Rechercher
Rechercher

À La Une - Dans la presse

En Israël, le mariage sous tension d'une juive et d'un musulman

A Tel Aviv, un mariage mixte, dimanche, s'est transformé en quasi affaire d'Etat.

A Rishon Lezion, près de Tel Aviv, Mahmoud Mansour et Maral Malka célèbrent leur mariage en compagnie de leurs proches, dimanche 18 août. REUTERS/Ammar Awad

Quand certains angoissent sur les fleurs, la robe ou la pièce montée, d'autres se demandent combien engager de gardes du corps pour éviter que les invités se fassent tabasser. C'est dans cet état d'esprit que s'est déroulé, dimanche à Tel Aviv, le mariage de Morel Malka, une éducatrice juive israélienne de 23 ans, et de Mahmoud Mansour, un entrepreneur Arabe Israélien de 26 ans. Une union qui ne plaît pas à tout le monde et reflète les tensions qui sévissent à travers Israël.

Tout a commencé quand Lehava, une organisation d'extrême-droite israélienne, découvre sur Facebook une photo du carton d'invitation. Immédiatement, Lehava ("la Flamme"), qui milite contre "l'assimilation des juifs et les mariages mixtes", appelle à manifester sur le lieu de la fête, à Rishon Lezion, dans la banlieue de Tel Aviv. Dans la foulée, le couple et leurs proches reçoivent intimidations et menaces de mort.

 

"Nous sommes toujours en guerre et elle se marie avec un ennemi"

Lehava n'en est pas à son coup d'essai. Mais si par le passé, il avait déjà harcelé des couples mixtes, il n'avait jamais manifesté sur les lieux de la noce. Car c'est ce que le groupe a fait dimanche.

Le jour de la noce, quelque 200 individus, certains vêtus de t-shirts noirs barrés de slogans racistes, ont crié "mort aux Arabes !" à quelques mètres des mariés. En face, des dizaines d'individus issus de la gauche israélienne avaient organisé une contre-manifestation, brandissant des pancartes sur lesquelles on pouvait lire, notamment : "L'amour conquiert tout".

Face aux appels à manifester, le couple en avait appelé à la justice. Si cette dernière n'a pas interdit les rassemblements, elle a néanmoins stipulé que les manifestants devaient se tenir à 200 mètres du lieu de la réception. Plus d'une cinquantaine de policiers ont en outre été déployés sur les lieux le jour J.

Le couple, lui, avait recruté une trentaine de gardes du corps. D'après Times of Israel, si les gérants de la salle ont payé la moitié des frais de sécurité, le reste a du être assumé par les jeunes tourtereaux, soit au moins 13 000 NIS, quasiment 4 000 dollars.

 

Des Israéliens d'extrême-droite manifestent leur opposition au mariage. AFP /GALI TIBBON

 

Pour le porte-parole de Lehava, Bentzi Gupstein, Morel Malka a trahi son pays "Nous sommes toujours en guerre et elle se marie avec un ennemi", a t-il dit à la presse israélienne. Lundi, négociateurs israéliens et palestiniens devaient toujours trouver un moyen de s'entendre, avant minuit, dans un contexte largement pessimiste, afin que soit prolongé le cessez-le-feu en vigueur dans la bande de Gaza.

Bentzi Gupstein avait déjà condamné la relation du fils du premier ministre Benjamin Netanyahu avec une Norvégienne non-juive, rappelle Times of Israel.

Le mariage de Morel et Mahmoud ne fait pas non plus l'unanimité au sein des familles du couple. Le père de la jeune mariée n'approuve pas la conversion de Maral et quand on lui demande quel est son problème avec son beau-fils, il répond : "Le problème, c'est qu'il est arabe".

 

Des Israéliens rassemblés pour soutenir le mariage mixte de Morel et Mahmoud. AFP /GALI TIBBON


Regain de racisme anti-arabe ?

Après l'offensive israélienne "Bordure protectrice" dans la bande de Gaza, cette affaire illustre les rapports de plus en plus tendus entre Arabes et Juifs en Israël.

Pour autant, pas de quoi décourager ce couple "mixte". "Nous vivons dans une vraie coexistence et je me fous de ce que les gens disent", a déclaré Mahmoud Mansour, le jeune marié, dimanche matin à Channel 2. "Morel s'est convertie à l'Islam et un Cheikh nous a mariés. Aujourd'hui, c'est vraiment la fête. Dans la rue où je vis, on peut trouver 50% de Juifs et 50% d'Arabes, et ça ne compte pas vraiment - un être humain est un être humain", a-t-il également déclaré, selon Times of Israel.


Une union soutenue par le président israélien Reuven Rivlin. "Mahmoud et Morel, de Jaffa, ont décidé de se marier et d'exercer leurs libertés dans un état démocratique. Les provocations à leur encontre sont exaspérantes et affligeantes [...] Tout le monde n'a pas à approuver cette heureuse occasion, mais tous doivent la respecter", a-t-il déclaré sur sa page Facebook. La ministre de la Justice Tzipi Livni a pour sa part affirmé lundi que la manifestation de Lehava qui "sème la haine sur le dos d'un couple" lui faisait "honte". "Ce genre d'extrémisme est insupportable", a-t-elle ajouté à la radio publique.

Les Arabes représentent environ 20% de la population israélienne, dont la plupart sont musulmans. Afin de préserver leur union, de nombreux couples israéliens qui se marient hors de leur communauté vont à l'étranger. Il n'existe pas de chiffres officiels sur ces couples mixtes.

 

Lire aussi

En Israël, critiquer la guerre, c'est risquer menaces et intimidations

Un Néerlandais rend une décoration israélienne après la mort de proches à Gaza

« Si vous osez exprimer de l'empathie pour la souffrance à Gaza, vous êtes un traître »

 


Quand certains angoissent sur les fleurs, la robe ou la pièce montée, d'autres se demandent combien engager de gardes du corps pour éviter que les invités se fassent tabasser. C'est dans cet état d'esprit que s'est déroulé, dimanche à Tel Aviv, le mariage de Morel Malka, une éducatrice juive israélienne de 23 ans, et de Mahmoud Mansour, un entrepreneur Arabe Israélien de 26 ans. Une...

commentaires (2)

Les juifs d'Israël ne souviennent plus des ravages de la race aryenne ... Lamentable ... Pour moi, et pour beaucoup de pays, Israël n'est pas capable de parler de négociation de paix ... Il est vrai que pour un juif tué au combat, 30 civils palestiniens sont assassinés ... Et personne ne dit rien que de manifester dans la rue... Cela peut recommencer .... et personne ne fait rien ... Israël ne se rend pas compte qu'elle aide et alimente des organisations comme le Hezbollah et le Hamas,

FAKHOURI

21 h 11, le 18 août 2014

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Les juifs d'Israël ne souviennent plus des ravages de la race aryenne ... Lamentable ... Pour moi, et pour beaucoup de pays, Israël n'est pas capable de parler de négociation de paix ... Il est vrai que pour un juif tué au combat, 30 civils palestiniens sont assassinés ... Et personne ne dit rien que de manifester dans la rue... Cela peut recommencer .... et personne ne fait rien ... Israël ne se rend pas compte qu'elle aide et alimente des organisations comme le Hezbollah et le Hamas,

    FAKHOURI

    21 h 11, le 18 août 2014

  • Voilà un exemple typique de l'intolérance et des faiblesses d'une législation inadaptée ...un mariage civil sans conversion ...n'aurait certainement pas était un obstacle à l'amour ...!

    M.V.

    18 h 11, le 18 août 2014

Retour en haut