Rechercher
Rechercher

À La Une - Ils ont dit

Référendum en Ecosse: de J.K Rowling à Sean Connery, les mots marquants de la campagne

Sean Connery est un fervent partisan de l'indépendance de l'Ecosse. Photo AFP

Sélection des meilleures déclarations qui ont jalonné ces derniers mois la campagne pour le référendum sur l'indépendance de l'Écosse, prévu jeudi :

 

"J'aurais le coeur brisé si cette famille de nations que nous avons réunies et qui ont réalisé tant de choses remarquables ensemble venait à voler en éclats."
(Le Premier ministre britannique David Cameron, le 10 septembre, lors d'une visite à Édimbourg, la capitale écossaise, pour soutenir le non.)

 

David Cameron à Édimbourg, le 10 septembre. REUTERS/James Glossop/Pool

 

"Si l'Écosse part, il n'y aura aucun retour en arrière possible, il n'y aura pas de deuxième chance."
(L'unioniste Alistair Daring, président de la campagne "Better Together" qui défend le maintien de l'Écosse au sein du Royaume-Uni, lors du même débat télévisé.)

 

"Personne, je dis bien personne, ne fera un meilleur boulot pour l'Écosse que les gens qui y habitent et qui y travaillent. Le 18 septembre, c'est une chance unique qui se présente à nous."
(Alex Salmond, Premier ministre écossais et chef de file des indépendantistes, le 5 août lors d'un débat télévisé.)

 

"L'un des changements les plus significatifs survenus en Écosse, c'est que les gens en ont marre des râleurs et des défaitistes. Alors arrêtez de rouspéter, et faites-la" (cette indépendance).
(Irvine Welsh, romancier écossais, auteur de "Trainspotting", sur Twitter le 9 septembre.)

 

 

 

"Le Royaume-Uni a toujours été un partenaire extraordinaire pour nous" et "nous avons un intérêt évident à ce que l'un de nos alliés les plus proches reste un partenaire fort, robuste, uni et efficace."
(Le président américain Barack Obama, le 5 juin lors d'un sommet du G7 à Bruxelles.)

 

"En tant qu'Écossais, amoureux depuis toujours de l'Écosse et des arts, je pense que l'opportunité de l'indépendance est trop belle pour passer à côté." (L'acteur d'origine écossaise Sean Connery, dans le journal Sun du 2 mars.)

 

"Plus j'écoute la campagne en faveur du oui (à l'indépendance), plus je m'inquiète de sa façon de minimiser et même de nier les risques."
(J.K Rowling, auteure britannique de la saga Harry Potter, le 11 juin dans un message publié sur son site www.jkrowling.com.)

 

J.K Rowling. Photo AFP

 

"Ce sont les Écossais qui sont le mieux parvenus à préserver l'idée britannique d'équité et de compassion en matière de soutien et d'intervention publics. Ironiquement, c'est l'Angleterre, depuis les années 1980, qui a pris une autre direction."
(Le professeur Tom Devine, éminent spécialiste de l'histoire écossaise et indépendantiste, dans le journal Observer du 17 août.)

 

"Il est difficile de savoir quelle contribution une Écosse indépendante pourrait apporter au monde. Ceux qui plaident pour un éclatement du Royaume-Uni ne sont ni les amis de la justice, ni de la liberté."
(Le Premier ministre australien Tony Abbott, dans le Times du 16 août.)

 

Lire aussi

Face à la progression du « oui », Londres promet davantage d'autonomie à l'Écosse

Écosse : branle-bas de combat face à la montée du oui à l'indépendance

L'indépendance écossaise pourrait être fatale au Royaume-Uni en tant que puissance nucléaire

Avenir incertain pour le sport écossais en cas d'indépendance


Sélection des meilleures déclarations qui ont jalonné ces derniers mois la campagne pour le référendum sur l'indépendance de l'Écosse, prévu jeudi :
 
"J'aurais le coeur brisé si cette famille de nations que nous avons réunies et qui ont réalisé tant de choses remarquables ensemble venait à voler en éclats."(Le Premier ministre britannique David Cameron, le 10 septembre, lors...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut