X

À La Une

Un éditeur libanais suscite la polémique en France avec son "Opération Ramadan"

Dans la presse

Des pétitions et appels au numéro vert antijihad pour interdire les livres d'Albouraq.

OLJ
29/07/2014

Ses ouvrages sont présents dans 1.000 magasins à travers la France, « principalement en hypermarchés », revendique Mansour Mansour, directeur de la maison d'édition libanaise Albouraq. Et son « Opération Ramadan » est un grand succès, se félicite-t-il. Un succès et des ouvrages pas du goût de tout le monde, rapporte Le Figaro, qui précise que deux pétitions ont été lancées pour le « retrait de toute publication incitant à la violence religieuse ». Les livres d'Albouraq ont même été dénoncés sur le numéro vert antijihad, mis en place en avril dernier par le gouvernement français.


Les ouvrages en question sont des corans, des biographies des prophètes, mais aussi des ouvrages « polémiques », selon l'expression même du patron d'Albouraq, poursuit le quotidien français.
Ainsi, dans La Voie du musulman, édité en avril 2014, le cheikh algérien Abu Bakr al-Jazairi écrit par exemple : « Les musulmans doivent installer toutes sortes d'usines d'armement pour fabriquer tout genre d'armes en usage dans le monde ou toute invention nouvelle, même au détriment du bien-être de la nation ».

Dans d'autres ouvrages édités par Mansour Mansour et vendus notamment dans les hypermarchés de la banlieue parisienne, sont développés les mérites de la guerre sainte.


Interrogée par Le Figaro sur l'effet de ses livres, la maison Albouraq répond : « Il y a d'un côté les intégristes musulmans, qui sont choqués que des livres sacrés soient vendus au milieu d'articles impurs, de l'autre les islamophobes...». Mansour Mansour souligne, lui, que son « Opération Ramadan » est avant tout « une affaire commerciale ».

Le ministère français de l'Intérieur évoque, pour sa part, « une littérature salafiste classique », « il y a appel au jihad, mais pas au terrorisme. Nous n'avons donc pas les moyens juridiques pour interdire de tels livres.»

 

Lire l'intégralité de l'enquête ici

 

Pour mémoire

Filières jihadistes vers la Syrie : coup de filet à Strasbourg

 

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

Un "Djihâd", yîîîh, n’est absolument pas un dîner de gala. Davantage que les fondamentaux qui, en théorie, structurent les torves postures, c’est la praxis qui contraint à gommer un trait ou à surligner sûr une caractéristique. Ou à présenter dare-dare un nouveau profil, dans l’urgence remaquillé. D’où la nécessité d’anticiper ; de devancer les variations de climat islamiste.... ou Printanier. D’éprouver à l’avance la péripétie qui pourrait changer la donne et derechef la retourner ! Car le "Djihadiste" est un capricieux qui n’a de comptes à rendre à personne ; l’ébaubi. Ainsi le constate-t-on, suite à la sinistrose de cette pure ribambelle de Djihadismes sanglants à répétition. On aurait pu croire qu’1 malin pâmé pareil, si violemment frappé par des événements tant insoutenables, serait tenté de réorienter ses priorités dès lors qu’il s’agissait de donner à cet Islam des impulsions Saines et un pilotage averti. De remettre "l’Humain" en prime primauté de ses priorités. Si l’on en croit l'exégète au rabais patenté puîné en question déblatérant sur ces Djihadismes meurtriers, ni l’horreur ni l’angoisse d’1 menace diffuse ; celle d’un déferlement Djihadiste sanguinaire e.g. ; ne sont de nature à éclipser les "priorités" du Niais ! Preuve en est, est que c’est son commerce et sa tirelire, sa tirelire et son petit commerce qui sont l’alpha et l’oméga scandés par le simple Simplet : l’essentiel donc du catéchisme d'un "musulman(ent)" du niveau Primaire en catéchèse…. islamique.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LA FRANCE DEVRAIT NETTOYER SES ÉTABLES !

Sabbagha Antoine

Une littérature salafiste classique vraiment une drôle de citation pour un courant avant tout terroriste .

M.V.

Ces publications sont de grosses banalités à connotations salafistes ...ce qui est par contre incroyable, c'est le succès de ce type d'ouvrages en France ... ! faudrait peut être comparé ce succès... avec le nombre de Larousse vendu pendant une campagne promotionnelle ...! pour avoir une vue ...su la tendance littéraire en France......!

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

25 mai 2000-25 mai 2019 : ce qui reste de la fête de la Libération

Un peu plus de Médéa AZOURI

Et si on faisait tous la grève ?

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants