diaspora"

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

Rencontres

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.