Rechercher
Rechercher

Moyen Orient et Monde - France

Sarkozy revendique un retour par devoir et accable Hollande

Nicolas Sarkozy a plaidé hier avoir non seulement « envie », mais surtout « pas le choix » de revenir en politique face au PS et au FN, et s'est livré à un véritable réquisitoire contre François Hollande, deux jours après avoir annoncé sa candidature à la présidence de l'UMP.
Pugnace, souvent crispé, parfois agressif : l'ancien chef de l'État est bel et bien de retour sur la scène politique. « Je ne veux pas que mon pays soit condamné entre le spectacle humiliant que nous avons aujourd'hui et la perspective d'un isolement total qui serait la perspective du Front national. Non seulement j'ai envie, mais je n'ai pas le choix », a-t-il déclaré. M. Sarkozy a présenté son credo : « Je suis venu pour créer les conditions d'une alternative crédible qui rassemble les Français bien au-delà des clivages habituels, droite, gauche, centre, écologistes, libéraux, qui n'ont plus aucun sens. » Il a également balayé d'une simple phrase les doutes formulés au sein de son propre camp sur sa stratégie de revenir par la présidence de l'UMP, avec comme concurrents les députés Bruno Le Maire et Hervé Mariton : « Pourquoi cela ne serait pas digne de moi ? »
Enfin, il a concédé quelques « erreurs » l'ayant conduit à la défaite en 2012, mais uniquement sur la forme. « Si j'ai perdu, c'était ma responsabilité », a-t-il reconnu, citant « par exemple » le travers « qui consiste à penser, quand on a beaucoup d'énergie et que l'on croit beaucoup en ses idées, ce qui est mon cas, que parfois on peut réussir seul. Or il n'y a pas de réussite individuelle ».
(Source : AFP)

Nicolas Sarkozy a plaidé hier avoir non seulement « envie », mais surtout « pas le choix » de revenir en politique face au PS et au FN, et s'est livré à un véritable réquisitoire contre François Hollande, deux jours après avoir annoncé sa candidature à la présidence de l'UMP.Pugnace, souvent crispé, parfois agressif : l'ancien chef de l'État est bel et bien de retour sur la...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut